Chateauneuf-lès-Mane par les Charbonnelles

Publié le Catégories 04 Alpes-de-Hte-ProvenceMots-clés ,
 

IMG_7372.JPGImg_7394.jpgPluies éparses a annoncé Météo France, pas de quoi me décourager. J’arrive donc sur le parking du prieuré de Salagon où je me prépare. La pluie fine mais continue ne semble pas vouloir s’arrêter ; je décide de me mettre en route quand même vers les Hautes Plaines : je suis de nature optimiste… La route est bordée de quelques oratoires et grimpe de manière continue. Il pleut toujours ; je croise un couple en imperméable qui fait demi-tour. IMG_7377.JPGLes aiguilles de pin pleurent. Je croise un groupe d’une dizaine de randonneurs, encapuchonnés dans de larges imperméables noirs. L’un d’eux m’interpelle : « les sentiers sont boueux, il n’arrête pas de pleuvoir depuis ce matin, nous faisons demi-tour, pas vous ? »

IMG_7375.JPGIMG_7380.JPGLe sentier n’est pas difficile alors je le poursuis sous la pluie ; bientôt mon coupe-vent ne coupe plus rien mais le soleil pointe le bout de ses rayons. En quelques secondes, le brouillard de pluie qui cachait les vallées et collines a disparu. Sur le plateau à la végétation clairsemée, les premières campanules sont sorties.

sculpture de fer dans le jardin de l'artisteAprès être passée devant le jardin de Pierre Boutteau où des sculptures en fer de récupération de grande taille sont alignées tels des chevaux de course prêts à partir, je poursuis la route qui mène à la chapelle Notre Dame de l’Assomption à Chateauneuf-lès-Mane que j’avais visitée il y a quelques mois.

Img_7394.jpgLa chapelle Notre Dame de Châteauneuf. Le gardiennage de la chapelle est assuré par une soeur ermite, logée dans le prieuré attenant. A l’emplacement de l’ancien cimetière, elle a posé ses ruches. Elle s’est longuement entretenue avec nous lors des journées du patrimoine 2009. Pour la datation, voir l’étude de Daniel Thiery, aux origines des églises et des chapelles rurales des Alpes de Haute-Provence

A l’intérieur, le choeur est magnifique, en pierre blanche pafaitement taillée avec un haut cul de four et deux colonnes romanes à chapiteaux corynthiens » (extrait de Pays de Lure Forcalquier Manosque et de Giono, Ollivier-Elliott, Edisud, 2000)

Les peintures murales me surprennent :IMG_0327r.jpg sur un des murs, plusieurs croix de l’ordre des templiers y sont peints. Ferait-elle partie de la donation faite aux templiers par la Dame des lieux ? elle est très proche d’un établissement templier, ce que rappelle Bernard Falque de Bézaure dans son livre Sur les traces des Templiers, Cheminements en Provence, Thoard, 1997

… selon l’historien Corriol […] les templiers s’établirent en ces lieux [Chateauneuf les Mane], le 7 octobre 1306 à la suite d’une donation faite à la milice du Temple de Limans […] par Adalasie, dame de Chateauneuf les Mane. […] cet établissement serait au lieu-dit le Petit Sauvan1. Bernard Falque de Bezaure, qui a beaucoup exploré  les documents et chroniques templières, est un ancien archiviste de la Bibliothèque Méjanes d’Aix-en-Provence.

IMG_2805r.JPGIMG_0318r.jpgIMG_0323r.jpgIMG_0325r.jpgIMG_0328r.jpg

Les Chabaud étaient seigneurs de Châteauneuf-les-Mane, et avaient fondé au XIIIè l’église et l’hospitalité d’Ardène (située sur la commune de Saint-Michel) qui accueillirent 12 frères du Temple après la suppression de cet ordre. Le nom de Chateauneuf laisse supposer qu’il y eut un castrum  suivi d’un ‘chateau neuf’ détruit par R. de Turenne ; suite à cela, la communauté de Châteauneuf-les-Mane fut réunie à Mane au XVè siècle.

IMG_7408.JPG

Img_7407.jpgJe quitte la chapelle pour le hameau de la Laye par un sous-bois bicolore : le roux des feuilles mortes, le vert des lichens qui ont envahi le tronc des arbres. Le balisage jaune n’est plus très visible, le sentier est de plus en plus étroit, peu emprunté apparemment. Un kit de randonneurs permet le passage d’une clôture électrique grâce à une poignée isolante : je referme soigneusement la porte derrière moi. IMG_7409.JPGUn peu plus loin, je traverse deux fois à gué la rivière avant de rejoindre le hameau de la Laye puis Notre Dame de Salagon ; il est un peu plus de 13h : je n’ai que 35mn pour déjeûner avant la visite guidée des cabanons pointus de Mane avec l’association APARE.

IMG_9699r.JPGIMG_9696r.JPGSalagon, est le plus important prieuré de l’abbaye Saint-André de Villeneuve dans le pays de Forcalquier. Au XVè, le prieur était même si épicurien qu’il fit transformer son logis en petit palais de style renaissance. Restauré vers 1561, abandonné et transformé en granges et greniers, racheté par le curé de Mane qui y installa une communauté de Cisterciennes (1865), vendu et transformé en ferme, réquisionné par les italiens durant la seconde guerre mondiale, Salagon est enfin redécouvet par Pierre Martel qui en fait le sauvetage à partir de 1955. Pays de Lure Forcalquier Manosque et de Giono, Ollivier-Elliott, Edisud, 2000

Ce n’est pas l’itinéraire le plus intéressant dans Mane ; le prieuré de Salagon et la chapelle de Chateauneuf-les-Mane méritent cependant le déplacement, en profitant des Journées du Patrimoine par exemple.

Image de l’itinéraire Chateauneuf par les Charbonnelles 9km200 2h30 dépl. seul, 240m dénivelée

bullet1.gif

1Il s’agit probablement de la terre de Porchères ; la tour aurait été construite par des moines-soldats selon l’abbé Corriol, ce que ne confirme pas Guy Barruol.

©copyright randomania.fr

Une réflexion au sujet de « Chateauneuf-lès-Mane par les Charbonnelles »

  1. Bonjour,
    Mon commentaire est un commentaire de prudence à l’égard des écrits de Monsieur FALQUE DE BEZAURE : en effet, après interrogation de la B.M. Méjanes à Aix / Pce, il s’avère que ce Monsieur s’est inventé un passé d’archiviste… et qu’il n’est aucunement historien.
    Les références dans ses livrse sont fausses…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *