Le vieux Redortiers par les Sartrons

Publié le Catégories ----- * Forcalquier mont. Lure, 04 Alpes-de-Hte-Provence, Geocaching et jeux, Rando familialeMots-clés , , , , Laisser un commentaire sur Le vieux Redortiers par les Sartrons
 

Troisième visite au vieux Redortiers avec Yves Provence  et un groupe de la communauté d’OVS ; elle est identique à celle du 11/11/2016 avec un écart vers les Sartrons. Se reporter aux précédents articles pour une description détaillée : je me contente aujourd’hui de photos et anecdotes nouvelles.

  • La première balade Du Contadour au vieux Redortiers (04/03/2012), vous parle de l’histoire du village et fait référence à la vie de Giono au Contadour ; elle est extraite du livre 25 balades sur les chemins de la pierre sèche, Florence Dominique, Le Bec en l’air, 2008, pages 130-139. Difficile d’un point de vue orientation à partir des Graves.
  • La seconde avec Yves Provence le 11 novembre 2016, Le Vieux Redortiers, sur un circuit de geocaching sur le thème de Giono.

Les photos de Yves Provence

Mes photos

Sur le parking face à la mairie, la fête se prépare : nous sommes priés d’aller nous garer un peu plus loin. Tandis que certains enfilent leurs chaussures, je parcours l’article de la Provence consacré au geocaching, rubrique insolite, avec une belle photo de Yves Provence.

Nous passons devant le moulin de Jean Giono, son enclos et le mur à arcades qui abritait des ruches. Sur une ancienne photo en noir & blanc, on le voit avec son âne Cornélia en train de tirer une charrette remplie de pierres.

Qui a repéré au carrefour vers les Graves, le panneau Chemin de la Résistance ? c’est Yves !

Le maquis des Graves est l’un des premiers des Basses-Alpes créé sur l’initiative de Martin-Bret, afin de cacher des réfractaires au STO. Dès 1943, un groupe s’installe à côté de la ferme de Giono [je pense qu’à cette date il n’y habite plus]. Fin 1944, le maquis, trop important, est dispersé. L’un va s’installer à l’Héritier, l’autre aux Fraches où un terrain de parachutage sera homologué par la résistance ; le seul parachutage effectif est tombé dans le vallon de la Riaille mais a été récupéré. D’après Les chemins de la liberté sur les pas des résistants de Haute-Provence, ADRI/AMRID, ADRI, 2004

La maison des Graves, la seconde bâtisse ayant accueilli les contadouriens lorsque le moulin est devenu trop étroit, a bien changé depuis 2012 (voir l’article de 2012). Cette ferme des Graves, achetée en tontine, est donc revenue au dernier survivant, Daniel May dont la fille en est aujourd’hui propriétaire.
La piste longe la route le long des champs : champs de sauge et de lavandin courent en ondulant vers le Ventoux coiffé de son bonnet blanc si caractéristique : il n’est qu’à 25 km de nous à vol d’oiseau.

Nous rejoignons la route à la Boutonnelle. Il va bien falloir marcher sur l’asphalte sur 1,800 km. Enfin, nous descendons dans le vallon de la Baume ; c’est là que je délaisse le groupe pour un aller-retour de 900m jusqu’à l’école des Sartrons évoqué dans le film de Jean Giono Crésus en 1960 (lire dans ce blog Le Contadour sur les pas de Giono et du film Crésus). Le berger Jules trouve un jour, au détour d’un sentier, un conteneur d’aviation qu’il perce avec son fusil ; cela laisse apparaître près de deux mètres cubes de billets de banque qu’il a bien du mal à compter tellement le nombre comporte de zéros. Il cherche de l’aide chez son ancienne institutrice Delphine à l’école des Sartrons.

– [Jules] Mademoiselle Delphine, ça serait au sujet du zéro […] comment ça se multiplie ?
– [Delphine] s’il n’y a que des zéros ce n’est pas un nombre […] On met un 1 devant, idiot ! […]
– [Jules] Moi j’étais venu pour vous parler d’un chiffre avec 30 zéros
– [Delphine] 30 zéros ? tu fais de l’astronomie ? Trente zéros dans le ciel, ça se prononce mais sur la terre, ça se prononce pas !

Extrait vidéo du film Crésus : Jules à l’école des Sartrons

Véritable école de Redortiers, loin de tout, construite selon les règles du XIXe, avec son mur protecteur, sa cour, le préau et les portes de bois des WC à la turque. La femme de Giono y a enseigné et y a vécu en 1915 alors qu’elle n’avait que 18 ans.

D’un pas rapide, je rejoins le groupe au lavoir envahi de moucherons maintenus sur place par la chaleur plutôt rare en octobre à cet endroit. La toiture restaurée a conservé sa forme décentrée d’origine. Nous montons dans le vieux village, montée rude à l’approche de midi ; n’hésitez pas à grignoter une barre de céréales avant de vous y attaquer ! Là haut, une borne d’incendie a été installée au carrefour des deux voies d’accès, bien après la désertion du village : les habitants n’ont jamais eu l’eau courante à Redortiers.

Continuer la lecture de Le vieux Redortiers par les Sartrons

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 07 Nov 2017

Retour en haut de page

Le vieux Redortiers

Publié le Catégories ----- * Forcalquier mont. Lure, 04 Alpes-de-Hte-Provence, Geocaching et jeux, Rando familialeMots-clés , , , , , , Laisser un commentaire sur Le vieux Redortiers
 

Voici une seconde version de ma visite au vieux Redortiers, autrefois dernier village au sud du Dauphiné.

Anecdote : un certain Bouscarle, vers les années 1950, en abattant un hêtre mort, retrouva en son cœur une croix enserrée dans le fil du bois. Il y vit une manifestation surnaturelle ; ce n’était que la marque de la frontière entre le Dauphiné et la Provence datant de 1630…)

La première randonnée, Du Contadour au vieux Redortiers, pays de Giono, passait aux Graves, second lieu d’accueil des amis de Giono, mais sans GPS, l’itinéraire – vert sur la carte en bas de page – est difficile à trouver.

Si jamais vous passez par chez moi […] je vous montrerai un spectacle étrange : une région de collines et de plateaux où dorment sept à huit petits villages absolument déserts. L’herbe pousse dans les ruelles, les toitures s’enfoncent, les orties fourrent les fenêtres basses. Un grand silence les enferme […] tous les habitants de ces villages ont été mangés par Marseille. Lettre de Giono à Lucien Jacques, 1922

Les photos de Yves Provence

Promenade en Provence, dans l’univers de Jean Giono, site de Michèle Reymes qui connait tout de Giono, sa biographie, ses livres, ses films,…

Un peu de neige au ContadourIl fait très froid ce matin, le mistral balaie le plateau en rafales et quelques tas de neige nous rappellent que la température est proche de 0° et celle ressentie proche de -5°. Pour les canadiens, cela correspond à un refroidissement éolien de -7, sans risque pour la santé. Alors, allons-y ! Les marcheurs, à part Majo qui a toujours chaud, se sont chaudement habillés d’un coupe-vent, d’une écharpe et de gants.

Le moulin de Giono vers 1935Le mur en arcades du moulin de GionoNous passons devant le moulin de Giono qui a conservé son mur à arcades,  avec en arrière-plan un plateau de Contadour désormais reboisé.

2-1 Hommage à Jean Giono (le moulin), Gandalf13 adoptée par YvesProvence

Nous ne sommes partis qu’après avoir acheté tous ensemble une maison, une citerne et un hectare de terre autour. Là est désormais notre habitation d’espoir. Jean Giono, préface, Les vraies richesses

A travers champs, nous rejoignons un sentier d’exploitation nommé Oreille et Père-Grand sur google map, de l’autre côté de la D5, sans même remarquer que nous sommes à quelques pas de la maison des Graves qui accueillit les Contadouriens quand le moulin devint trop petit. C’est près de la propriété du pacifiste Giono que le résistant Martin Bret cacha les réfractaires au STO dès février 1943. Fin 1944, ils sont une cinquantaine bientôt dispersés aux Fraches et à l’Héritier. ADRI/AMRID, les chemins de la Liberté sur les pas des résistants de Haute-Provence, Gallimard, 2004
Si vous avez l’impression que le sentier se perd, rappelez-vous qu’il longe la route.

sauge sclarée ?Nous côtoyons des champs de sauge sclarée mais personne dans le groupe ne peut le confirmer ; c’est une plante aromatique dont on extrait une huile essentielle reconnue pour ses vertus analgésique, anti-inflammatoire, antioxydante, antimicrobienne et riche en oméga 3.  En cuisine on peut la mettre dans la soupe. Plantes aromatiques

Vue sur les montagnes au S.-OPuis ce sont les champs de lavande à perte de vue avec côté sud-ouest le signal de Saint-Pierre et peut-être même le Mourre-Nègre du Grand Luberon. Le sentier descend jusqu’à la distillerie de lavande de la Boutonnelle, maison d’hôtes où l’on vend également de la crème de marrons. Nous cheminons sur la route très tranquille jusqu’à la cache d’où nous apercevons les ruines du vieux village de Redortiers.

2-2 Hommage à Jean Giono (Vue sur Redortiers), Gandalf13 adoptée par YvesProvence

Vue sur le vieux RedortiersNous quittons la route par la gauche et en une large boucle en descente retrouvons le GR de pays dans le vallon de la Baume. Variante : rejoindre les Sartrons, l’école de Redortiers, complètement isolée où la femme de Giono enseigna quelque temps en 1918 ; une des scènes de Crésus est filmée dans cette école, celle où Jules redescend voir son ancienne institutrice :

mademoiselle Delphine, ça serait au sujet du zéro. […] Comment ça se multiplie ? […]

le lavoir et ses fontainesLe lavoir à la toiture asymétriqueNous remontons le vallon sur une piste empruntée deux fois par le même 4×4, jusqu’au lavoir-fontaine si différent des autres, avec sa voûte asymétrique et ses deux espaces séparés par un bas muret de pierres ; sur le côté gauche, l’abreuvoir pour les chevaux, les moutons transhumants qui s’acheminaient vers les pelouses des Fraches et de Carlet ; au fond de cet édifice ponctué de touffes de fougères capillaires, plusieurs fontaines pour remplir jarres et bonbonnes, et une ouverture carrée taillée dans le rocher d’où rien ne coule ; à quoi servait-elle ? en marchant jusque là sur les pierres humides, je découvre une canalisation orientée est-ouest abritée dans une galerie derrière le mur du fond du lavoir ; selon moi, il alimentait le lavoir à partir de l’eau du vallon de Brenc2 désormais à sec, venant des Roustourons (encore visible sur la carte IGN de 1950). Aujourd’hui seule l’abondante Riaille3 alimente la fontaine. Sur le côté droit, le lavoir avec ses pierres à lavoir inclinées vers le second bassin. Voûte asymétrique pour le style ou erreur de construction ?…

2-3 Hommage à Giono (le lavoir), Gandalf13 adoptée par YvesProvence

Continuer la lecture de Le vieux Redortiers

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 10 Oct 2017

Retour en haut de page

*** Les sculptures monumentales de la Commanderie de Peyrassol

Publié le Catégories ----- * Provence Verte 83, 83 Var, Balade, Rando à thème, Rando familialeMots-clés , , , Laisser un commentaire sur *** Les sculptures monumentales de la Commanderie de Peyrassol
 

Pour terminer une journée de randonnée à Flassans sur Issole, je vous propose une promenade dans les vignes à la recherche d’une soixantaine de sculptures monumentales d’artistes contemporains de renom. A pied, la visite était gratuite, désormais en 2017 la visite libre coûte 8€ / personne, remboursable dès 80€ d’achat en boutique ; en voiturette de golf, sur réservation, ajouter 15€ pour 1h30.

Continuer la lecture de *** Les sculptures monumentales de la Commanderie de Peyrassol

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 16 Nov 2017

Retour en haut de page

Journée du patrimoine avec les Drailles de la Mémoire à Cassis

Publié le Catégories ----- * Marseille et environs 13, 13 Bouches-du-Rhône, Inédit, Rando à thème, Rando familialeMots-clés , , , , , Laisser un commentaire sur Journée du patrimoine avec les Drailles de la Mémoire à Cassis
 

Journée bien remplie, animée par l’association Les drailles de la Mémoire à Cassis représentée par André Jayne, son président, Léo et Serge, chacun ayant des connaissances spécifiques qu’il partagera avec le groupe de 50  personnes. Journée tellement riche en informations que j’ai dû choisir celles dont j’allais vous parler.

Avec moins d’un quart d’heure de retard sur l’heure prévue, nous partons sur le chemin vicinal qui longe le château de Fontblanche, un des domaines viticoles1 qui produit l’appellation d’origine contrôlée ‘vin de Cassis’ existant depuis 1936 ; basée sur une douzaine de cépages, blanc, rouge ou rosé, elle a été mise en valeur cette année par un livre de recettes : 36 recettes de Provence cuisinées au vin de Cassis, Robert Monetti, Guy Broglia-Sautel, Ces Arts Augustes, 2016.

sea line Chemin de LonguelanceÇa commence fort avec des informations marquantes : nous apprenons que le pipe-line qui amène les boues rouges de Gardanne à la mer, passe sous la route ; la première fois que je l’ai vu à ciel ouvert le long de la voie de Valdonne (photo ci-contre à gauche), j’avais été surprise par ce long tuyau de couleur verte dont les riverains ne connaissent même pas la fonction…
emplacement du paléo-lacA droite, dans la plaine, sur 400 m de long et 300 m de large et sur une profondeur moyenne de 50 m, il y avait autrefois un lac, un paléo-lac exactement. Carole Romey, auteure de la thèse Histoire des paysages et de l’occupation humaine du massif des Calanques depuis 300 000 ans, université Aix-Marseille, 2013, pense même que la rivière souterraine du Bestouan a été un jour en connexion avec ce lac ; cette rivière de 4 km de long, que les plongeurs ont pu remonter sur 2 km 665 en 1991, se trouve justement 80 m en dessous de nous, à la limite de ce lac.

Il [le paléo-lac] a été formé par la dissolution du calcaire barrémien et/ou par l’effondrement d’une cavité karstique. […] L’enregistrement sédimentaire venant du paléo-lac […] retrace le paléo-environnement glaciaire du massif des Calanques au Pléistocène supérieur. […] En outre les prospections géophysiques mettent en avant une probable connexion entre le poljé de la plaine de Cassis et la rivière souterraine du Bestouan. Les analyses des sédiments du Bestouan étayent cette interprétation et montrent qu’il s’agit d’un milieu dont les conditions ont varié dans le temps […]. Cependant l’analyse des céramiques collectées sur les deux sites fouillés (Ferme Blanche et Fontblanche) confirme l’occupation de la plaine de Cassis par l’Homme depuis l’Âge du fer.

L'âne sur le chemin vicinalcaroubierUn vieil âne passe la tête à notre passage ; une poule faisane fait les cent pas dans un enclos ; quand Serge nous affirme que la caroube, graine du caroubier, était l’unité de poids utilisée jadis au Moyen-Orient, j’ai cru que c’était une blague. C’est vrai, les commerçants ont retenu le carat, dérivé de caroube, pour son poids et sa taille uniformes (0.20 g).

Domaine de FontblancheRéservoir de béton Grappe de raisinAndré a l’autorisation de traverser le domaine viticole1 de Fontblanche ; au loin, un groupe d’ouvriers travaillent dans les vignes ; les grains desséchés du raisin blanc ont souffert du manque d’eau tandis que les grains bleu foncé du raisin noir sont gros et appétissants (qui me dira de quel cépage il s’agit ? cinsault ?).

La femme du dernier seigneur de Jullans-Fontblanche Louis César de Garnier, a épousé  Françoise de Garnier en 1789 ; Françoise est fille naturelle de François-Xavier de Garnier, conseiller et secrétaire du roi, issu d’une famille établie à Cassis au début du XVIIIè ; elle hérite de ce domaine situé au Plan, sur la route de Roquefort (voir cadastre napoléonien, 1811, plan A section Le Plan – état de section images 24 à  28) ; l’arrière-fief de Jullans avait été partagé entre deux frères vers 1580 donnant naissance à Jullans-Saint-André et Jullans-Fontblanche, aujourd’hui sur la commune de Roquefort ; le nom de Fontblanche vient donc de là et d’une fontaine se trouvant dans son fief. Répertoire des travaux de la Société de statistique de Marseille, notice historique sur le fief de Jullans, son église romane et ses seigneurs, Dr BarthélémySociété de statistique de Marseille, impr. Nicollet (Aix-en-Provence), 1877

En 1918, Emile Bodin achète le château de Fontblanche ; une cuvée spéciale du domaine Bodin rend hommage à la chapelle Notre-Dame des Lumières, détruite à la Révolution puis reconstruite au siècle dernier par l’ancien propriétaire, Charles de Villepays [ndlr : qui avait épousé une descendante de Louis César de Garnier-Fontblanche]. Selon le guide Hachette des vins.

Continuer la lecture de Journée du patrimoine avec les Drailles de la Mémoire à Cassis

©copyright randomania.fr

De la tour de la Keyrié à la fontaine des tuiles

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, 13 Bouches-du-RhôneMots-clés , , 3 commentaires sur De la tour de la Keyrié à la fontaine des tuiles
 

Temps incertain, nuageux et venteux ; je ne partirai pas loin ; et pourquoi pas le circuit que m’avait signalé ma fille ? une boucle sur le plateau de la Keyrié passant par la fontaine des tuiles. Le chemin de la fontaine des tuiles conduisait autrefois à Vauvenargues, Jouques et Rians.
Je me gare le long de la route, près du centre équestre des Pinchinats où à 9h30 la fête bat déjà son plein (Il est sans doute possible de se garer à l’intérieur du centre équestre quand il est ouvert). Cette fraîche vallée où l’eau coule abondamment a été traversée par une branche secondaire du canal romain de la Traconnade venant de Jouques ;  quelques vestiges subsistent dans certaines propriétés privées. Cinq moulins à farine y avaient été construits.

Banquette de pierreL'entrée du chemin noirIl va me falloir monter jusque sur le plateau en longeant de belles propriétés et beaux domaines de l’époque faste du village des Pinchinats. Le panneau à l’entrée du chemin noir en dit long ! Il y a même une banquette de pierre aménagée à mi-hauteur de la côte ! route étroite, fréquentée tout de même par les riverains qui descendent vers le centre ville.

Depuis l’arrêté n° 63/98 du 20 octobre 1998, durant toute l’année, à l’exception des véhicules autorisés, la circulation sur le plateau de la Keyrié et notamment sur les pistes DFCI de 1ère catégorie CO 103 et CO 102 est interdite à tout véhicule à moteur. Vous circulerez donc parmi les VTT et les coureurs à pied mais pas avec les quads ou les véhicules 4×4.

Tour de la KeyriéLa tour de la KeyriéJe retrouve la tour de la Keyrié rafistolée à la base depuis ma dernière visite en 2007 (lire tour de César, du prévôt ou de la Keyrié ?) ; on ne peut plus y accéder par l’escalier  métallique ; sur le côté gauche de la piste, à intervalles réguliers, des panneaux signalent la propriété privée « La Tour », du nom de A. M. de la Tour-Keyrié, auteur d’un album de gravures sur le vieil Aix et  d’un livre intéressant pour les amateurs d’histoire locale : Promenade d’un étranger à Aix description des principaux monuments, objets d’art, églises, fontaines, musée, institutions libres et de l’État, etc., précédée de l’histoire civile et religieuse, Aix, 1896 ou Excursions aux environs d’Aix, Makaire, 1890

LavogneLa piste forestière traverse le plateau sans permettre aucune vue sur la Sainte-Victoire ou sur la chaîne de la Trévaresse : il y a bien trop d’arbres qui cachent la vue. Un panneau informe les randonneurs au sujet des jours de battues aux sangliers dans cette zone. Quand je tourne à gauche vers la fontaine des tuiles, un long, très long grillage isole les marcheurs du domaine de chasse de Saint-Marc Jaumegarde : sanglier dans le domaine de chasse (photo Coralie)dans ce domaine, vous êtes certain de tuer du gibier (sangliers, cerfs, félins… parait-il) puisqu’il ne peut fuir ! Dans ce cas particulier des propriétés clôturées, la chasse en espace clos hermétique est possible toute l’année et tous les jours. Vous y verrez parfois un sanglier s’approcher du grillage (Photo Coralie de mademoisailescoco).
Domaine de chasse de Saint-Marc J.

Pourquoi ce nom de Jaumegarde ? réponse dans le blog de geneprovence

cadastre 1830 fontaine tuiles

Il faut une quarantaine de minutes pour rejoindre la fontaine des tuiles. Sur le cadastre napoléonien, c’est dans un provençal non académique que figure ce nom que A.M. de la Tour-Keyrié écrit Fouen dei Teoule. Dans son livre, il raconte que M. Signoret, qui habite non loin de la fouen dei Teoule, utilise sa salive pour guérir les tâches des yeux !

Abri modulaireA l’approche de la fontaine des tuiles, un espace modulaire jaune est posé sur le sol, à gauche de la piste ; on ne voit que lui ! Mais à quoi sert-il ? par la fenêtre, je peux apercevoir un petit espace cuisine et une table. Peut-être à l’usage de ceux qui exploitent le bois pour la trituration1 puisqu’un projet existait dans ce sens ?
ArbousesUn arbousier lourdement chargé de fruits, a perdu presque tous ceux qui étaient mûrs : ils feront le régal des rongeurs et des renards. J’en trouve quelques uns que je m’empresse de manger : la peau granuleuse contraste avec la chair tendre un peu fade.

Le fruit de l’arbre aux fraises (Arbutus unedo), n’a rien à voir avec la gariguette ou la mara des bois. Il met un an pour arriver à maturité, se mange cru à maturité ; sa peau granuleuse hérissée de tubercules pyramidaux devient rouge orangé quand il est mûr en octobre-novembre. On peut le consommer en confiture, en jus ou en liqueur. les arbouses proposées en sirop dans les restaurants chinois ne viennent pas du même arbre, mais d’une plate orientale.
L’arbousier était un arbre sacré chez les romains qui en déposaient un rameau sur les cercueils en signe de protection. Il parait que l’arbousier résiste bien aux feux. D’après A la rencontre de l’arbre aux fraises, N. Tordjman, P. Robin, Passion rando le magazine de la FFRandonnée, n°33, octobre-novembre-décembre 2014

Maison à la Fontaine des TuilesBorne et crochetPeu de choses dans le quartier de la fontaine des tuiles : cette grosse maison qui ressemble à une usine, des bornes à l’entrée du chemin avec un crochet (pour quel usage ?) mais pas de fontaine, à moins qu’elle ne soit à l’intérieur de la propriété nommée « Fontaine des Tuiles ».

Je redescends maintenant vers les Pinchinats par une route fortement dégradée et étroite. Sur le côté droit, quelques vignes. Un air de campagne aixoise que l’on a du mal à imaginer si près de la ville.

Au niveau de la route des Pinchinats, une série de belles bastides ont été construites, rivalisant par leur taille ou leurs jardins : le château de la Gaude (petit détour sur la droite au carrefour avec la route des Pinchinats), de la Mignarde. L’allée du château de la Mignarde est si grande que je ne peux apercevoir le château ; dommage ! il appartenait autrefois à M. Rigaud, maire d’Aix.

L'allée du château de la Mignarde Jardin à la française du XVIIIe siècle dessiné par Nicolas Ledoux. Belle statuaire et miroir d’eau. Résidence d’été de Pauline Bonaparte. Le parc, peuplé de statues, enveloppe de verdure la bastide qu’un fils de pâtissier aixois, Jean-Sauveur Mignard, entrepreneur de l’architecte Ledoux, fit profondément remanier et somptueusement décorer en 1775. Chacune des pièces de réception a ses particularités : salle à manger aux murs tendus de papier peint représentant la culture du riz en Chine, deux salons aux fines gypseries, boudoir à coupole, grand salon ordonné par des pilastres plaqués et par deux colonnes encadrant une vaste radassière. Extrait des bastides d’Aix

Je passe devant le domaine de Tournon du nom de son premier propriétaire Pierre Tournon en 1662 ; son fils en a hérité, l’a légué à deux écuyers d’Aix qui l’ont revendu à  Louis Hubert.

Eglise des PinchinatsEn 1861, est posée la première pierre de l’église des Pinchinats ; la bénédiction le jour de la Sainte-Anne a lieu un an plus tard. Monseigneur Chalandon baptise la cloche « Claire » en 1863. De chaque côté du portail de l’église, une statue de Notre Dame des Champs et une croix de mission.

Stèle de la baronne de VitrollesLa stèle que je découvre est surprenante : même ceux qui habitent dans le coin ne la connaissent pas. Le baron Régis de Vitrolles, chef de bureau au ministère des affaires étrangères, a épousé Renée Chénon de Léché en 1920 à Paris. C’est une ancienne famille du Berry. Blessée mortellement le 19 octobre 1948 à Aix-en-Provence, sa femme a sa stèle sur la route des Pinchinats. Je n’ai pas trouvé à la suite de quel accident elle était décédée quelques jours plus tard.

Naissance le 01/09/1889, à Le Subdray (18), CHENON DE LECHE Renée Anne Marie-Jeanne ; Père : CHENON DE LECHE Léopold Joseph, Mère : HARANGUIER DE QUINCEROT (D’) Marie Lucie ; décédée à Aix en Provence le 31/10/1948

Le Figaro, 10 juin 1920 : Aujourd’hui sera béni en la basilique Sainte-Clotilde le mariage du baron Régis de Vitrolles, consul de France, chef de bureau au ministère des affaires étrangères, chevalier de la Légion d’honneur, avec Mlle Renée de Léché. Information obtenue sur le forum geneprovence

La balade se termine chez mademoisailescoco qui ne cuisine que des légumes frais et des desserts aussi bons que beaux.

C’est une balade familiale sur des pistes forestières un peu ennuyeuses et sur des routes étroites sans trottoir. La route des Pinchinats est incontestablement dangereuse pour les piétons. Pour ceux qui souhaiteraient uniquement parcourir le plateau, la solution est de déposer une voiture à chaque extrémité (une à l’entrée du chemin de la Tour de Keyrié et l’autre dans le quartier de la fontaine des tuiles).

fontaine des tuiles_trace_trk_panoImage de l’itinéraire 10km100, 166m dénivelée (+208, -208m), 2h30 déplacement (2h45 à 3h au total)

1trituration : opération de broyage par friction, combinant un mouvement de frottement et une forte pression (préparation de la pâte à papier par exemple)

©copyright randomania.fr

Château La Coste : parcours d’art et architecture

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, 13 Bouches-du-Rhône, BaladeMots-clés , Un commentaire sur Château La Coste : parcours d’art et architecture
 

Marcher dans la nature sans la dénaturer, à la recherche d’œuvres d’art moderne d’artistes reconnus, Les vignesvoilà une idée qui me plait. Pour 15€ par adulte, on visite un musée à ciel ouvert dans la propriété privée de château la Coste, connue d’abord pour ses vins ; avec un plan des œuvres à découvrir mais pas de commentaires sauf les jours de visites guidée, on déambule librement. Ensuite, il est évidemment possible de déguster du vin et d’en acheter, une opération de communication qui porte ses fruits.

Le diaporama ci-dessous suit l’ordre de la visite proposée ; les numéros et lettres (quand il s’agit de bâtiments) correspondent aux points du plan.

Ce projet [a été] initié il y a 4 ans par son propriétaire [celui de château La Coste] l’homme d’affaire Irlandais Patrick Mckillen […]. Et pour cette première dans la région, il n’a pas fait les choses à moitié ! Il s’est entouré des 4 meilleurs architectes de tous les temps, tous lauréats du Prix Pritzker, à savoir Tadao Ando, Frank Gehry, Jean Nouvel, Norman Foster et Renzo Piano. La plupart des œuvres présentées sont le fruit d’une collaboration entre le domaine, les artistes et les architectes. Ils ont été invités à découvrir le lieu en amont du projet afin de choisir précisément l’emplacement et de trouver l’inspiration In situ afin de créer des œuvres uniques pour Château La Coste. Même l’araignée [accroupie] de Louise Bourgeois a été créée avec l’idée qu’elle flotterait sur l’eau et que le bassin serait dessiné par Tadao Ando, nous précise Juliette Vignon. L’espace est aujourd’hui ouvert au public et propose des promenades culturelles et bucoliques à travers bois, collines, vignes et oliviers. Au côté des illustres architectes vous pourrez vous émerveiller devant les œuvres d’art de Louise BOURGEOIS, Alexander CALDER, liam GiILLICK, andy GOLDSWORTHY, GUGGI, tatsuo MIYAJIMA, jean michel OTHONIEL, jean PROUVÉ, sean SCULLY, richard SERRA, tom SHANNON, michael STIPE, hiroshi SUGIMOTO, TUNGA, Franz WEST. Extrait du site sortir en Provence

Prévoir 2 heures et une bonne paire de chaussure !

4 – Louise Bourgeois, crouching spider, 2003

Une grande araignée accroupie au milieu du bassin dissimule habilement le parking visiteur.

5 – Larry Neufeld, DONEGAL, 2013

Une série de petits ponts de pierre bâtis sur un petit ruisseau, apportent une touche d’Irlande aux collines provençales.

6 – Sean Scully, Wall of Light Cubed, 2007

D’un poids de 1000 t, ce formidable empilement de blocs de calcaire et de marbre a été entièrement taillé dans une carrière au Portugal.

7 – Tunga, Portails, 2011

L’artiste brésilien a édifié deux portails. L’un d’eux, au pilier magnétique, a été couvert de pièces, que ce soit par les visiteurs ou par l’auteur lui-même. Attention à ceux qui portent un stimulateur cardiaque !

8 – Andy Goldworthy, Oak room, 2009

La voûte de la salle circulaire souterraine se compose d’un entrelacement de longues branches de chêne. A la température d’une cave, elle s’ouvre par un mystérieux portail construit dans un long mur de pierre, à la manière des tombes égyptiennes. Une fois à l’intérieur, par l’ouverture de la porte, seuls sont visibles la colline de la Quille et l’ancien village du Puy.

9 – Franz West, Faux-pas, 2006

Si ce n’est la couleur, la silhouette se confondrait avec celle des arbres dénudés… Faut-il comprendre « faux (ou) pas » plutôt que faux-pas ?

10 – Tadao Ando, Origami benches, 2011

Des banquettes de repos permettent des haltes nécessaires pour les marcheurs fatigués et des moments de méditation bénéfiques pour les autres.

Chapelle E – Tadao Ando, 2011

Tadao Ando a brillamment transformé une ancienne chapelle au sommet d’une petite butte en une cage protectrice avec des effets visuels inédits à l’intérieur qui utilisent la lumière naturelle. Ceinte d’un mur de béton, d’une structure de verre et d’acier, elle jouxte un jardin japonais.

11 – J.M. Othoniel, Croix, 2007-2008

Artiste sculpteur, né en 1964 à Saint-Étienne, en France, […] il a progressivement inventé un univers imaginaire aux aspects multiples (dessins, sculptures, photographies, écrits, chorégraphies ou vidéos). La « Croix » de Jean-Michel Othoniel, telles de grosses perles rouges enfilées, s’adosse à la « Chapelle » de Tadao Ando.

Continuer la lecture de Château La Coste : parcours d’art et architecture

©copyright randomania.fr

Romanin et les Alpilles

Publié le Catégories ----- * Alpilles 13, 13 Bouches-du-Rhône, Geocaching et jeux, Rando familialeMots-clés , , , 2 commentaires sur Romanin et les Alpilles
 

Point de départ : la chapelle de Romanin près de l’aérodrome éponyme, sur la voie Aurélia. Le circuit passe en sous-bois au pied de la chaîne des Alpilles puis redescend dans la plaine à travers les vignes.

La météo à cet endroit
avec prévisions à 3 jours

Je longe la piste de l’aérodrome jusqu’au croisement avec le GR6 ; j’ai déjà croisé six VTT ; au loin, j’aperçois les ruines du château de Romanin. Frédéric Mistral originaire de Maillane (1830-1914), se disait descendant des seigneurs de Mondragon et de Romanin . Stéphanette de Romanin, de la maison des Gantelme, tenait de son temps cour d’amour1 ouverte et plénière en son château. La légende ci-dessous témoigne de sa réputation.

Pierre de Chateauneuf, jeune troubadour rêve à sa dame tout en chevauchant dans le défilé de Vallongue tout proche. Il se dirigie vers où l’attendent 12 femmes de haut lignage. Tout à coup, de l’épaisse forêt de chênes, surgissent des brigands. Ils le désarçonnent, le dépouillent de ses habits, de sa bourse, de son luth. Le voici à terre, nu comme un ver, tandis qu’on s’apprête à le rouer de coups. […] Soudain une idée traverse son esprit : humblement, il prie les brigands de lui permettre de chanter une dernière fois avant de mourir. Sa prière est exaucée. […] il improvise un chant à la gloire de ses détrousseurs. Miracle ! les poignards s’abaissent, et on reprend le chant avec lui. Pourpoint, chemise, bourse, cheval lui sont rendus dans l’allégresse générale. Tous chantent et l’escortent jusqu’à Romanin qui se profile dans la lumière dorée. […]
La Provence et l’Amour, Maurice Pezet, Editions F.Sorlot, F.Lanore, 1984

Le quartier des Pins du Sinsarre est probablement une zone de chasse : traces de sanglier, champs d’agrainage tout en longueur entre deux zones boisées. A Camini Luen, c’est une vingtaine de VTT que je croise : un VTTiste me suggère d’éviter le chemin sur lequel dévalent les coureurs. Vers 11h une jeune femme s’arrête en plein bois ; elle est partie un peu tard, m’avoue-t-elle ; « vous n’avez pas peur toute seule dans les bois ? Justement je suis la dernière de la course et vous ne rencontrerez plus personne ». Je la rassure : j’ai tout ce qu’il faut : du téléphone portable à la trousse de pharmacie en passant par la couverture de survie.

Des affleurements discontinus de marnes rouges, dans un massif karstifié, peuvent paraitre surprenants mais nous ne sommes pas loin du pays de la bauxite (minerai dont on tire l’aluminium) et des Baux de Provence.

En me rapprochant du massif rocheux, j’aperçois au loin une grotte dont je ne trouve pas l’accès. Je tenterai cependant d’en découvrir une autre, traversant une végétation hostile, dérapant dans un pierrier long et pénible ; après de nombreux allers et retours pour m’infiltrer entre les arbustes, quelques pas d’escalade, j’ai trouvé une grotte largement ouverte sur l’extérieur ; elle sent fort l’animal sauvage, ce qui me fait craindre d’y trouver une colonie de chauve-souris géantes !  je m’installerai sur le parvis pentu le temps d’un pique-nique. J’aurais préféré trouver la grotte ornée d’Otello…

Continuer la lecture de Romanin et les Alpilles

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 29 Fév 2016

Retour en haut de page

Belvédère de Cadarache

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, 13 Bouches-du-Rhône, Rando familialeMots-clés , , , Un commentaire sur Belvédère de Cadarache
 

Départ du parking la Boulangère à Jouques (hameau de Bèdes) pour le belvédère de Cadarache. Sentier forestier classique fraîchement débroussaillé dans une forêt de chênes verts, royaume des sangliers. Sentier fleuri au printemps. Beaucoup de VTT mais peu de randonneurs.

La météo à cet endroit
avec prévisions à 3 jours

Nous quittons le sentier balisé pour le lieu-dit Camp de Mus ; Bob_13, un de nos amis, est persuadé d’y avoir repéré de loin des constructions ; à l’aller, nous ne trouvons rien ; me rappelant le sens du mot ‘camp’1 en ancien occitan, et que près d’un ‘camp’, des cabanes peuvent servir d’abri ou de remise à outils, je propose de longer le champ en contre-bas du chemin où des terres sont cultivées dans un étroit goulet entre deux zones boisées ; nous longeons donc ces terres jusqu’à repérer au loin une cabane de pierre sèche. Elle est de taille assez impressionnante, renforcée d’un second mur pour la soutenir ; elle devait autrefois être à l’intérieur d’un enclos de pierre sèche couronné, aujourd’hui à l’abandon. Mais c’est plutôt l’oppidum indigène de Mus que nous aurions aimé découvrir. Entre Antiquité et haut Moyen Age : traditions et renouveau de l’habitat de hauteur dans la Gaule du sud-est, L. Schneider, Actes du colloque de Fréjus, 7 et 8 avril 2001, Michel Fixot Ed., 2004

Au retour sur le sentier balisé, nous nous approchons d’une belle borne-limite  en granit (et non granite, la roche, terme de géologie) lisse et brillante ; plusieurs suivront à courte distance ; sans doute marquent-elles la limite des communes de Jouques et Saint-Paul. Les nombreux repères forestiers – rectangle blanc avec liseré rouge médian – délimitent quant à eux, la forêt communale de Jouques.

Au carrefour suivant, nous retrouvons le chemin balisé ; estoublon me fait remarquer la présence d’un impluvium – grande plaque de béton inclinée – qui permet à l’eau de pluie de s’écouler dans une citerne de protection contre les incendies ; il décode les informations que l’on trouve sur le pylône à haute tension juste à côté. Pylône 27 : Boutre-Tavel dériv tore-supra 400kv attache 27 ; Boutre-Plan d’Orgon 220kv attache 27.

Décodage: La fusion thermonucléaire vise à reproduire sur terre l’énergie des étoiles. Pour cela, il faut atteindre et maintenir des températures de l’ordre de 100 millions de degrés. Depuis 1988, date de sa mise en service, l’installation de recherche TORE SUPRA est le plus grand tokamak2 à aimant supraconducteur du monde. La ligne électrique de Boutre (près de Ginasservis) à Tavel (Vaucluse) a été déviée vers le poste de Plan d’Orgon ; elle sert donc à fournir l’énergie électrique nécessaire au fonctionnement de la région sud-est et à celui du tokamak. L’autoroute nouvelle puissance délivre 400 kV par l’intermédiaire de deux lignes électriques distinctes et redondantes. Traduit du site iter.org.
RTE a décidé de mettre en place des balises avifaunes  sur les 350 mètres de liaison aérienne entre les deux nouveaux pylônes ; ces mesures permettront entre autres espèces, de protéger un couple d’aigles de Bonelli récemment installé dans le secteur (dont seulement 25 couples sont recensés en France). Extrait du site Réseau de Transport d’Electricité, dépêche du 14 juin 2004

Continuer la lecture de Belvédère de Cadarache

©copyright randomania.fr

Sur les hauteurs de Chaillol 1600

Publié le Catégories ----- * Champsaur 05, 05 Hautes-Alpes, Geocaching et jeux, Rando sportiveMots-clés , , Un commentaire sur Sur les hauteurs de Chaillol 1600
 

Un circuit à découvrir autour d’une grande chasse au trésor (pour en savoir plus sur ce jeu, voir menu geocaching) dans les montagnes chères à Ti’Mars… et Nadine qui ont manifestement pris plaisir à le préparer. Hameau de Saint-Michel de Chaillol, commune du parc des Ecrins, Chaillol 1600 est notre point de départ ; entre pâturages et bois de mélèzes, vous découvrirez des paysages et points de vue contrastés, avec en toile de fond le Pic du Vieux Chaillol culminant à 3163 m d’altitude au coeur du Massif des Ecrins.

La météo à cet endroit
avec prévisions à 3 jours

Il ne fait que quelques degrés au dessus de zéro quand nous nous nous mettons en route. Nous démarrons bien vêtus, par le GR Tour du Vieux Chaillol. La première boîte se trouve au clot Chenu (clot Chanu sur la carte IGN) depuis lequel le télésiège ouvre les portes du domaine skiable jusqu’à 2000 m d’altitude.

1 GC301NX le Clos Chenu, la première boîte

Arrivés au lieu-dit les Cougnitz (les Cougnets sur la carte IGN), deux directions possibles ; nous montons ver le col du Viallet par le bois de la Lauzière et sa forêt de mélèzes, ces « arbres de lumière » qui laissent passer le soleil et permettent aux brebis de pâturer le sous-bois ;  2 GC301P0 Les Cougnitz

Curiosité géologique sur les pentes sud du Lingustier, incongruité au milieu d’un paysage de montagne : les Aiguilles ou  grès du Champsaur. Leur aspect évoque, à distance, des cheminées de fées mais leur origine, est certainement toute autre, sans doute due au découpage des bancs de grès par des diaclases verticales.

Noter les surfaces de stratification sub-horizontales, qui montrent que ces clochetons ont été découpés par agrandissement de fentes verticales traversant orthogonalement la pile de strates gréseuses ; […] elles peuvent donc correspondre à des diaclases d’extension, recimentées par des circulations d’eau. Selon GeolAlpes

3 GC301P1 Les aiguilles

La montée au col du Viallet, longue et régulière, côté sud, s’avère agréable au soleil. Presque au sommet, un improbable rocher est maintenu en équilibre entre deux autres. Petit ressaut rocheux avant de franchir le col ; sur l’autre versant, côté Queyron, le froid est si piquant qu’il faut se faire violence pour aller chercher la 4è boîte.

4 GC301PS Col du Viallet

Continuer la lecture de Sur les hauteurs de Chaillol 1600

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 11 Jan 2014

Retour en haut de page

Le vallon de la Gaillarde aux Issambres

Publié le Catégories 83 Var, Geocaching et jeux, Rando familialeMots-clés , , Un commentaire sur Le vallon de la Gaillarde aux Issambres
 

Beau temps en ce 30 octobre. J’ai décidé de partir aux Issambres pour le vallon de la Gaillarde et son dolmen, puis au vivier romain. La randonnée peut être conçue en deux boucles dont le point central est le parking du vallon de la Gaillarde, peu avant le cimetière, au niveau de la station d’épuration, ou en une seule boucle.

La météo à cet endroit
avec prévisions à 3 jours

Des chasseurs sont rassemblés près du cimetière. Je monte dans le vallon, accompagné de quelques courageux vttistes qui me saluent. Le long de la piste, de nombreux arbousiers offrent leurs fruits rouges à la tentation. Fruits oranges en octobre, rouges en novembre, ils sont des deux couleurs et parent la nature de jolies couleurs ; c’est sans doute pour cela qu’il est cultivé dans les jardins. J’en déguste un, puis deux, il y en a autant que souhaité, je peux donc choisir les plus beaux. La peau est granuleuse mais la chair douce. Les fruits mettant un an pour arriver à maturité, il n’est pas rare de voir le même rameau porter les fleurs de l’année et les fruits mûrs nés des fleurs de l’année précédente. J’en ai ramené une bonne quantité chez moi pour le lendemain mais leur stockage au frais a changé leur goût. C’est cueillis et dégustés dans la nature qu’ils sont les meilleurs. Un des rares fruits comestibles en fin d’année, avec les champignons et les chataignes.

Continuer la lecture de Le vallon de la Gaillarde aux Issambres

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 23 Août 2014

Retour en haut de page