Trésors des Dentelles



En mai 2017, nous fêtions les 10 ans de l’association des Geocacheurs de Provence, chasseurs de trésors avec GPS ; à cette occasion, l’événement Apérocache Provence 2017 à Pernes-les-Fontaines rassemblait les anciens geocacheurs et de nombreux nouveaux. ilagaris a accepté de poser 18 caches dans les Dentelles de Montmirail ; c’est un circuit de randonnée varié qui allie avec talent le sport, les points de vue, et le geocaching pour ceux qui aiment jouer. Les caches sont préfixées [AP10] et numérotées de 1 à 18. Deux groupes de joueurs partent à l’aventure ce dimanche matin. Notre groupe est accompagné d’Eric, le concepteur des caches.

Album photo

Partie un peu en retard pour une paire de chaussettes oubliées…, je rejoins le groupe sur le lieu de la première cache déjà trouvée par l’équipe.

Trésor des dentelles #1, ilagaris

Ciel bleu, genêts en fleur, piste facile : voilà qui commence bien.
Nous sommes entre Beaumes de Venise et Gigondas réputés pour leur AOC et leur côte du Rhône mais aussi pour leur muscat.

Trésor des dentelles #2, ilagaris

Nous longeons donc les vignes plantées sur les coteaux ensoleillés tournés vers Montmirail, à presque 300 m d’altitude.

Trésor des dentelles #3, ilagaris

Quand on quitte la piste, le sentier du Grand Vallat plutôt humide nous oblige à jouer les équilibristes pour ne pas se mouiller les pieds. Nous rejoignons le GR de Pays du Tour des Dentelles de Montmirail.

Trésor des dentelles #4, ilagaris

Au lieu-dit « Mon Rêve », nous le quittons à nouveau pour le Grand Vallat, dénomination classique du plus grand ruisseau du coin, avant de poursuivre sur un sentier en sous-bois particulièrement humide.

Trésor des dentelles #5, ilagaris

Quelle belle fleur mauve ! Avant d’être les plantes ornementales qui décorent nos jardins depuis le XVIIe, les pois de senteur étaient des fleurs sauvages. On en fait même aujourd’hui des bouquets de mariés composés d’une quarantaine de tiges de couleurs différentes dans les tons pastels.

Au carrefour matérialisé par une grosse pierre plate, nous retrouvons le GR de pays. C’est là qu’un choix se pose : qui montera la pente raide, caillouteuse et dégradée qui mène à la tour sarrasine ?
Datant du XIIe siècle, elle est un ancien poste de garde. De là haut, à 410 m d’altitude, la vue au sud s’étend sur les Alpilles au fond, la vallée de l’Ouvèze à l’ouest, et plus prés sur les carrés de vignes de Beaumes de Venise. La cache, qui se mérite, a déjà récolté pas mal de points favoris.

Trésor des dentelles #6, ilagaris

Une courte pause, une belle piste, un regard en arrière pour apercevoir, haut perchée, la tour. Avez-vous remarqué que de nombreuses tours sans âge sont appelées « sarrasines » ? Certes Charlemagne se serait arrêté à Notre Dame d’Aubugne avant d’attaquer les Sarrasins. Le nom serait-il souvenir de leur passage comme en témoignent d’autres toponymes tels que Dentelles sarrasines, chambre du Turc ?

Dans un virage de la piste en pleine forêt, l’équipe de chercheurs s’affaire, sûre de ses talents. Le propriétaire de la cache, l’air narquois, nous regarde sans rien dire. Les geocacheurs observent, fouillent, grattent, s’échangent des coups d’œil et des suggestions, puis commencent à douter de leurs talents ;  non ce n’est pas possible que la cache ait disparu. Amusée, je prends quelques photos des chercheurs. Et quand après plusieurs minutes de recherche infructueuse, l’une d’entre nous brandit l’objet de convoitise, nous nous esclaffons de rire en félicitant le poseur.

Trésor des dentelles #7, ilagaris

La tour est toujours visible au loin ; bientôt nous longeons les vignes qui courent vers l’horizon. Une vieillle brouette à feu rouillée servant au brûlage des sarments a été abandonnée dans les vignes. Posée sur des rails, elle laisse entrevoir l’ouverture destinée à l’allumage.

Les fumées occasionnent cependant une gêne pour le voisinage et s’avèrent très chargées en particules fines. Dans certaines régions, le brûlage est interdit ; des études visent à recycler les sarments sous forme de compost, ou pour alimenter une chaudière individuelle.

Trésor des dentelles #8, ilagaris

A la fin novembre, c’est le moment d’une activité qui consiste à brûler les bois dans des charrettes (brûlots ou brouettes à feu), au fur et à mesure de la taille.

Autrefois, brûler les sarments de vignes avait au moins deux usages :

  • en cuisine :
    Pour bien déguster la poularde, il faut la mettre à la rôtissoire […] devant une claire flamme de sarments ; elle rôtit ainsi lentement pendant quatre heures, […]. Aucune chair n’est plus fine ni plus savoureuse.
  • en médecine :
    On a vu des succès merveilleux d’un remède très simple même dans les différents états des panaris […] Le remède consiste à mettre tremper la partie affligée dans une lessive chaude de cendres de sarment ; cette lessive […] fait couler en-dehors toute l’humeur : il ne reste plus qu’à appliquer les onguents ordinaires […] Dictionnaire de l’industrie ou Collection raisonnée des procédés utiles dans les sciences et les arts,…. Tome cinquième, par une Société de gens de lettres [dirigée par H.-G. Duchesne], Paris, chez Rémont libraire, 1795

Continuer la lecture de Trésors des Dentelles

©copyright randomania.fr

La cascade Saint-Christophe à Lafare



img_4052r.JPGLafare se situe entre Beaumes-de-Venise et Gigondas. Sa cascade ne devrait pas figurer dans la catégorie « Randonnées » : 200m seulement à vol d’oiseau depuis le parking près du pont de la Salette ! (Parking fréquenté par les voleurs, comme en témoigne les nombreux morceaux de pare-brise brisé) mais plutôt dans les petits coins de nature secrets que l’on ne partage qu’avec ses meilleurs amis. Ce lieu m’a rappelé les gorges de Pennafort parce que la marche devient très vite de la grimpe dans les rochers et qu’il faut parfois mettre les mains. On se sent petit dans cette gorge étroite, on est (presque) seul. Ce sont les amateurs d’escalade qui connaissent le mieux les rochers de Saint-Christophe et la cascade.

Pour y accéder, une corde a été installée le long de rochers glissants et pentus. Ensuite, une seule grande enjambée permet d’atteindre la vasque et d’être rafraîchi par l’eau de la cascade ; ça glisse fort ! gare à la descente !

img_4042r.JPGimg_4051r.JPGimg_4046r.JPGimg_4050r.JPG

Photos du site Descente canyon

Accès cascade St-Christophe

En continuant la petite route vers Cassan et les dentelles de Montmirail, on peut découvrir la modeste chapelle Saint-Christophe, édifice roman du début du XIIème siècle, restaurée en1981. De là, on peut voir la cascade d’en haut !

blsqr05.gif

Encore une découverte grâce au geocaching et au geocacheur Renard84 qui l’a rebaptisée cascade du renard

©copyright randomania.fr

*** Les dentelles de Montmirail



140_4018.JPGLes dentelles de Montmirail. Un nom évocateur que je voulais associer depuis longtemps à la réalité. C’est chose faite grâce à renard84, geocacheur du Vaucluse qui y a placé deux caches (si vous ne savez pas ce qu’est le geocaching, voir chasse au trésor au barrage Zola dans ce blog). Le chemin démarre à Gigondas, au col du Cayron. Il est couvert de neige mais le froid est sec. Les crêtes calcaires en dents de scie forment des falaises abruptes qui en font un lieu réputé pour les amateurs d’escalade. Nous croisons un coureur à pied qui ne craint ni le froid ni les pierres du chemin.

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Avec la température ressentie

140_4046.JPG140_4049.JPGLes dentelles sarrazines sont parfois « trouées ». Je grimpe le sentier balisé de petits ronds bleus en espérant atteindre celles qui sont ajourées (photo à gauche). La montée est raide mais l’impatience me pousse à accélérer. Je découvre la première ouverture, et à travers elle, un coin de paysage encadré comme dans un tableau. Du haut de la seconde, la falaise à pic donne le vertige. Je m’y asseois quelques instants. Un groupe de 15 personnes escaladent le chemin ; âgés de 10 à plus de 60 ans, ces randonneurs sont venus en famille fêter les 60 ans de la grand-mère. Ils pique-niqueront tout en haut des dentelles.

Comment se sont-elles formées ? à la faveur de la faille de Nîmes (fracture de l’écorce terrestre), la masse de sel déposée au fond de la mer il y a 200 millions d’années, remonte par gravité, perfore et rebrousse à la verticale les terrains juste au-dessus : ce sont les Dentelles de Montmirail.

140_4036.JPG 140_4037.JPG 140_4040.JPG

140_4020.JPGA nos pieds, des vignobles au nom évocateur. Située dans le Vaucluse méridional entre Avignon et Bollène, l’appellation « Côtes du Rhône » regroupe plusieurs grands crus qui ont contribué à sa renommée internationale : le Châteauneuf du Pape, le Gigondas et le Vacqueyras. Malheureusement, nous n’avons pas eu le temps de nous arrêter pour déguster.

140_4025.JPG140_4026.JPGEn suivant la crête, au pied des falaises, on arrive assez rapidement à une passe qui permet d’aller sur la face sud des Dentelles, la brèche Floret-Turc. C’est par là qu’on accède à LA curiosité des dentelles dont j’ai entendu parler à plusieurs reprises : la chambre du Turc, ancien poste de gué à 625m d’altitude. Pour vous y rendre, gravissez cette brèche. Une fois passé, en continuant le long du chemin sur la gauche, vous apercevrez la chatière du Turc par laquelle il faut entrer, sans son sac à dos. C’est un boyau dans le roc qui permet le passage d’un côté de la paroi vers l’autre. Si vous y montez par temps de mistral, il faudra vous cramponner à la roche, Buckfast l’assure sans aucune exagération. Pour vous donner une idée plus juste, allez donc voir la vidéo de franky84! GC1PP6C

140_4030.JPGQuand on passe de l’autre côté, une seconde rangée de dentelles apparaissent dans la brume de l’autre côté du vallon. Entre les deux, des vignes bien protégées du mistral. La vision qui s’offre à moi a quelque chose d’irréel, une succession de plans parallèles, de plus en plus estompés jusqu’à l’horizon, comme les livres en relief de mon enfance. C’est un type de paysage surprenant, je n’en ai jamais vu de tel auparavant. Le grand Montmirail y culmine à 525m.

140_4033.JPGMariéton Paul, Journal de route, 2001 : « … nous rentrions à Avignon, par un merveilleux coucher de soleil qui promenait sa lumière sur le Ventoux énorme et le rempart déchiqueté des dentelles de Gigondas »

Proposition de circuit dans les dentelles, 3h, (avec variante vers la falaise ajourée, ajouter +320m en montée)

bullet1.gif

Les deux caches de renard84 dans les dentelles (désactivées aujourd’hui) : Au coeur des dentelles, entre deux dentelles

©copyright randomania.fr