Trésors des Dentelles

Publié le Catégories ----- * Dentelles 84, 84 Vaucluse, Geocaching et jeux, Rando familialeMots-clés , ,
 

En mai 2017, nous fêtions les 10 ans de l’association des Geocacheurs de Provence, chasseurs de trésors avec GPS ; à cette occasion, l’événement Apérocache Provence 2017 à Pernes-les-Fontaines rassemblait les anciens geocacheurs et de nombreux nouveaux. ilagaris a accepté de poser 18 caches dans les Dentelles de Montmirail ; c’est un circuit de randonnée varié qui allie avec talent le sport, les points de vue, et le geocaching pour ceux qui aiment jouer. Les caches sont préfixées [AP10] et numérotées de 1 à 18. Deux groupes de joueurs partent à l’aventure ce dimanche matin. Notre groupe est accompagné d’Eric, le concepteur des caches.

Album photo

Partie un peu en retard pour une paire de chaussettes oubliées…, je rejoins le groupe sur le lieu de la première cache déjà trouvée par l’équipe.

Trésor des dentelles #1, ilagaris

Ciel bleu, genêts en fleur, piste facile : voilà qui commence bien.
Nous sommes entre Beaumes de Venise et Gigondas réputés pour leur AOC et leur côte du Rhône mais aussi pour leur muscat.

Trésor des dentelles #2, ilagaris

Nous longeons donc les vignes plantées sur les coteaux ensoleillés tournés vers Montmirail, à presque 300 m d’altitude.

Trésor des dentelles #3, ilagaris

Quand on quitte la piste, le sentier du Grand Vallat plutôt humide nous oblige à jouer les équilibristes pour ne pas se mouiller les pieds. Nous rejoignons le GR de Pays du Tour des Dentelles de Montmirail.

Trésor des dentelles #4, ilagaris

Au lieu-dit « Mon Rêve », nous le quittons à nouveau pour le Grand Vallat, dénomination classique du plus grand ruisseau du coin, avant de poursuivre sur un sentier en sous-bois particulièrement humide.

Trésor des dentelles #5, ilagaris

Quelle belle fleur mauve ! Avant d’être les plantes ornementales qui décorent nos jardins depuis le XVIIe, les pois de senteur étaient des fleurs sauvages. On en fait même aujourd’hui des bouquets de mariés composés d’une quarantaine de tiges de couleurs différentes dans les tons pastels.

Au carrefour matérialisé par une grosse pierre plate, nous retrouvons le GR de pays. C’est là qu’un choix se pose : qui montera la pente raide, caillouteuse et dégradée qui mène à la tour sarrasine ?
Datant du XIIe siècle, elle est un ancien poste de garde. De là haut, à 410 m d’altitude, la vue au sud s’étend sur les Alpilles au fond, la vallée de l’Ouvèze à l’ouest, et plus prés sur les carrés de vignes de Beaumes de Venise. La cache, qui se mérite, a déjà récolté pas mal de points favoris.

Trésor des dentelles #6, ilagaris

Une courte pause, une belle piste, un regard en arrière pour apercevoir, haut perchée, la tour. Avez-vous remarqué que de nombreuses tours sans âge sont appelées « sarrasines » ? Certes Charlemagne se serait arrêté à Notre Dame d’Aubugne avant d’attaquer les Sarrasins. Le nom serait-il souvenir de leur passage comme en témoignent d’autres toponymes tels que Dentelles sarrasines, chambre du Turc ?

Dans un virage de la piste en pleine forêt, l’équipe de chercheurs s’affaire, sûre de ses talents. Le propriétaire de la cache, l’air narquois, nous regarde sans rien dire. Les geocacheurs observent, fouillent, grattent, s’échangent des coups d’œil et des suggestions, puis commencent à douter de leurs talents ;  non ce n’est pas possible que la cache ait disparu. Amusée, je prends quelques photos des chercheurs. Et quand après plusieurs minutes de recherche infructueuse, l’une d’entre nous brandit l’objet de convoitise, nous nous esclaffons de rire en félicitant le poseur.

Trésor des dentelles #7, ilagaris

La tour est toujours visible au loin ; bientôt nous longeons les vignes qui courent vers l’horizon. Une vieillle brouette à feu rouillée servant au brûlage des sarments a été abandonnée dans les vignes. Posée sur des rails, elle laisse entrevoir l’ouverture destinée à l’allumage.

Les fumées occasionnent cependant une gêne pour le voisinage et s’avèrent très chargées en particules fines. Dans certaines régions, le brûlage est interdit ; des études visent à recycler les sarments sous forme de compost, ou pour alimenter une chaudière individuelle.

Trésor des dentelles #8, ilagaris

A la fin novembre, c’est le moment d’une activité qui consiste à brûler les bois dans des charrettes (brûlots ou brouettes à feu), au fur et à mesure de la taille.

Autrefois, brûler les sarments de vignes avait au moins deux usages :

  • en cuisine :
    Pour bien déguster la poularde, il faut la mettre à la rôtissoire […] devant une claire flamme de sarments ; elle rôtit ainsi lentement pendant quatre heures, […]. Aucune chair n’est plus fine ni plus savoureuse.
  • en médecine :
    On a vu des succès merveilleux d’un remède très simple même dans les différents états des panaris […] Le remède consiste à mettre tremper la partie affligée dans une lessive chaude de cendres de sarment ; cette lessive […] fait couler en-dehors toute l’humeur : il ne reste plus qu’à appliquer les onguents ordinaires […] Dictionnaire de l’industrie ou Collection raisonnée des procédés utiles dans les sciences et les arts,…. Tome cinquième, par une Société de gens de lettres [dirigée par H.-G. Duchesne], Paris, chez Rémont libraire, 1795

Le cheminement dans les vignes continue jusqu’à la barrière DFCI ; le rocher porte cinq traces de balisage. Nous abandonnons le GR pour un modeste sentier entre les vignes bien alignées ; même sous le frêle nuage posé sur leur sommet, le mont Serein et le Ventoux sont majestueux. L’arrêt sous les frondaisons épaisses d’un arbre isolé est un vrai réconfort.

Trésor des dentelles #9, ilagaris

Le sentier passe si près des vignes que j’ai le temps d’observer les ceps torturés qui, pour Jean Ferrat, évoquent les gens de La montagne :
Ils avaient tous l’âme bien née
Noueuse comme un pied de vigne

Trésor des dentelles #10, ilagaris

A nouveau le GR qui coupe la limite des communes de Beaumes de Venise et Gigondas que l’on quitte rapidement pour un sentier étroit entre des arbustes qui nous grattent la tête en passant. Les filles vont adorer, a écrit le propriétaire au sujet de la cache suivante ; les garçons, beaux joueurs, les laissent chercher ; soudain, un cri bref et unanime de (mauvaise) surprise…

Trésor des dentelles #11, ilagaris

Nous traversons le bois de Roque Rascasse qui s’ouvre à nouveau sur un paysage de vignes.

Trésor des dentelles #12, ilagaris

Nous apprécions l’ombre des arbres ; dans le vallat d’Urban, nous trouvons la 13e cache.

Trésor des dentelles #13, ilagaris

Qui veut bien faire le singe pour celle là ? :

Trésor des dentelles #14, ilagaris

Trésor des dentelles #15, ilagaris

Le GR offre un point de vue sur les trois rangées de Dentelles. Celles si caractéristiques, dentelées et redressées à la verticale, émergent de derrière le grand Montmirail.
Le massif des Dentelles de Montmirail est constitué de trois arêtes parallèles : la crête de Saint-Amand, les Dentelles Sarrasines et le Grand Montmirail qui domine la plaine du Comtat Venaissin.

Le fait le plus remarquable [dans la formation du massif naturel des Dentelles de Montmirail], réside dans l’énorme accumulation de gypse et de sel gemme qui s’effectue pendant 10 millions d’années (de -205 à -195 millions d’années de notre ère) […]. C’est là, que se trouvent les seuls terrains de cet âge connus dans le Vaucluse.
Avec un climat général, de type tropical ou équatorial, les forêts épaisses qui couvraient les terres, abritaient des grands reptiles avec des noms évocateurs de gigantisme, tels que Mégalosaure, Diplodocus où Stégosaure.  Selon l’office de tourisme de Gigondas

Après la belle piste bien sèche, on ne s’attendait pas à trouver autant d’eau dans le Grand Vallat ; Sylvaine ne suit pas, nous pensons qu’elle a poursuivi sur la piste ; je suggère de faire demi-tour pour aller à sa rencontre ; confiant, Bernard propose de continuer. Aux abords du sentier fortement raviné et humide, la prêle pousse partout.

Il s’agit d’une plante vivant dans les lieux humides et dans les terres neutres sablo-limoneuses.
Les jeunes pousses de prêle sont consommées en salade comme des asperges […]. Selon wikipedia

Des froissements de feuilles, des appels venant du bois au dessus de nous : Sylvaine nous a retrouvés. Notez bien les points des embranchements figurant sur les fiches des caches !
Lieu-dit Briquette, sans doute parce qu’une ancienne briqueterie s’y était installée. Une grande partie du bâtiment est complètement cachée par la végétation.

Trésor des dentelles #16, ilagaris

Pendant un bout de temps, l’eau abondante de la rivière circule sur le côté du sentier. Enfin nous traversons un pré entre les genêts et les roseaux, et arrivons à la souriante petite cascade et son petit pont de bois.

Trésor des dentelles #17, ilagaris

La terre ocre des deux vallats s’entasse. Sur le monticule de terre, un arbre tente de rester debout.
Un bien beau camouflage pour cette dernière cache.

Trésor des dentelles #18, ilagaris

Dernière montée. Nous sommes attendus pour le pique-nique que certains ont déjà bien arrosé. Fin d’une demie journée conviviale sous le signe de l’humour et du partage.

Le circuit bien conçu et sans grande difficulté alterne régulièrement les passages faciles sur piste et d’autres sur petits sentiers qu’il faut cependant bien repérer. Les paysages sont donc variés : vignes, bois, champs, ruisseaux. Les geocacheurs seront ravis car les camouflages des caches sont soignés et tous différents. Bravo ilagaris.

Image de l’itinéraire 8km400, 269m dénivelée (+429, -429), 4h30 (dont une bonne heure réservée à la recherche et aux photos)

Télécharger la trace au format .gpx

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 29 Nov 2017

Retour en haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *