L’abbaye de Frigolet au départ de Graveson

Publié le Catégories ----- * Alpilles 13, 13 Bouches-du-Rhône, Geocaching et jeux, Rando familialeMots-clés
 

J’étais déjà allée à l’abbaye de Frigolet en 2006 mais au départ de Boulbon L’abbaye de Frigolet dans la Montagnette ; aujourd’hui, je me garée à Graveson, en bordure de la route qui mène à l’abbaye, après le pont de chemin de fer. J’ai téléchargé une trace depuis internet : toujours se méfier des traces d’auteur inconnu et non commentée… heureusement, elle n’est plus en ligne.

Les photos de l’album Graveson Frigolet

La Montagnette, c’est une suite continue de petites montées et descentes dans un Graveson et la cheminée de la conserverieLe sentier de départenvironnement de garrigue et de bosquets d’arbres. La rando commence par une grimpette raide et caillouteuse qui me met brutalement dans le bain. Rapide coup d’œil en arrière pour voir le village et la haute cheminée de la conserverie sur la route d’Avignon.
Au loin les tours de FrigoletBarre calcaireEn face, de temps à autre, les hautes tours si caractéristiques de l’abbaye émergent des feuillages. Le premier sommet officiel 1304501 est matérialisé par une borne IGN : 135.34 m ! Plus loin, une barrière calcaire semble avoir percé le sol.

Plus haut que le Pié de Biou, créé par ΠRO&LN, adopté par Pierrot1871

Bientôt j’entre dans un sous-boissous-bois qui zigzague sans arrêt ; à l’approche de la piste, la marche est beaucoup plus facile. Direction chemin de Barbentane.

Le tour de Frigolet # 5 – Au milieu des bois, jdesca et jøss

ancien pigeonnierLa maison d’hôtes le Mazet de la Dame est bien isolée, probablement ancienne car elle garde la mémoire d’un pigeonnierLigne téléphonique réparé ; un fil téléphonique a été rafistolé avec du rubalise rouge et blanc, une méthode… rudimentaire.

Arbre déraciné arbres abattus (au nord de Frigolet)Après la clairière, j’entre dans un sous-bois au nord de Frigolet, qui manifestement, a souffert des intempéries, en plus d’être délaissé : arbres déracinés ou tombés au sol : je passe dessus puis dessous, contourne parfois ; je commence à me demander si je parviendrai à aller jusqu’au bout.

Portail d'entréeL'auteur de la rocaille a signéEnfin j’arrive en vue de l’abbaye Saint-Michel de Frigolet ; le ciel menaçant n’a pas découragé les promeneurs. C’est un lieu touristique très fréquenté. Je passe le portail annoncé par sa tour à créneaux ; côté droit sur le mur, l’auteur de la rocaille a signé son oeuvre : Pirette, Avignon, 1888 ; l’image figure dans la photothèque des monuments historiques.

L'abbatialeIntérieur de l'abbatialeJe me rends directement à l’église pour voir ce qui a changé. De belles dimensions (58m sur 23m et haute de 23m), elle dispose de trois nefs à neuf travées, de style néogothique. L’intérieur luxuriant contraste avec l’extérieur. En passant par l’allée centrale bordée de douze colonnes, on accède à l’autel central en quatre paliers successifs : le meilleur moyen d’en mesurer la beauté et l’étendue. Le site est désormais protégé par une porte en verre automatisée. Qui pourrait croire que plusieurs fois l’abbaye a été assiégée (1880), les religieux exilés (1903), qu’elle a été occupée par des prisonniers allemands durant la seconde guerre (39-45) ?

L'abbaye et deux de ses toursC’est l’heure du repas ; les Prémontrés dînent sans doute au réfectoire. La boutique qui vend de nombreux produits artisanaux (liqueurs, elixirs, huile d’olive, miel, etc) est également fermée. C’est la liqueur du Père Callixte qui a inspiré Alphonse Daudet dans sa nouvelle L’élixir du père Gaucher. Lou Pichot Tresor, couvertureUn félibre, le révérend père Xavier de Fourvières, chanoine à Frigolet,  a écrit un dictionnaire provençal-français célèbre : Lou Pichot Tresor, Marcel Petit C.P.M. 1987, que Majo m’a prêté.

L’abbaye du 12e siècle a été agrandie au 19e, notamment par la construction d’une imposante abbatiale (dédiée par la suite à l’Immaculée Conception et à saint Joseph) puis élevée au rang de basilique par le pape Jean-Paul II. Selon le site www.frigolet.com

Abbaye Saint-Michel de Frigolet, T. Secuianu, H. Champollion, Editions Ouest-France, 1998

Frigolet, BOBINE84

le sentier jaune vers GravesonAprès un rapide pique-nique sous le soleil hésitant mais dans un cadre enchanteur, je repars par un sentier ardu de pierres saillantes, bien fléché à partir de l’abbaye. Du haut du sentier, les tours sont bien visibles. Les sentiers sont très nombreux, se recoupent ; si l’on connait la direction à rejoindre, on ne peut pas se perdre. L'abbaye au loinsentier profondément ravinéLe sentier raviné et creusé descend dans un vallon jusqu’au point le plus bas (62m) : difficile parfois de trouver un passage sans se tordre les pieds ;  je ne l’ai pas prolongé sur le sentier balisé mais j’ai tourné à droite pour rejoindre le chemin de Gratte-Semelle. La pluie commence à tomber finement mais pas besoin de mettre l’imperméable.

Il circule dans un environnement humide, ce n’est pas la même végétation, près du ruisseau qui autrefois se déversait dans un réservoir de la propriété en contre-bas ; Points d'eau du vallon Gratte Semelleil est ponctué de petits panneaux bleus : j’ai compris que cela repérait des point d’eau, petites citernes de secours. Ancienne croix Gratte SemelleAu loin, les vestiges d’une ancienne croix plantée face au mas de Gratte-Semelle qui portait déjà ce nom à l’époque de la première cartographie de Cassini en 1772. Pourquoi ce nom ? peut-être parce qu’il s’agit d’un chemin pierreux qui ne laisse pas de boue sous les souliers. (selon le commentaire d’un provençal).

Vue sur les Alpilles

Quand je n’étais plus qu’à l’altitude 28 m, à 200 m de la route d’Avignon, j’ai compris que j’étais probablement sur une propriété privée ; trop tard pour faire demi-tour : le chien aboie et le propriétaire m’attend de pied ferme, face à ses ruches. Je bredouille, m’excuse et n’ose lui avouer que j’ai suivi naïvement une trace trouvée sur internet. Il me rassure : « Heureusement que mes chiens n’étaient pas lâchés ! ». Sa propriété n’est pas clôturée, il n’y a pas d’indication de propriété privée. Il m’indique aimablement comment rejoindre la route et je m’en trouve soulagée.

Finalement, je longe les oliviers de la ferme Gratte Semelle, puis la voie ferrée jusqu’à ma voiture, sur une piste DFCI longue et plate. Deux solutions m’étaient offertes pour éviter d’entrer dans la propriété privée : soit prendre le sentier balisé de jaune, soit descendre de quelques mètres dans la garrigue, longer le champ d’oliviers vers le nord puis reprendre le sentier balisé (à expérimenter mais la vue aérienne des lieux me laisse présumer que c’est possible sans trop de difficultés).

La série geocaching Le tour de Frigolet comporte 12 caches ; je n’ai cité que les plus proches du parcours de randonnée ; si vous voulez les faire toutes, voici la liste complète sur la carte mais ajouter 1h ou 2 au parcours.

La Montagnette, c’est un peu un compromis, ni trop facile, ni trop difficile : de quoi entretenir la forme tout en découvrant son abbaye.

gravesonfrigolet2_panoImage de l’itinéraire corrigé 11km500, 119 m dénivelée (+423, -423), 3h30 déplacement (4h au total). La partie entre A et B (150 m environ) est la partie probable mais inconnue pour rejoindre le sentier balisé. Le tracé vert clair est un tracé sûr et plus court.

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 26 Août 2017

Retour en haut de page

Une réflexion au sujet de « L’abbaye de Frigolet au départ de Graveson »

  1. Gratte semelle en prouvençau, Grato-Semello se dit d’un chemin pierreux (Car il ne laisse pas de boue sous les souliers.)
    Nom également porté par des sites rocailleux du côté du Rhône.

    Amitiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *