Le vieux Redortiers

Publié le Catégories ----- * Forcalquier mont. Lure, 04 Alpes-de-Hte-Provence, Geocaching et jeux, Rando familialeMots-clés , , , , ,
 

Voici une seconde version de ma visite au vieux Redortiers, autrefois dernier village au sud du Dauphiné.

Anecdote : un certain Bouscarle, vers les années 1950, en abattant un hêtre mort, retrouva en son cœur une croix enserrée dans le fil du bois. Il y vit une manifestation surnaturelle ; ce n’était que la marque de la frontière entre le Dauphiné et la Provence datant de 1630…)

La première randonnée, Du Contadour au vieux Redortiers, pays de Giono, passait aux Graves, second lieu d’accueil des amis de Giono, mais sans GPS, l’itinéraire – vert sur la carte en bas de page – est difficile à trouver.

Si jamais vous passez par chez moi […] je vous montrerai un spectacle étrange : une région de collines et de plateaux où dorment sept à huit petits villages absolument déserts. L’herbe pousse dans les ruelles, les toitures s’enfoncent, les orties fourrent les fenêtres basses. Un grand silence les enferme […] tous les habitants de ces villages ont été mangés par Marseille. Lettre de Giono à Lucien Jacques, 1922

Les photos de Yves Provence

Promenade en Provence, dans l’univers de Jean Giono, site de Michèle Reymes qui connait tout de Giono, sa biographie, ses livres, ses films,…

Un peu de neige au ContadourIl fait très froid ce matin, le mistral balaie le plateau en rafales et quelques tas de neige nous rappellent que la température est proche de 0° et celle ressentie proche de -5°. Pour les canadiens, cela correspond à un refroidissement éolien de -7, sans risque pour la santé. Alors, allons-y ! Les marcheurs, à part Majo qui a toujours chaud, se sont chaudement habillés d’un coupe-vent, d’une écharpe et de gants.

Le moulin de Giono vers 1935Le mur en arcades du moulin de GionoNous passons devant le moulin de Giono qui a conservé son mur à arcades,  avec en arrière-plan un plateau de Contadour désormais reboisé.

2-1 Hommage à Jean Giono (le moulin), Gandalf13 adoptée par YvesProvence

Nous ne sommes partis qu’après avoir acheté tous ensemble une maison, une citerne et un hectare de terre autour. Là est désormais notre habitation d’espoir. Jean Giono, préface, Les vraies richesses

A travers champs, nous rejoignons un sentier d’exploitation nommé Oreille et Père-Grand sur google map, de l’autre côté de la D5, sans même remarquer que nous sommes à quelques pas de la maison des Graves qui accueillit les Contadouriens quand le moulin devint trop petit. C’est près de la propriété du pacifiste Giono que le résistant Martin Bret cacha les réfractaires au STO dès février 1943. Fin 1944, ils sont une cinquantaine bientôt dispersés aux Fraches et à l’Héritier. ADRI/AMRID, les chemins de la Liberté sur les pas des résistants de haute-Provence, Gallimard, 2004
Si vous avez l’impression que le sentier se perd, rappelez-vous qu’il longe la route.

sauge sclarée ?Nous côtoyons des champs de sauge sclarée mais personne dans le groupe ne peut le confirmer ; c’est une plante aromatique dont on extrait une huile essentielle reconnue pour ses vertus analgésique, anti-inflammatoire, antioxydante, antimicrobienne et riche en oméga 3.  En cuisine on peut la mettre dans la soupe. Plantes aromatiques

Vue sur les montagnes au S.-OPuis ce sont les champs de lavande à perte de vue avec côté sud-ouest le signal de Saint-Pierre et peut-être même le Mourre-Nègre du Grand Luberon. Le sentier descend jusqu’à la distillerie de lavande de la Boutonnelle, maison d’hôtes où l’on vend également de la crème de marrons. Nous cheminons sur la route très tranquille jusqu’à la cache d’où nous apercevons les ruines du vieux village de Redortiers.

2-2 Hommage à Jean Giono (Vue sur Redortiers), Gandalf13 adoptée par YvesProvence

Vue sur le vieux RedortiersNous quittons la route par la gauche et en une large boucle en descente retrouvons le GR de pays dans le vallon de la Baume. Variante : rejoindre les Sartrons, l’école de Redortiers, complètement isolée où la femme de Giono enseigna quelque temps en 1918 ; une des scènes de Crésus est filmée dans cette école, celle où Jules redescend voir son ancienne institutrice :

mademoiselle Delphine, ça serait au sujet du zéro. […] Comment ça se multiplie ? […]

le lavoir et ses fontainesLe lavoir à la toiture asymétriqueNous remontons le vallon sur une piste empruntée deux fois par le même 4×4, jusqu’au lavoir-fontaine si différent des autres, avec sa voûte asymétrique et ses deux espaces séparés par un bas muret de pierres ; sur le côté gauche, l’abreuvoir pour les chevaux, les moutons transhumants qui s’acheminaient vers les pelouses des Fraches et de Carlet ; au fond de cet édifice ponctué de touffes de fougères capillaires, plusieurs fontaines pour remplir jarres et bonbonnes, et une ouverture carrée taillée dans le rocher d’où rien ne coule ; à quoi servait-elle ? en marchant jusque là sur les pierres humides, je découvre une canalisation orientée est-ouest abritée dans une galerie derrière le mur du fond du lavoir ; selon moi, il alimentait le lavoir à partir de l’eau du vallon de Brenc2 désormais à sec, venant des Roustourons (encore visible sur la carte IGN de 1950). Aujourd’hui seule l’abondante Riaille3 alimente la fontaine. Sur le côté droit, le lavoir avec ses pierres à lavoir inclinées vers le second bassin. Voûte asymétrique pour le style ou erreur de construction ?…

2-3 Hommage à Giono (le lavoir), Gandalf13 adoptée par YvesProvence

Comme les habitants d’autrefois, nous allons remonter au village par un sentier en lacets qui se fraie un passage entre les murettes de soutènement des anciennes terrasses cultivées : imaginez les villageoises chargées d’un panier plein de linge ! le début du sentier est si dégradé que certains doutent qu’on soit sur le bon chemin.

Le village fantôme de Redortiers1, Giono l’a connu en rendant visite au dernier habitant du lieu lorsqu’il était placeur de titres pour le comptoir national d’escompte de Manosque. Il y retournera régulièrement avec ses amis. C’est aussi le village moribond de Regain adapté au cinéma par Pagnol.

Le village de Regain, qui s’appelle Aubignane dans le livre et dans le film, s’appelle là-haut, Redortiers, il est aussi terrible à voir qu’un visage mangé par les renards. Giono

Parvenus au niveau de la ceinture du village, nous suivons une ruelle caladée qui disparaîtra bientôt sous les herbes. Une ruelle du vieux RedortiersLe donjon du vieux RedortiersIl y a une dizaine d’années, les chantiers de jeunes ont désobstrué les ruelles, libéré les pans de mur des maisons. En passant, personne ne reconnaîtra l’église… Nous prendrons notre pique-nique au pied de la tour romane, près de l’ancienne aire de battage à peine visible aujourd’hui. Bien que fortement dégradée, la tour reste assez impressionnante.

2-4 Hommage à Giono (la tour), Gandalf13 adoptée par YvesProvence

Sur la place de l’église, entre les décombres, une roulotte de forain était garée. C’était un nouveau, il ne savait pas que c’était mort.[…] Il était monté. Il n’avait plus trouvé là que le Philippe, ce vieil homme qui garde ses deux chiens attachés à sa ceinture de jour comme de nuit. Giono, Présentation de Pan

[ndlr : le personnage de Philippe lui a peut-être été inspiré par sa rencontre en 1921 avec le dernier habitant de Redortiers qui vivait avec ses deux chiens constamment attachés à sa ceinture]

2-5 Hommage à Giono (le champ de blé), Gandalf13 adoptée par YvesProvence

Arbre remarquable sur le GRChamps de lavande le long du GRAprès le pique-nique, nous reprenons le GR de pays du tour de Lure. Quelques troupeaux de moutons vagabondent dans les prés malgré le froid. De sous-bois en champs de lavande, le parcours s’ouvre bientôt sur les collines herbeuses du Contadour, longtemps vouées à l’élevage ovin.

2-6 Hommage à Jean Giono (les Coustouns), Gandalf13 adoptée par YvesProvence

Vue au nord sur le ContadourQuand on arrive au quartier des Coustouns4, ou Coustons, nous quittons les bois pour un côteau ensoleillé sur lequel sont posées quelques maisons.

Eglise saint Jean-BaptisteYves et Nicole au Contadour (photo Domi)Lors de l’expansion du Contadour au détriment de Redortiers, a été construite l’église Saint-Jean-Baptiste. Yves, à l’affût des repères de nivellement, aperçoit le VP.E.N3-185_328895.pdf posé sur la façade de l’église  : il indique 1129m d’altitude (1128,967m exactement) : cela me donne l’occasion d’étalonner mon GPS qui sous-estime l’altitude de quelques mètres.

Bienvenue au Contadour, YvesProvence, nouvelle cache placée à l’emplacement d’une précédente de Thierry9076

Nous rentrons au parking près de la mairie aux belles pierres blanches et du monument aux morts où ce matin se célébrait l’armistice du 11 novembre. Deux drapeaux français s’y dressent fièrement.

Retour par Banon qui garde le souvenir de Giono, en particulier par le nom de la rue qui mène au cimetière : la montée Elzéar Bouffier, berger de la célèbre nouvelle libre de droits L’homme qui plantait des arbres, qui raconte la résurrection d’un village entier en 40 ans grâce à ce planteur d’arbres ; quand j’ai appris que l’histoire était totalement inventée, je crois que j’ai été aussi déçue que le service des eaux et forêts du 04 ou que l’écrivain Araï venu tourner cette nouvelle en 1997 pour le Japon. Vidéo Youtube, raconté par Philippe Noiret
Impossible de ne pas s’arrêter pour acheter le célèbre fromage de diner au fromage de BanonFromage de Banon fermierBanon enveloppé de ses feuilles de châtaignier : un petit fromage posé sur quelques feuilles de salade, des pommes de terre cuites à l’eau légèrement assaisonnées d’une vinaigrette au vinaigre de framboises, un vin blanc sec (côtes de Provence du Var, dans mon cas), voilà qui termine admirablement la journée…

Florence Dominique, 25 balades sur les chemins de la pierre sèche, éditions Bec en l’air, 2008
J.-L. Carribou, F.-X. Emery, 15 balades littéraires à la rencontre de Giono T.2 montagne de Lure, Editions le Bec en l’air, 2012
G. Barruol,  A de Réparaz, J.-Y. Royer, La montagne de Lure – Encyclopédie d’une montagne en Haute-Provence pays de Lure et d’Albion, vallée du JabronLes Alpes de Lumière, 2004

contadour-redortiers-deux itinéraires12km300, 3h15 déplacement (5h au total : c’est une rando cool !), 127m dénivelée (+341, -341)

1Redortiers : du provençal redorto = clématite ?
2Brenc, brè : sommet escarpé
3Riaille : de riaio, grand ruisseau
4Coustoun : en Languedoc, coteau. Ce sont aussi des filaments courts (des côtes) pouvant encore être utilisés après avoir traité le chanvre écru.

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 26 Août 2017

Retour en haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *