* Le dolmen de la Gastée

Je me souviens avoir appris à l’école, lorsque venait l’étude de la préhistoire, que menhirs et dolmens ne se trouvaient qu’en Bretagne. Je l’ai cru pendant longtemps. C’était l’époque où les paroles du maître valaient paroles d’évangile. C’était une erreur : la Provence est très riche en mégalithes. Le Var ne fait pas exception à la règle, avec plus de 50 dolmens et 20 menhirs, érigés entre -5000 et -2000 avant JC. Rien qu’à Cabasse, on en compte 5 : dolmen de la Bouissière, dolmen de Pont-Neuf, dolmen de Candumy, menhir du Reste et le dolmen de la Gastée1.

img_9426r.jpgimg_9435r.jpgJ’ai découvert ce dernier grâce à Papounet83, geocacheur varois, qui y a placé une cache le dolmen de Gastée. C’est le dernier week-end de septembre et le temps est idéal : ni trop chaud, ni trop froid. On emprunte d’abord une route interdite à toute circulation (?) puis un sentier de chasseurs étroit et encombré de végétation. Au premier carrefour, un vieux panneau indique le chemin ; ce monument datant du Chalcolithique est classé monument historique depuis le 22/02/1988. Il ne figure pas sur les cartes IGN. Après une demie heure de marche, on le découvre sur notre gauche mais il faut avoir l’oeil  : il est plutôt bien caché.

La météo aujourd’hui à cet endroit
Avec la température ressentie

img_9427r.jpgLe dolmen n’est pas une fosse commune mais un lieu où se retrouvent les morts d’un groupe, d’une tribu. « La société rurale et villageoise qui se met en place au cours de ce VIème millénaire avant J.-C. invente une religion forte : celle des ancêtres. Les mégalithes sont ainsi conçus pour protéger les plus prestigieux de leurs morts ou pour les évoquer. Les sépultures mégalithiques sont collectives avec des rites funéraires précis. » Quaternaire.net L’entrée aménagée sur la façade du tumulus était ouverte pour permettre de nouvelles inhumations. Ici, elle est précédée d’un couloir.  A l’origine, ces blocs étaient enfouis sous un tumulus de terre et de pierres. On y a retrouvé des pointes de flèches en silex, des pendeloques en coquillages, des perles cylindriques en roche verte.

img_9431r.jpgMais comment faisait-on pour construire un mégalithe ? On choisissait des pierres locales non loin de l’endroit où il serait construit. A l’aide de leviers de bois, la pierre était couchée sur de gros rondins de bois puis tractée horizontalement sur un chemin préparé et bien plat. Un trou dans le sol avec une paroi verticale (contre laquelle viendra s’appuyer la pierre) et une paroi inclinée (contre laquelle on fera basculer la pierre), recevait la pierre : quelques centaines d’hommes tiraient ensemble la pierre entourée de nombreux cordages et la faisaient basculer dans le trou. Une fois la pierre dressée, on comblait le trou par des pierres de calage. En ce qui concerne les dolmens, pour la mise en place de la dalle de couverture, on s’appuyait sur un plan incliné en pierre ou en terre. Quel travail ! Vous comprendrez sans doute mieux en consultant le schéma du gros document du Conseil général du Var, les pierres de mémoire (4.56Mo).

dolmen_gastee.jpgCeux qui s’intéressent à ces vestiges préhistoriques peuvent visiter le musée historique du Centre Var (chapelle Sainte-Anne, le Luc) qui abrite certains objets de cette époque : silex, pierres polies, objets en bronze ainsi qu’une reconstitution en maquette d’un dolmen de type varois et d’un dolmen de type classique.

Itinéraire dolmen la Gastée- 1hA/R-2.550km

Megalithic portal, inventaire des mégalithes dans le monde (en anglais). Par le module recherche, vous pouvez retrouver tous ceux du Var
En provençal avec un peu de français, les dolmens du Var (vidéo YouTube, enregistrée par le club Acacia) :
Vidéo des dolmens du Var en provençal

Le dolmen de la Gastée sur le site archeoprovence

Daniel Riba, Dolmens et Menhirs de Provence, Editions Serre, 1982
Frédéric BoyerGuide des sites préhistoriques Provence – Alpes – Côtes-d’Azur, Mémoires Millénaires, 2006

blsqr05.gif

gastée1 : en ancien français, la terre gastée était une terre « gâtée », inculte et stérile

Ce contenu a été publié dans * 83 Var, Geocaching et jeux, Rando familiale - promenade, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à * Le dolmen de la Gastée

  1. buttier michèle dit :

    J’ai cherché le dolmen de la gastée mais il reste seulement une pancarte à une intersection au sud de vieille bastide. C’est donc impossible de le trouver. Pourriez vous mettre une carte précise ou donner les coordonnés UTM (du GPS)
    Meci
    [ndlr] cliquez sur le lien vers l’image de l’itinéraire pour le télécharger ; coordonnées UTM en km relevées en sept. 2008 : 32T 0276.899 4811.751

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>