Une île de Lérins : Saint-Honnorat

Publié le Catégories 06 Alpes-Maritimes, Rando familialeMots-clés , , ,
 

img_6715r.JPGDe la tranquillité, une nature généreuse, quelques vestiges de l’ histoire des moines de Lérins, pas de voiture ni base de loisirs, voilà l’île Saint-Honnorat, 1,500km de long sur 400m de large ; le quart de la surface est occupé par la vigne et les oliviers. Nous n’étions pas beaucoup à débarquer sur l’île en ce 14 février. Les visiteurs se montrent respectueux du calme de la vie monacale et de la nature que l’on n’a pas voulu domestiquer. 70000 visiteurs par an, seulement.

 

Le temps qu’il fait aujourd’hui à cet endroit :
avec la température ressentie

Le site officiel de l’abbaye de Lérins

IMG_6815r.JPGimg_6817r.JPGSurprise en visitant la nouvelle église (1875) : celle de trouver des croix de Malte rouges sur img_6785r.JPGles piliers de la nouvelle église, à chacune des 14 stations du chemin de croix. Je cherche alors les liens qui peuvent encore unir cette île à Malte  mais je ne trouve que la célèbre pierre de Malte irisée par la lumière avec laquelle est construite l’abbatiale. C’est l’hypothèse de frère Gilles. Peut-être est-elle le signe des Templiers qui  portaient un manteau blanc avec la croix de Malte rouge et défendirent Cannes et les îles au moyen-âge ?

Que de déboires depuis l’arrivée sur l’île, vers 410, d’Honnorat, Caprais et leurs compagnons qui forment une communauté de moines rayonnant dans toute la Provence !

  • Après avoir été battus par Charles Martel, les Maures se replient en Provence où ils brûlent Cimiez et Lérins en 734 ; 500 moines et l’abbé saint Porcaire II sont tués.
  • La menace insidieuse des corsaires musulmans catalans ou andalous se poursuit par des raids surprises sur les côtes des Alpes Maritimes. En 1047, l’île de Lérins est de nouveau dévastée et les jeunes moines sont emmenés en Espagne musulmane. Vers 1073, l’abbé Adalbert II débute la construction du monastère fortifié mais à la Pentecôte de 1180, des pirates massacrent plusieurs moines.
  • Les abbés de Lérins construisent au sommet de Cannes (fin XIème), une tour, un château et une enceinte destinés à protéger les pêcheurs des Sarrasins. Ce sont des ordres religieux qui assument la direction de cette défense : les templiers d’abord, les chevaliers de Malte ensuite. En 1327, un système de signalisations par des feux est installé entre la tour du monastère fortifié et celle du Suquet à Cannes.
  • 1400 : l’île est pillée par des corsaires gênois. Dès lors le bâtiment sera défendu depuis  le monastère fortifié où résideront les moines.
  • En 1464, le roi désigne parmi ses courtisans un abbé à la tête du monastère afin de mieux le contrôler. C’est le début du déclin.
  • 1635 : Richelieu déclare la guerre à l’Espagne. La flotte espagnole débarque sur les îles de Lérins. Avec les 59 vaisseaux équipés à Toulon, l’escadre d’Escoubleau de Sourdis, archevêque de Bordeaux, enlèvent les îles de Lérins aux Espagnols, aidés de 300 biotois (Biot appartenait alors aux chevaliers de l’Ordre de Malte).
  • 1637 : à leur départ, les religieux réfugiés à Vallauris sont rappelés.

img_6736r.JPGSelon la tradition, les premiers moines vivaient dans les 7 chapelles dispersées tout autour de l’île : nous irons toutes les découvrir ; celle dédiée à Saint-Michel est totalement ruinée. Le nom de celle de la Trinité est reflété par son architecture : elle possède une abside flanquée de deux absidioles. Certaines portent des traces d’occupation militaire lorsque les espagnols se sont installés sur l’ile : par exemple, la chapelle Saint-Sauveur a été transformée en poudrière.

chateau-st-honnorat.jpg
IMG_6757r.JPGLa forteresse qu’on aperçoit de loin au bord de l’eau, est de taille impressionnante. Nous en visitons chaque étage avec des cris d’admiration devant le travail de sculpture dans la pierre. Au XVIème siècle, elle comptait 90 pièces pour 15 à 30 moines (ci-dessus un plan de 1775)

IMG_6763r.JPGOn devine de vastes caves creusées dans le roc, en rez-de-chaussée ; elles contenaient la nourriture, un pressoir à vin et un four à pain. IMG_6759r.JPG« La porte [ndlr : du premier niveau] est à 4m au-dessus du sol. On y accédait par une échelle maintenant remplacée par un escalier de pierre ». Il est réservé au travail et à la vie commune ; le couleur d’entrée franchi, on se retrouve dans une cour intérieure entourée d’un cloître à deux étages de galeries. L’une des colonnes de la galerie inférieure est une borne militaire romaine provenant de la route d’Arles à Fréjus. Au centre, une citerne d’origine romaine. « Le «cloître de la prière» de la galerie supérieure, à colonnettes de marbre blanc (offertes par la ville de Gênes en demande de pardon pour l’attaque de la forteresse et la capture de moines), donne accès à la chapelle de la Sainte-Croix [par 72 marches, symbole des 72 articles de la règle de Saint-Benoit], haute salle voûtée d’ogives appelée encore «le Saint des Saints» en raison des nombreuses reliques qu’elle renfermait. [Sur la clé de voûte, je remarque une croix de Malte]. La chapelle de la Sainte-Croix a la particularité d’avoir une porte d’entrée au linteau IMG_6780r.JPGtrès bas, symbolisant l’attitude pénitente du moine arrivant à la prière, et une porte de sortie plus grande, symbolisant la rédemption et la grâce reçue pendant l’office par le moine, qui peut en ressortir debout. » (extrait de wikipedia)

Au troisième étage se trouvaient le logement de l’abbé et la bibliothèque ; le dernier étage écroulé était réservé aux militaires chargés de protéger les moines.

Plan des iles Lérins 1639

 

img_6803r.JPGIMG_6799r.JPGIMG_6802r.JPG

Vue générale, entrée four, sortie boulets

Deux fours à rougir les boulets, construits en 1794 sur l’ordre de Bonaparte, occupent les extrémités est et ouest de l’île. Cette invention est attribuée par certains à Frédéric-Guillaume 1er. Ces fours chauffaient en dix minutes des boulets de canon à plus de 1000°C. Avec la visite des deux fours, j’arriverai à reconstituer leur fonctionnement. « Mettre et tasser la charge de poudre, disposer un bouchon de foin mouillé ou de terre glaise, viser, introduire le boulet rouge avec des pinces et mettre le feu ». A l’époque de la marine à bois, en cas d’impact sur un navire, ils occasionnaient un incendie. D’où l’expression « tirer à boulets rouges »1.

  • En 1791 la communauté est dissoute et l’île est vendue aux enchères à un avocat de Grasse qui en fait don à sa fille actrice.
  • En 1859, l’évêque de fréjus rachète l’île.
  • En 1869, l’abbé de Sénanque recrée une communauté de moines cisterciens.
  • Expulsés par les allemands en 1943, les moines reviennent l’année suivante.

IMG_6753r.JPGNous pique-niquons au bord de l’eau près d’un îlot occupé par des cormorans noirs immobiles. Ici pas de table : il faut improviser. De temps à autre, une vedette de luxe passe dans le chenal (frioul) qui sépare Saint-Honnorat de l’île Sainte-Marguerite. Un moine vient accueillir simplement un retraitant avec une charrette pour le transport des bagages. Après quelques achats à la boutique des moines, nous revenons en passant sous l’arc de triomphe surmonté de IMG_6809r.JPGla statue d’Honnorat : des eucalyptus bordent l’allée ; de chaque côté d’immenses champs img_6722r.JPGde vignes sont protégés du vent par des palmiers, micocouliers et cyprès. Avec seulement 7 hectares qui produisent 32000 bouteilles vendues en Europe et aux Etats-Unis, ainsi que des liqueurs, je ne m’étonne pas du prix de ce vin de pays (millésime 2006 rouge 26€). La boutique

Une journée sans chasse au trésor, juste pour le calme, et l’inclination au recueillement et la simplicité. Le retour à la vie cannoise sera un peu trop brutale pour moi…

Retraite spirituelle à Lérins, l’Express du 8 août 2005

les îles de Lérins, site France Secret

Saint-Honnorat itinéraire, 9.5km avec aller en bateau (5,100 km) et tour de l’ïle, 2h déplacement seul

bullet1.gif

1Attaquer (quelqu’un ou quelque chose) en termes violents. Faire tomber (sur quelqu’un) une pluie d’injures ou de reproches. L’expression existe donc depuis l’invention des fours à boulets, mais son sens actuel date de la fin du XVIIIème siècle. La métaphore suppose des attaques réitérées (une salve d’artillerie) et violentes (le rouge de la fureur). Extrait du site expressio Les expressions françaises décortiquées

©copyright randomania.fr

Une réflexion sur « Une île de Lérins : Saint-Honnorat »

  1. L’île St-Honnorat !!!!
    Selon la légende, au début de l’été 1977, un jeune couple arriva sur l’île à la nage.
    A l’époque, elle n’était presque pas visitée, elle était encore vierge et sauvage et elle était occupée uniquement par des moines.
    Toujours selon la légende, ce jour là le couple a été vu en train de s’accoupler derrière l’une des chapelles des moines. Neuf mois plus tard une petite fille naissait dans une région très proche de l’île.
    Il parait que cette légende serait en réalité une histoire vraie.
    Amicalement !!!
    [nicoulina] née de l’amour de ses parents, conçue sur une île sainte, il s’agit sûrement d’une fille exceptionnelle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *