Sur les traces des vestiges du canal du Verdon

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, 13 Bouches-du-Rhône, Balade, Rando à thèmeMots-clés , Laisser un commentaire sur Sur les traces des vestiges du canal du Verdon
 

Venelles, lieu dit Le collet Blanc, parking prévu par le Conseil général 13 aux Cigalons. On y accède à partir d’Aix en passant par les Pinchinats ou par l’autoroute, sortie Venelles, en tournant immédiatement à droite à la bretelle de sortie.

* Je vous propose l’itinéraire (3km800, 1h20 environ) sur carte IGN réalisé à partir de CartoExplorer

Le temps qu’il fait aujourd’hui à cet endroit :
Direction du vent et température ressentie

Je cherche l’animal muni d’un grelot qui semble se mouvoir en haut du talus : finalement, à ma grande surprise,medium_img_0039.3.jpg je constate qu’il s’agit d’un chien de chasse ! medium_img_0034.jpg
Curieusement, les champs sont cultivés le long du sentier balisé, et les propriétés privées s’insèrent dans la forêt ; de grands panneaux avertissent le promeneur des endroits où il ne peut pénétrer.
Le balisage jaune s’approche d’un autre vestige du canal puis d’un petit aqueduc.
Je salue le courage de deux joggers que je croise en chemin.

medium_img_0038.jpgSur le bord de la route du retour, je m’arrête sur cet arbuste rouge dont les couleurs m’étonnent en cette saison d’hiver. Ne ferait-il pas un joli décor pour une haie de jardin ? Qui me dira de quel arbuste il s’agit ? un cornouiller sanguin 1?

bullet1.gif

medium_img_2317r.jpg1Le cornouiller sanguin est moins exigeant que le cornouiller mâle. On le trouve dans les sous-bois et les haies. Il tire son nom de la couleur de ses feuilles et de ses jeunes pousses en automne. Ses fruits combattent la fièvre. Autrefois on en tirait une huile pour fabriquer du savon mais son bois est de moins bonne qualité que celui du cornouiller mâle

©copyright randomania.fr

Les bories de Tallagard

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, 13 Bouches-du-Rhône, Rando familialeMots-clés Laisser un commentaire sur Les bories de Tallagard
 

medium_img_0023.jpgJ’ai commencé la balade par le pavillon de chasse du bailli de Suffren de Saint-Tropez que j’ai un peu cherché dans les bois, le panneau indicateur n’étant pas visible du chemin que j’avais choisi. Il ne reste que les murs mais on devine à la façade qu’il ne s’agissait pas d’un bâtiment sommaire. Ce pavillon de chasse n’est pas très loin du fief Richebois que sa famille possédait à Salon. Né à Saint-Cannat par accident (sa mère n’a pas eu le temps de se rendre à Salon), il passe sa jeunesse dans ce domaine. Il entre dans la marine à 17 ans où il se distingue partout où il se bat. Napoléon lui-même affirmera que si Suffren avait vécu, il en aurait fait son Nelson. On peut voir son buste en marbre dans la salle des mariages de la mairie. (Informations extraites de la revue Accents, éditée par le CG13)

* Je vous propose un itinéraire 4km600 1h30 env.) sur carte IGN 1:25000
* Le bailli de Suffren et Saint-Tropez
* Suffren et Saint-Cannat

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Direction du vent et température ressentie

Puis j’entame la boucle des bories – cabanes en pierre sèche. Celles de Tallagard, à Salon de Provence, sont moins connues que celles de Gordes : je les découvre grâce à un sentier balisé rouge, plus agréable sans doute au printemps qu’en ce 28 décembre.

Les bories ne servaient pas d’habitations mais avaient presque exclusivement une vocation agricole. « Les XVIIe et XVIIIe siècles sont des périodes de grands défrichements où de nombreuses terres étaient données à des paysans qui, à condition de la travailler avec assiduité, en devenaient propriétaires au bout de quelques années. Du coup, ces paysans et bergers faisant leur labeur souvent loin de chez eux avaient besoin d’un endroit où déposer leur matériel ou abriter leur bétail par gros temps ».
(* site GénéProvence, généalogie et histoire locale en Provence et dans les Alpes)

medium_img_0033.jpg
medium_img_0031.jpgPourquoi cette technique de construction en gradins ?
– par manque de lauses suffisante pour pouvoir faire une toiture classique en cône ou en cloche,
– pour obtenir des élévations importantes, sans avoir à recourir à un échafaudage extérieur,
– peut-être aussi pour éviter l’évacuation des pierres lors de chantiers de construction !

Je bois un café chaud assise sur le muret d’enceinte d’une des bories ; je pense à la construction de la coupole sans coffrage, sans étai, uniquement en avançant chaque rangée de pierres d’une demie épaisseur au-dessus de l’autre. L’entrée est placée le plus souvent au sud pour se protéger du mistral.
medium_img_2240.jpgLa température annoncée ce matin était de quelques degrés en dessous de zéro. Après avoir suivi un chemin entre des champs d’oliviers, je découvre les ruines de la grande ferme la Pastorale dans laquelle je ne peux entrer, parce qu’elle est signalée dangereuse. Je devine au travers des fenêtres barricadées, un vaste paysage sur le Tallagard.
Je rentre par le sentier botanique au cours duquel je découvre le sorbier des oiseleurs (photo de droite). Un bien joli nom, vous ne trouvez pas ?

©copyright randomania.fr

Le Concors, un belvédère, une tour de guet, une chapelle

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, 13 Bouches-du-Rhône, Rando sportiveMots-clés Un commentaire sur Le Concors, un belvédère, une tour de guet, une chapelle
 

* concors2.jpg
* Un autre itinéraire (2h45 env.) à partir du domaine de Taulisson (guide Les Bouches du Rhône à pied collection Topo-guide)
* Le descriptif de l’itinéraire site Week ends et tourisme en Provence

Le temps qu’il fait aujourd’hui à cet endroit :
Direction du vent et température ressentie

Au bout de la route de Trempasse (1), quand la route devient chemin, je me gare à la fenêtre de Trempasse, peu après le syphon du canal de Provence. Avant de partir, je bois un café chaud : il fait près de 0°.
Après une longue traversée dans les sous-bois gelés (nous sommes le 26 décembre), commence la montée vers le sommet. Une borne moussue m’indique que je suis sur la bonne voie. Au pied d’un amas rocheux, je me demande où il faut passer : plus de chemin, le balisage rouge est invisible ! heureusement, le GPS portable que je viens d’acquérir m’indique qu’il faut grimper sur les rochers, vers la droite. Là , je croise un randonneur expérimenté, le seul que je rencontrerai aujourd’hui. Nous contemplons le paysage : des vallons, des bois à perte de vue.
Au sommet, une croix en bois : comment peut-elle être encore debout, exposée à tous les vents ? le brouillard plane au dessus de la campagne et laisse une trainée blanche.

medium_122_2225.jpg
Enfin, j’aperçois la vigie du sommet.
Je redescends par un chemin large jusqu’au cairn qui signale l’accès à la chapelle Sainte Consorce. medium_122_2229_r1.jpg

La légende dit qu’elle était fille de Saint-Ser et soeur de Sainte-Victoire.

Pour ne pas passer par le même chemin, après l’épingle à cheveu, je tourne à droite et longe la clôture du Sambuc. Par un chemin à peine visible, envahi d’arbustes et de branches à hauteur des yeux dont il faut se protéger, je rejoins le chemin initial.
Tout en buvant un café chaud, je me promets de revenir au printemps.

bullet1.gif

1) Trempasse du provençal troupa(s), troupes de personnes ou animaux rassemblés. A cet endroit, les troupeaux transhumants étaient accueillis dans le quartier des troupas.
Ils descendaient des Alpes pour regagner la Crau à la fin de l’été (* Site de la mairie de Peyrolles)

©copyright randomania.fr

Le mur de Gueidan

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, Geocaching et jeux, Rando familiale2 commentaires sur Le mur de Gueidan
 

Petite randonnée balisée de jaune au départ de l’écomusée de la forêt à Gardanne. Je longe des pistes de motocross mais sans motard, dommage ! De multiples chemins parcourent les bois et il faut être attentif pour ne pas se tromper, surtout à l’approche des croisements avec les larges chemins.

* Je vous propose l’itinéraire (8km700, 2h45 environ) balisé de jaune réalisé à partir de CartoExplorer
* Les Gueidan, p.30 du livret sur Gardanne

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Direction du vent et température ressentie

Quand je tourne à gauche dans le pré, je suis impatiente de découvrir le fameux mur de Gueidan. Avant, je découvre une voiture les quatre fers en l’air ; je longe la falaise avec plusieurs panneaux de mise en garde. medium_121_2167_r1.jpgQuand enfin j’arrive près du mur, je le découvre en très mauvais état mais son vieil âge explique sans doute cela : il date du XVIIIème siècle. Je suppose que c’est Pierre de Gueidan qui l’a fait construire lorsqu’il a fait agrandir sa propriété.

« Pierre DE GUEIDAN président à la cour des Comptes de Provence, achète le domaine de Valabre près de Gardanne pour 19.000 livres, transforme la bastide en château et agrandit le domaine… Gaspard DE GUEIDAN avocat général puis président au parlement de Provence, marquis de Gueydan… fait ériger en fief le domaine de Valabre,… et rénove le château qui prend parfois le nom de château de Gueidan. » Joséphine Sibillot, née à Aix en 1797, épouse en 1823 le marquis Alphonse de Gueidan, troisième du nom. A sa mort, elle gère le domaine qu’elle lègue à la commune de Gardanne en 1882.

* Les grandes familles de Provence
Quelques panneaux du genre de celui-ci commencent à me faire peur. y aurait-il réellement un danger ? medium_121_2169.jpgUn arbre a été abattu, probablement la semaine dernière, par le mistral qui a été particulièrement violent. Non je ne passerai pas en dessous mais au-dessus. medium_121_2170.jpg Je renonce à poursuivre vers l’ancienne bergerie et un autre morceau du mur.
J’aperçois à mes pieds la route qui me ramènera au parking. Elle semble si près et pourtant je ne trouve pas celle qui est décrite dans mon guide (ça arrive assez souvent : sur le papier, c’est toujours simple, sur le terrain, c’est autre chose…). Je prends donc la plus probable, celle qui y descend. Je passe devant un parking puis un chenil : deux gros chiens aboient furieusement. J’accélère. Une tour, une grande cour : un drapeau tricolore flotte à l’entrée de la grille qui est fermée. Aucune âme qui vive. Défense d’entrer. Places de parking réservées. Accueil avec barrière mais personne ne la garde. Je longe les bâtiments avec un vague sentiment d’inquiétude : tout est fermé, tout est mort, et je ne trouve pas de sortie. Après avoir longé les bâtiments sur plus de 200 mètres (de gauche à droite sur la photo du site de l’école), je me trouve devant une vieille grille en fer forgé : cadenassée. Pourtant, derrière, c’est la liberté. Pendant quelques minutes, je songe à repartir dans la colline pour trouver une autre sortie. Finalement, fatiguée après deux heures de marche, je me décide à enjamber le mur.
J’étais enfermée dans le chateau de Valabre (jour de Noël), maintenant occupé par le Centre Interrégional de Formation de la Sécurité Civile. Tellement soulagée d’en être sortie, je n’ai pas pris le temps de l’admirer…

medium_chateau_valabre.jpg
Le 8 mai 2006, Coralie (ma dernière fille de 15 ans) et moi avons caché un « trésor » près de la partie supérieure du mur de Gueidan. Avis aux amateurs de chasse aux trésors !
—– Voir la carte d’identité de la cache GCVY78 pour amateurs de geocaching —–
How to play ?
Comment jouer ?
English version of this note

©copyright randomania.fr

The Gueidan’s wall

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, 13 Bouches-du-Rhône, Rando familialeLaisser un commentaire sur The Gueidan’s wall
 

Short yellow marked walk starting at Museum of the forest in Gardanne. I walk along tracks made by motorcycles without meeting anyone, too bad ! Many trails leads in the woods and I have to be careful not to make a mistake, especially when getting close to crossroads with larger paths. (* The same french note)

* I propose the yellow-marked itinerary (8km700, 2h45 approximately) realized from CartoExplorer

 * Gueidan, p.30 of the booklet about Gardanne When I turn left in the meadow, I can’t wait to see the famous Gueidan’s wall. In front of me, an old disused turned around car ; I go along a cliff with several warning posts. medium_121_2167_r1.jpgWhen I finally get close to the wall, I find it in a very bad state undoubtedly due to its old age : it was built in the 18th century. I suppose Pierre de Gueidan has it built when he expanded his property.

“Pierre OF GUEIDAN governor of the Court of Provence, buys the land of Valabre close to Gardanne for 19.000 £, transforms the country house into a castle and expands his land… Gaspard OF GUEIDAN, general lawyer and then president of Parliament of Provence, marquess de Gueydan… establishes as a fief the land of Valabre,… and renovates the castle which takes sometimes the name of Gueidan’s castle.”

* The great families of Provence Some sign posts like this one start to frighten me. Would there really be a danger ? medium_121_2169.jpgA tree is uprooted, probably last week, by the wind Mistral which was particularly violent. No, I will not pass under the tree but over it… medium_121_2170.jpg. I give up walking towards the old sheepfold and another part of the higher wall. At my feet I see the road which will bring me back to the car park. It seems so close and yet I do not find the trail which is described in my guidebook (that happens often : on paper, it always seems easy, on the ground, it is something else…). I thus take the most likely route, which goes downhill. I walk pass a car park then kennels : two big dogs are barking furiously. I hurry past them. A tower, a large courtyard, a tricolour flag floats above a locked gate. Not a soul. No entrance. Reserved parking spaces. A desk with a barrier but nobody to keep it. I go along the buildings with a rising feeling of anxiety : everything is closed, everythingl is discayed, and there seems to be no exit. After walking along the buildings for more than 200 meters (from left to right on the piture of the school), I come in front of an old wrought iron gate : padlocked. However, freedom is beyond. For a few minutes, I think of getting back to the hill to find another path. Tired after a two hours walk, I finally choose to step over the wall. … I was locked up in the Valabre’s castle, now occupied by the Interregional Training Center of Civil Security. So relieved to have left it, I did not even take time to admire it…

medium_chateau_valabre.jpg

How to play ? Cache number GCVY78 for geocachers

©copyright randomania.fr

L’oppidum d’Untinos à la Sainte-Victoire

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, ----- * Sainte-Victoire 13, 13 Bouches-du-RhôneMots-clés , Laisser un commentaire sur L’oppidum d’Untinos à la Sainte-Victoire
 

La première mention du village de Saint-Antonin se fait sous le nom de « Untinos » : c’est l’un des villages du département dont la mention est la plus ancienne.

L’oppidum d’Untinos est accessible à tous les marcheurs avec de bonnes chaussures.

medium_untinos_photo_c_antoine.jpg

* Je vous propose l’itinéraire sur carte IGN réalisé à partir de CartoExplorer

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Direction du vent et température ressentie

Balade courte, avec peu de dénivelée, sur le territoire de Saint-Antonin, elle permet en peu de temps de cotoyer quelques curiosités géologiques de la Sainte-Victoire. Ce dimanche là , le mistral pique les joues et les oreilles : bonnet et gants sont indispensables. Je pars du parking juste après celui des deux Aiguilles ; il mène d’un côté à une ancienne carrière de « marbre » (en vérité, rien à voir avec le marbre : ce sont des éléments d’origine différente, polychromes et qui se sont cimentés au cours des années), de l’autre à un site d’escalade par un balisage marron qui longe les parois. Vu d’en bas, cet oppidum se présente comme un curieux petit plateau : les bancs verticaux de la brèche1 ont été rasés puis recouverts par une autre brèche plus récente. Fouillez les marnes rouges au pied du monticule, medium_118_1889_r1.jpgvous trouverez peut-être encore des fragments d’oeufs d’oiseaux. Quand j’arrive à proximité des grimpeurs, leurs paroles sont tellement nettes que je peux comprendre les consignes données par leur guide !
De cet oppidum, il ne reste rien, sauf un mur qui doit dater du moyen âge ! ; du haut de la falaise, je vois le village de Saint-Antonin à mes pieds et en levant les yeux, dos au vide, la Croix de Provence qui parait très proche.

Les deux aiguilles, selon les termes d’Alexis Lucchesi, c’est un miroir de failles. Il se réalise dans les cassures par frottement de deux parois l’une contre l’autre.

medium_untinos_geologie.jpgEn bas du collet, j’aperçois une vaste étendue d’herbe sur laquelle j’ai l’impression qu’on a semé à la va-vite, des cailloux et des pierres qui affleurent le sol.
Ce n’est pas un jour pour découvrir la géologie du massif. Vivement un café bien chaud !

Pour les amateurs de géologie, voir la photo de la Ste Victoire prise depuis la Maison de la Ste Victoire à Saint-Antonin

bullet1.gif

Brèche : écroulement d’une crête de plus en plus surplombante

©copyright randomania.fr

Le gouffre de la Gardiole et la calanque de l’Oule

Publié le Catégories ----- * Calanques 13, ----- * Marseille et environs 13, 13 Bouches-du-Rhône, Rando sportiveMots-clés Un commentaire sur Le gouffre de la Gardiole et la calanque de l’Oule
 

* Guide pratique des calanques du site Calanques info
* Photos des calanques dont celle de l’Oule site Montagne Pyrénées – Trekking et Horizons Lointains
* Galerie de photos des calanques de Marseille1 avec escalade du site Photos du Gum

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Direction du vent et température ressentie

medium_119_1971_r1.jpgLe gouffre de la Gardiole est sans prétention : étroit, à peine visible, hormis par le cairn au bord de son entrée. Mais il donne une idée précise de ce qu’est un gouffre : je n’en vois pas le fond ; parce qu’on marche peu à partir du parking de la Gardiole, il est possible d’y emmener des enfants. Prendre le GR98a sur la droite (quand on est face à la mer) et tourner à gauche sur le premier chemin entre deux poteaux de béton. Sur la gauche dans l’amorce de la descente, un cairn signale que vous êtes proche. Il s’agit alors d’un jeu de pistes : repérez les cairns et vous tomberez dessus, et non dedans j’espère !
medium_119_1959.jpgDans le vallon d’En Vau, coincé entre deux hautes falaises, il fait froid en ce 11 décembre et il n’y a plus les couleurs vives de l’été, sauf cet arbuste.
Le sentier de la garrigue (balisage bleu) par le col de l’Oule, me mène au croisement de plusieurs chemins mais je ne trouve pas la piste qui rejoint en larges lacets, le vallon de la Fenêtre puis celui des Rampes : je ne verrai donc pas aujourd’hui l’aven des Marseillais.
Rien à regretter cependant : le panorama est toujours grandiose…

bullet1.gif

medium_119_1976.3.jpgmedium_119_1958.jpg

1Note : contrairement à ce qu’affirme le site Photos du Gum cité dans les liens plus haut, et comme le l’a fait remarquer Guy (commentaire du 21/01/2007), la plupart des calanques sont situées sur le territoire de la commune de Marseille : la limite de commune coupant la pointe Cacau en deux, seule la calanque de Port-Miou est sur la commune de Cassis.

©copyright randomania.fr

La Roque des Bancs dans la forêt de cèdres

Publié le Catégories ----- * Luberon 84, 84 Vaucluse, Rando familialeMots-clés , Un commentaire sur La Roque des Bancs dans la forêt de cèdres
 

Merveille du petit Lubéron, cette forêt de cèdres remonte à 1864, date à laquelle les services forestiers introduisent le cèdre de l’Atlas algérien. La balade se fait le plus souvent en forêt, ce qui est bien agréable en été.

* Itinéraires et photos dans la forêt de cèdres du site Balade en Provence
* A la découverte du Lubéron site du Parc naturel régional du Lubéron
* Le village de Bonnieux du site Lubéron News
* L’itinéraire (3km200, 1 heure environ) que nous avons suivi réalisé à partir de CartoExplorer

Nous partons à deux, tôt, pour éviter les grosses chaleurs si bien que le gardien de la forêt n’a pas encore pris ses fonctions et nous ne payons pas le parking. Nous empruntons la route gondronnée, départ du sentier botanique, bien documenté ; de chaque côté, au pied des arbres, la terre est foulée, piétinée récemment comme si un troupeau de sangliers était passé par là . Parvenues à la grande citerne à gauche, nous avons failli rater l’entrée du chemin balisé en bleu.
medium_111_1154_r1_corr.jpg
Dans la falaise, le long de la Roque des Bancs, quelques grottes où nichent des oiseaux qui s’égaient quand nous y pénétrons. Nous sommes début juillet et contentes d’avoir échappé au sentier classique envahi de touristes plus ou moins respectueux de la nature.
Nous passons à côté des ruines d’une bergerie sous un surplomb rocheux non indiqué sur la carte IGN. Un peu plus loin, nous délaissons le chemin balisé pour monter dans la garrigue : plus aucune trace de chemin. Nous sommes à l’extrémité de la Baume Rousse ; au loin, la Durance et ses iscles (1) : Mallemort, Charleval et les collines de la Trévaresse.
medium_img_2971.jpgAu retour, nous faisons un pari : celui de photographier une cigale ! il faut avoir un sacré sens de l’obervation car elles se confondent avec l’écorce des arbres. Après plusieurs minutes de patience dans une observation silencieuse, mon amie Elizabeth l’aperçoit et la photographie, sans pied. A voir en grand en cliquant sur la photo !

Contrairement à une idée répandue, ce n’est pas par frottement sur ses ailes que la cigale stridule mais grâce à un système de grosses écailles situées dans l’abdomen. Pour en savoir plus, voir la cigale du site Clair de Lune, ou rendez-vous au palais de la découverte à Paris

Vidéo de Carnets de rando, la forêt des cèdres, par David Genestal

bullet1.gif

(1) Brice Peyre, dans son « Histoire de Mérindol en Provence », précise que le hameau était appelé, aux XVIe et XVIIe siècles, « l’Iscle » ou « les Iscles » (c’est-à -dire « iscla », variante « isola », pâté de maisons, du latin « insula »).

* Définition selon le vademecum du voyageur en Camargue

©copyright randomania.fr

L’ermitage de Saint-Ser à la Sainte-Victoire

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, ----- * Sainte-Victoire 13, 13 Bouches-du-RhôneMots-clés , Un commentaire sur L’ermitage de Saint-Ser à la Sainte-Victoire
 

L’ermitage de Saint Ser – du latin servus, serviteur (de Dieu)
* Sentier marron, photos par l’association les Amis de Sainte-Victoire
* Itinéraire et comment accéder à la grotte aux champignons site de randonnées Face Sud
* L’histoire de l’ermitage site de la commune de Puyloubier
* Je vous propose l’itinéraire sur carte IGN 1:25000 réalisé à partir de CartoExplorer – 3km200 environ, 1h10 A/R

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Orientation du vent et température ressentie

medium_parapente.gifPetite randonnée très agréable qui démarre au pied du Relais de Saint-Ser, restaurant dont je vous recommande la cuisine, moderne et légère.
Vous aurez sûrement occasion de voir des parapentes aux couleurs vives qui tranchent dans le ciel bleu.
Après des lacets successifs, on passe à côté d’un mur de soutènement en pierres sèches, puis d’une petite grotte pour atteindre finalement la chapelle de Saint-Ser en passant sous un pont de pierres restauré (642m).
medium_114_1476.jpg
La chapelle, du XIè siècle, prolonge la grotte où Saint Ser s’était voué à la méditation au Vè siècle. Il a été massacré par les soldats aryens d’Euric, roi des Wisigoths. Celui avait pris ombrage de sa réputation de sainteté.
Sur l’esplanade devant la chapelle, qu’il est agréable de déjeuner ou goûter les jours de beau temps !

medium_timbre_saint_ser.jpg

Pour cette reconstruction, la commune a obtenu un timbre-poste émis les 22 et 23 juin 2002. Un bureau de poste provisoire a même été installé sur le site pour l’oblitération premier jour et la vente du nouveau timbre.

Ne trouvez-vous pas que ce rocher a la forme d’une tête de chien ?

 

Note du 27/11/2015, info du Grand Site Sainte-Victoire : PA, jeune aigle née à Saint Ser, dans Sainte-Victoire, avait été baguée en 2014. Elle a été identifiée [en novembre 2015] dans les Pyrénées Orientales, à Corsavy dans le massif du Canigou, Grand Site de France comme Sainte-Victoire…

©copyright randomania.fr

L’aqueduc de Roquefavour

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, 13 Bouches-du-Rhône, Balade, Rando familialeMots-clés , , Un commentaire sur L’aqueduc de Roquefavour
 

Quel aixois n’a admiré la silhouette ajourée de l’aqueduc de Roquefavour au soleil couchant ?

* Itinéraire et randonnée virtuelle du site Week ends et tourisme en Provence
* Je vous propose un itinéraire de 2h30 environ sur carte IGN 1:25000 réalisé à partir de CartoExplorer™

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Direction du vent et température ressentie

Deux fois plus haut que le pont du Gard, il a été construit entre 1842 et 1847 par Mayor de Montricher. 

L’aqueduc de Roquefavour valut à Franz Mayor de Montricher une gloire exceptionnelle. Et lorsque Louis Napoléon Bonaparte se rendit à Marseille, il demanda à le voir pour lui remettre, au pied même de l’ouvrage, les insignes de la Légion d’honneur. Extrait du bulletin municipal de Ventabren, collines bleues 17, février 2011

medium_102_0203_r1.jpgPetite balade courte et agréable permettant de contempler l’aqueduc et le pays d’Aix. Je l’ai faite avec mon neveu venu se resourcer chez moi.
Le chemin n’est pas balisé ; la route, large et caillouteuse, mène aux vestiges d’un oppidum celto-ligure le Baou de Mario. Ce qui a été découvert est maintenant dans le musée de Ventabren.

Les recherches ont révélé que la période principale d’occupation daterait du 1er siècle avant J.C. mais aurait été cependant assez brève ; le site aurait été abandonné vers 25 avant J.C. L’habitat était organisé selon un plan orthogonal et bâti de pierre calcaire. […] Il y a quelques années, la famille A. découvrait deux pierres rondes en basalte (matériaux volcaniques) dont le diamètre varie entre 37 et 40 cm pour un poids de 1,75 kg à 2,30 kg. […] Pendant leur marche vers l’oppidum de Pierredon (Eguilles), les Romains auraient perdu ces boulets. Extrait du bulletin municipal Collines bleues n°15, février 2010

Quand nous arrivons en haut du plateau, qu’il vaut mieux ne pas visiter un jour de mistral, nous dominons l’aqueduc et le canal qui émerge d’une galerie. medium_101_0185_r1.jpg
En progressant sur le plateau, nous rencontrons un bouc noir qui ne veut pas quitter le chemin à notre approche. Nous décidons de ne pas troubler son espace et nous faisons un détour.

medium_101_0193_r1.jpgNous longeons le canal jusqu’à hauteur du pont où nous entrons dans la pinède. Après un passage rectiligne, nous longeons deux engrenées, petits champs de blé semés par les chasseurs pour attirer le gibier.
Au bout du plateau du Ban, nous avons une jolie vue sur Eguilles. La boucle se termine en descente et rejoint le parking sur le chemin de Rigouès.

Avez-vous vu le TGV sur la photo ci-dessous ?

medium_101_0190.jpg

©copyright randomania.fr

La citadelle

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, 13 Bouches-du-RhôneMots-clés Un commentaire sur La citadelle
 

* Itinéraire du petit futé (Sainte Victoire)
* Je vous propose un itinéraire (5km100, 2h environ) sur carte IGN 1:25000 réalisé à partir de CartoExplorer

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Orientation du vent et température ressentie

Tout petit itinéraire sur la commune de Vauvenargues où j’ai réussi à emmener ma fille de 15 ans qui, habituellement, ne veut jamais m’accompagner en randonnée. L’avantage de celle-ci, c’est qu’elle est courte et facile, et le temps est sec.

« Le col de Claps… permet d’atteindre le plateau du Puits d’Auzon et le Puits de Rians. Ce nom de Claps ou Clapiers désigne un amas de pierre comparable aux cairns bretons. Quant au moraliste qui vécût au milieu du XVIII°, c’était bien Luc de Clapiers dit Vauvenargues auteur de nombreuses maximes. »(selon une émission de radio Bleu Provence)

Nous partons du col des Portes (631m) où nous croisons deux chiens de chasse égarés. En effet, c’est la période de chasse au sanglier et ces deux là manifestement, cherchent leur maître, se dirigeant vers Rians, au milieu de la chaussée .

Le sentier grimpe doucement jusqu’aux ruines de la citadelle, parmi buis, genévriers, pins d’alep,… excréments de moutons et peut-être même de sangliers ! il ne reste qu’un muret de pierre, vestige d’une ancienne citadelle qui fut un point stratégique par sa position et son ampleur. Coralie pose face au point de vue, à un mètre de la falaise, sans crainte du vertige.

Au loin, l’observatoire astronomique de la Sinne : boule blanche dans la verdure, que l’on peut rejoindre en continuant le chemin au delà de la citadelle ; dans le fond, les sommets enneignés des Alpes du Nord.

Dans la descente, nous entendons des bruits de voix ; au détour du chemin, ce sont des dizaines de pique-niqueurs qui sont installés sur la colline. Nous les gratifions d’un « Bon appétit ! » auquel ils nous répondent en choeur.

Sur le chemin du retour, nous croisons à nouveau deux chiens égarés qui remontent vers le col. Si j’écoutais ma fille, ce sont 4 chiens que nous aurions adoptés aujourd’hui !

©copyright randomania.fr

Le barrage Zola, Sainte-Victoire

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, ----- * Sainte-Victoire 13, 13 Bouches-du-RhôneMots-clés , , Laisser un commentaire sur Le barrage Zola, Sainte-Victoire
 

* Itinéraire et accès – site Week ends et tourisme en Provence
* Le circuit des barrages – site de Nini
* Je vous propose un itinéraire de 2h environ sur carte IGN avec sa variante par le pont-aqueduc romain (dit barrage romain) en rose, réalisé à partir de CartoExplorer

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Direction du vent et température ressentie

Certains diront que c’est de la folie, d’autres, ceux qui savent, comprendront le plaisir qu’il peut y avoir à découvrir le soleil levant dans un lieu sans cris, sans radio, vide et enchanteur.Je reprends la randonnée au mois de mai, après des années d’inactivité : je choisis donc une randonnée facile, au départ du Tholonet (chemin de la Paroisse). Au refuge, face au barrage, je m’assois sur la table de pique-nique et je déballe mon petit-déjeûner : café chaud, croissant et carrés de chocolat ont un goût de petit bonheur. Un randonneur me salue, regardant en avec envie ma tasse de café fumant. Je reprends la route jusqu’au barrage Zola qui passe à droite d’un aqueduc.
Comment ne pas penser à François Zola qui projeta la construction de ce barrage destiné à alimenter en eau la ville d’Aix ? Gaston Alexandre de Gallifet, propriétaire du chateau du Tholonet à cette époque, tenta de s’opposer par une sévère bataille juridique à sa construction car cela risquait de détourner les eaux de son Château. Les échanges de soufflets et d’insultes entre les deux hommes sont consignés dans bien des archives : ils se traitèrent de canaille, de polisson et même de misérable. Ironie du destin, les deux familles se réconcilièrent bien plus tard autour de la révision de l’affaire Dreyfus.
Plus tard, Emile Zola, le fils, se tourna vers le conseil municipal et demanda une récompense honorique à la mémoire de son père mort avant d’avoir achevé son oeuvre. « Six semaines plus tard, les élus faisaient connaitre leur intention de rebaptiser le boulevard du chemin neuf boulevard Zola. Plus tard, le romancier puisera dans ses souvenirs d’enfance pour planter le décor des Rougon-Macquart. » (Sur les pas de Zola, ville d’Aix en Provence). Je remonte vers la crête qui domine les gorges étroites de l’Infernet.

Savez-vous que Cézanne, ami de l’écrivain Emile Zola, s’est senti trahi par son ami parce qu’il était le héros d’un de ses romans le décrivant comme misérable et sans véritable talent ? Cette anecdote est rapportée dans la bande dessinée Paul Cézanne, un rebelle en Provence, éditions Cerises & coquelicots, 2005.

La vue sur le sommet tout éclaboussé de soleil me fait oublier que nous ne sommes qu’à 10 kilomères d’Aix. Souvent, lors de mes randonnées, à quelque détour de chemin, j’ai l’impression fugace d’être dans un autre monde…

©copyright randomania.fr