Digne-les-Bains, les trois chapelles, par le Bourg et la Prévôté



Combien de fois ai-je parcouru la colline en passant par les trois chapelles : 1985, 2011, 2020, et j’en oublie ! Yves a préparé un circuit au départ du parking saint Jean Chrysostome. En face, un immeuble rénové pour des logement sociaux, aux fenêtres toutes identiques. Quand il me décrit les petits appartements situés de part et d’autre d’un long couloir, je comprends qu’il s’agit probablement de l’ancien petit séminaire (Ecole libre de l’Immaculée Conception) : les élèves allaient prier, avant leurs examens, à la chapelle Notre-Dame-de-Lourdes dans la colline juste au-dessus de leur école. Le grand séminaire est devenu collège Gassendi.

Il faut citer également le nom de Mgr Marie-Dominique Sibour (1792-1857) […] Il fonda le Petit Séminaire et la Maîtrise Épiscopale. Histoire du diocèse

L’importance religieuse de la ville autrefois est donc incontestable ; Monseigneur de Miollis (l’évêque des pauvres), évêque de Digne de 1805 à 1838, a été rendu célèbre par Victor Hugo dans Les Misérables sous les traits de Monseigneur Myriel qui vient en aide à Jean Valjean.
Mes photos (les deux premières : 1985), les photos de Yves, les photos de Daniel

La météo ce jour à cet endroit :
Avec le vent et la température ressentie

Nous passons devant la cathédrale Notre Dame du Bourg (XIe) connue pour sa crypte. Inutilisée pendant un certain temps, elle a souffert des pillages et dégradations. Les fouilles récentes de la cathédrale et de la nécropole ont prouvé que ce quartier est bien le quartier primitif de la ville.

Les premières découvertes révéleront entre autres la présence d’un lieu de culte de grande ampleur avec les traces de ses aménagements liturgiques dont l’utilisation a perduré du Ve siècle au XIe siècle. […] Ce qui est spectaculaire ici c’est que les traces des constructions s’échelonnent sur près de quinze siècles et que le fort exhaussement des sols qui s’est produit au fil du temps parfois jusqu’à six mètres de haut a permis une remarquable conservation des vestiges. Site de Digne-les-Bains tourisme

Les fouilles de l’ancienne cathédrale de Digne : état des questions, Démians d’Archimbaud Gabrielle,Comptes rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Année 2001

Nous entamons la partie la moins agréable puisque nous allons suivre la route D900 jusqu’au camping en longeant le cimetière ; au loin, dans la verdure, la chapelle Notre Dame de Lourdes en bordure de ravin, nous fait excellente impression.
Beaucoup de tombes sont recouvertes d’un toit métallique courbée couvrant la croix. Beaucoup doutent de ce rôle protecteur. Simple ornement alors ?

Nous prenons une piste sur la gauche qui va monter en douceur jusqu’à la première chapelle Saint-Vincent, ce que nous apprécions. La piste devient sans doute chemin d’exploitation interdit aux véhicules, passe devant la ferme de la Prévôté ; en larges virages, dominant le ravin de Saint-Claude, la piste aboutit à la chapelle où nous découvrons avec surprise, en nous retournant, que c’était un sentier privé… je suppose qu’à pied le propriétaire tolère le passage puisqu’il ne nous a pas informé en bas.

Pour en savoir plus sur l’histoire des trois chapelles : Les trois chapelles sur le mont Calvaire

En janvier 2011, un troupeau de moutons était installé dans la vaste prairie devant la chapelle Saint-Vincent ; je remarque la voûte du four à pain et la citerne derrière maintenant comblée. Mais ce qui m’a le plus marqué dans son histoire c’est qu’un des éléments architecturaux, le grand tympan, se trouve, après bien des tribulations, dans une autre chapelle à la fondation privée Maeght, à Saint-Paul de Vence (06)… la façade est aujourd’hui tagguée mais les points de vue sur la ville lointaine et silencieuse, sur les montagnes enneigées (les Monges, la crête de Géruen, la cloche de Barles) apaisent les plus stressés.

Circuit des 3 chapelles « Chapelle Saint Vincent », colibri0822

Il faut entamer maintenant un rude montée rocheuse vers la chapelle de la Croix, notre point culminant. Le groupe s’étire ; les premiers arrivés ont déjà trouvé la cache :

Circuit des 3 chapelles « Chapelle La Croix », colibri0822

Il ne reste pas grand chose de cette chapelle hormis la croix de bois modestement assemblée et le tableau peint sans rapport a priori avec le lieu. Un tirant évite l’éloignement des façades opposées de ce modeste édifice ayant subi bien des dégradations, à commencer pendant les guerres de religion. Situé sur un point culminant la vallée, il n’est pas étonnant que cette chapelle ait servi de tour de guet pendant la seconde guerre mondiale.

Pique-nique aux abords de la chapelle où nous sommes à l’abri du vent froid. A peine terminé le plat principal que circulent de nombreux desserts et gourmandises fort appréciés, sans oublier la spécialité d’Yves : le rhum arrangé.

La descente ne présente pas de difficulté. Dans un virage en épingle, nous nous dirigeons vers le sommet de la Prévôté1 (835 m), qui est à peu près au centre géographique du département. Pourquoi l’IGN a-t-il calculé le centre des régions et des départements ? pour découvrir la commune la plus centrale géographiquement et susceptible d’être le siège des régions suite à la promulgation de la loi relative à la délimitation des régions portant leur nombre de 22 à 13, et des chefs-lieux. L’IGN calcule le centre géographique des 96 départements

Yves nous fait remarquer que pour plus d’un tiers des départements, le centre tombe à proximité du chef-lieu. Les départements ont été délimités au moment de la Révolution pour que les habitants puissent atteindre leur centre administratif dans la journée, avec les moyens de transport de l’époque, à partir de n’importe quel point du département.

Et pour les Alpes-de-Haute-Provence ce centre est situé sur la commune de Digne. Pourtant Digne a moins d’habitants que Manosque… Anomalie de ce calcul : compte tenu de la forme non convexe des Hauts-de-Seine (92), son centre se trouve dans le XVIe arrondissement de Paris, à Roland-Garros. Le centre de la région PACA se trouve à Entrevennes, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Depuis l’entrée de la Croatie dans l’Union européenne, le centre de l’Europe s’est déplacé de la Hesse (centre-ouest de l’Allemagne), dans le petit village de Westerngrund (nord de la Bavière).

Le centre des Alpes de Haute Provence, YvesProvence

La descente continue de plus en plus caillouteuse : mieux vaut avoir de bonnes chaussures. Un léger écart du sentier nous mène à la chapelle Notre Dame de Lourdes (XIXe) qui, de l’extérieur, a encore belle allure. L’accès à la grotte est possible en ouvrant la grille. Par l’escalier bien abîmé qui mène devant l’esplanade qui accueillait autrefois le trop-plein de paroissiens, nous apercevons l’intérieur, bien abîmé ; la porte est étayée avec une charpente provisoire en bois destinée à soulager l’arc ; restent de belles peintures bleu ciel, bordées de rouge et or, datant de 1958 pour le centenaire des apparitions de Marie à Lourdes.
La descente toujours aussi caillouteuse se poursuit jusqu’en bas. Le parking n’est qu’à deux pas, face à l’ancien petit séminaire.

Après discussion, tout le groupe se rend à la dalle aux ammonites, célèbre dans le monde entier. Des travaux importants sont en cours qui dureront… un certain temps.

Au fur et à mesure des années, la dalle d’une superficie de 320 mètres carré n’a cessé de se dégrader. Plus précisément, la Dalle se décolle de sa paroi.[…] Parking, terrasse d’observation, accessibilité aux personnes à mobilité réduite… ces aménagements indispensables pour préserver le site et sa renommée seront réalisés.

Un grand classique de la randonnée à Digne mais ce n’est pas la randonnée officielle balisée, donc nous ne verrons pas les chapelles dans le même ordre. La montée progressive en début de randonnée est ici bienvenue. Avec ses trois chapelles rurales perchées, elle comblera les amateurs de patrimoine et de paysages de moyenne montagne.

Image de l’itinéraire 6km880, 2h15 déplacement (4h au total), 400 m dénivelée (+428, -428)

La trace en téléchargement

1prévôté : Dans l’Église catholique, la prévôté est le lieu de résidence du prévôt, supérieur de certains ordre religieux. Pierre Gassendi était prévôt de l’église de Digne. Le siège se situait dans le quartier du Bourg.

©copyright randomania.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.