Photo panoramique : mais quel est donc le nom de cette montagne ?

 

Combien de fois cela m’est-il arrivé de faire la photo panoramique d’une chaîne de montagnes et d’être incapable d’en donner le nom alors que je vis dans la région ! cela m’a tellement énervée de ne pas comprendre que je me suis remise quelque peu à l’optique photographique. S’il vous est arrivé de ne pouvoir identifier les montagnes environnantes, ou si vous avez simplement un doute, lisez cet article jusqu’au bout.

Pourquoi est-ce difficile ?

Je vais essayer de vous l’expliquer à partir de cette photo qui m’a posée problème pendant des semaines (focale équivalente 35mn, 0m d’altitude, Saint-Mitre les Remparts, Figuerolles, angle de vue plein Est ; au premier plan, le plateau de Vitrolles) le plateau de Vitrolles, la chaîne de l'Etoile Indépendamment des conditions météo qui peuvent gêner l’identification :

– une photo est une représentation plate d’un relief : une montagne à 10km de vous est représentée sur la photo sur la même surface plane qu’une autre à 40km de vous ; ce qui vous fait dire qu’elle est plus loin c’est le manque de netteté ou d’intensité de couleur. Sur la photo, trois plans de reliefs peuvent être facilement repérés : le premier plan (15-30 km, plateau de Vitrolles), le second plan (une seule chaîne de montagne en apparence, 30-40 km environ), un dernier plan aux extrémités avec deux formes de couleur gris très clair (plus de 40 km).

– sur cette photo prise au niveau de la mer, une montagne de 880m de haut située à 58km de moi a la même taille que le plateau de Vitrolles haut de 200m située à 15km de moi ; ce plateau à l’avant-plan masque donc totalement la montagne la plus haute (le mont Aurélien) : c’est ce que je ne comprenais pas lorsque j’ai cherché pour la première fois les montagnes que je devais voir.

– deux montagnes proches et l’une derrière l’autre, donnent l’impression de faire partie de la même chaîne

– selon le point de vue, la montagne n’a pas la même forme ; si vous êtes habitué à voir la face Est d’une montagne, il est possible que vous ne la reconnaissiez pas quand vous verrez sa face nord. Exemple de la montagne Vautubière ci-dessous : vautubiere 4 faces – le champ de vision de votre appareil photo dépend de la focale et de la taille du capteur. Le champ de vision en largeur de mon iPhone s’étale sur 58° environ ; ce fut ma seconde erreur : chercher les sommets trop près de l’axe central de ma vision ; à 30km de distance, il faut chercher les sommets 15km de chaque côté de l’axe central. La carte IGN TOP 25 qui ne couvre qu’une surface d’environ 20km sur 14 ne peut donc vous renseigner que sur le premier plan. angle vision st mitre 58 E

Ma première méthode d’identification… approximative

Au minimum il faut trouver dans quelle direction est prise la photo : avec une boussole, un GPS ou en repérant quelque chose de connu ou identifiable au premier plan. Cette direction correspond au trait rouge du milieu dans le cône du champ de vision ci-dessus. Pour la photo proposée, le plateau de Vitrolles et l’étang de Vaïné étaient juste en face de moi, dans la direction Est. En vous éloignant progressivement du lieu de la photo, élargissez progressivement votre champ de vision ; pour une focale équivalent à un 33mm, à 20km de votre position, vous pouvez chercher les sommets 10km de chaque côté de l’axe central ; à 50km de votre position, cherchez les sommets 25km de chaque côté de l’axe.

Une méthode moins empirique avec geoportail
Generate a panorama (en anglais)

Compliqué, incertain, me direz-vous. Heureusement, j’ai trouvé un utilitaire en ligne qui va faire tout cela très bien, avec une représentation en relief très satisfaisante, en noir et blanc ou couleurs : Generate a panorama étoile-roseétoile-roseétoile-roseétoile-rosedemie-étoile-blog

Les montagnes que j’ai photographiées se situent entre 61° et 119° : ce que je croyais ne faire qu’une chaîne est en fait composée de deux chaînes proches et l’une derrière l’autre dans mon champ de vision : le massif de l’Etoile et le massif du Baou Traoucas. Le mont Aurélien et le Concors ne se voient pas à cause de l’avant-plan qui les cachent ; la Sainte-Victoire a eu une bien drôle de forme à gauche et le pic de Bertagne se reconnait à sa falaise abrupte. L’excroissance de la dent du Pilon du Roi, l’antenne de la grande Etoile et la tour de guet sont visibles en zoomant un peu.

Aviez-vous trouvé ? (exaggeration : 1.5) panoramique caderaou reconstitue

Ayant expérimenté ces deux méthodes, je peux vous aider si vous en avez besoin.

©copyright randomania.fr

2 réflexions au sujet de « Photo panoramique : mais quel est donc le nom de cette montagne ? »

  1. Bonjour Nicole,
    Pour identifier les massifs, sommets présent sur mes photos, j’utilise PeakFinder (http://www.peakfinder.org/?lat=43.8153&lng=5.4669&ele=1114), réglé, sur mon lien depuis le sommet du Mourre Nègre. Tu peux tourner, tu peux zoomer, sélectionner le point de vue que tu veux depuis les coordonnées GPS, …
    Chaque sommet est nommé et une ligne permet de l’identifier sans erreur.
    Tous les sommets ne sont pas inscrits mais la liste donnée depuis ce point est déjà pas mal, non ?
    Ton utilitaire a l’avantage d’être bien plus détaillé …le mien de fonctionner aussi depuis un smartphone donc pendant la randonnée, en direct.
    @+

  2. Intéressant comme toujours… mais compliqué !

    Pourquoi ne faites-vous pas un véritable panorama en juxtaposant plusieurs photos prises en utilisant le zoom ? Cela permettrait de mieux séparer les différentes chaînes et d’augmenter les reliefs.

    Amitiés
    Daniel
    [ndlr] zoom numérique de l’iphone de piètre qualité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.