Au dessus des falaises Soubeyranes, en photos sur carte satellite


img_3447.JPG Accès depuis la route des crêtes, balisage jaune

Comment fonctionne Google Map ?

Cliquer sur l’image : quand la carte satellite GoogleMap s’ouvre, cliquer sur chaque icône ; la photo prise à cet endroit précis de la randonnée s’affiche. En cliquant sur l’image, la photo apparait en grand.

Sur la gauche, une échelle de zoom permet de se rapprocher ou s’éloigner.

Les icônes à droite permettent de visualiser les routes, la carte satellite ou les deux (mixte).

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Avec la température ressentie

* Photos de sites autour de Marseille

blsqr05.gif

Geocacheurs : la cache Happy Birday Squirrel de scoiattoli n’est pas loin…

Les gorges de Pennafort


nd-de-pennafort.jpgimg_0093r.jpgEn route pour le Var et le village de Callas : ancienne communauté médiévale de Pennafort, le village est situé à mi-chemin entre le littoral et les gorges du Verdon, dans la Provence verte Je suis accompagnée d’un habitué de la montagne et cela me sera utile. Nous montons d’abord à la chapelle Notre Dame de Pennafort (photo Ti’Mars…), sur les hauteurs, accessible à partir de l’aire de pique-nique par un sentier pédestre. Située sur l’éperon rocheux séparant Ayguier et Garidelle, elle a été construite en 1855 sur les restes d’une tour du XIème siècle (derrière la chapelle, sur la photo) puis « rhabillée » à l’italienne au 19ème. Lors du dernier pélerinage du 4 juin 2006, a été exposé le tableau de Notre Dame de Pennafort, recréé, le précédent ayant été volé.

Pennafort, de l’ancien provençal penna, signifie rocher (même origine que les Pennes). C’est l’équivalent du toponyme français Rochefort. D’autres chapelles Pennafort existent – du nom de saint Raymond de Pennafort – mais n’ont apparemment aucun rapport avec celle-ci.

Saint Raymond vint au monde l’an 1175, au château de Pennafort, en Espagne ; ce Catalan est professeur de philosophie à l’Université de Barcelone. Le Pape Grégoire IX […], lui confie la rédaction des « Décrétales » qui serviront de Code de Droit canonique à l’Eglise Catholique romaine jusqu’en 1917. Il rencontre alors saint Dominique de passage à Bologne et, dès son retour à Barcelone, il entre dans l’Ordre des Dominicains à 47 ans. Préoccupé par l’Islam, il encourage saint Thomas d’Aquin à écrire « la Somme contre les Gentils » et fonde simultanément l’Ordre de Notre-Dame de la Merci pour la Libération des chrétiens captifs des Sarrasins. C’est un esprit indépendant, et l’on raconte même que le roi ayant voulu le retenir dans l’île de Majorque, saint Raymond étendra son manteau sur la mer et la traversera ainsi jusqu’à Barcelone.

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Avec la température ressentie

img_3101.jpgimg_0098.JPGLe chemin d’accès aux gorges n’est pas facile à trouver. Le passage se dévoile derrière le pont où passe la rivière, au niveau de la route. Nous prenons ce chemin sur la rive gauche pour traverser une petite forêt, le long de la rivière. Nous passons ensuite sur une petite prairie qui se trouve à côté d’une propriété privée. Le massif de la Colle du Rouet se rattache géologiquement aux massifs des Maures, de l’Esterel et du Tanneron comme l’indiquent ses barres de rhyolithes1aux multiples reflets rouges. La balade dans les gorges se déroule sans difficultés pendant environ 20 minutes. 

img_3111.jpgEnsuite, le côté technique de la balade prend la relève. Il faut escalader 1m50 de roches : je glisse mes pas scrupuleusement dans ceux de mon accolyte (je n’ai guère de talent pour l’escalade), puis je saute d’une rive à l’autre d’un pas léger pour pouvoir continuer ma route et enjamber la rivière. Un énorme bloc rocheux est tombé dans le torrent. De petites cascades d’eau claire et froide dégringolent de vasque en vasque dans le sens du courant. L’été, ces réservoirs d’eau se transforment en piscines où il est interdit de se baigner mais dans lesquels tout le monde se rafraichit tant le lieu les y invite. Plus nous avançons et plus les gorges sont hautes et oppressantes, surtout en fin d’après-midi où la luminosité diminue. Mon GPS de randonnée ne capte plus aucun signal tandis que celui équipé d’une antenne SIRFIII ultra sensible y parvient même au fond des gorges. Là je me dis que les chasseurs de trésor équipés d’un modèle de dernière génération, sont quand même nettement avantagés !

img_0104.JPG

La balade se termine en arrivant sur une chute d’eau de 4 mètres de hauteur. Quelques pitons disposés là invitent les plus audacieux à exécuter un petit rappel. Il n’est pas possible d’aller plus loin, à moins de sauter dans l’eau ou d’escalader le rocher. La gueule béante d’une ancienne carrière de rhyolite domine la falaise. Le torrent rejoint quelques 300 m plus loin le cours de l’Endre grossi par les eaux du barrage du Riou de Meaulx. (Ci contre photo img_3102.jpgde Ti’Mars…)

Un endroit resté sauvage, une randonnée ressemblant à une véritable aventure, qui me ravira totalement : il en existe si peu en Provence ! Un endroit que nous n’aurions jamais découvert sans le geocaching. Merci Duvi pour la Gorge de Notre-Dame.

Il est également possible d’apercevoir les gorges depuis le haut de la route. Il vous suffit de vous garer le long de cette route et de pénétrer légèrement dans la nature.

* Les gorges de Pennafort 

* Histoire de Callas

* Télécharger l’itinéraire complet chapelle et gorges 3,2km 1h50 A/R avec la chapelle (en vert)

bullet1.gif

1Rhyolite, géologie : les roches volcaniques sont issues d’une éruption volcanique et consolidées à la surface. Le refroidissement du matériel en fusion est plus rapide en surface que dans les profondeurs de la Terre, ce qui donne aux roches volcaniques une cristallisation fine et vitreuse. La rhyolithe, le basalte et l’obsidienne sont des exemples de roches éruptives qui se sont formées à la surface de la Terre. La roche est issue des premières manifestations volcaniques dans l’Estérel (porphyre rouge de l’Estérel). La ryolithe servait jadis à la fabrication de meules de pierre pour écraser le grain.

Le sommet du Bucher à Molines en Queyras


img_2110.JPGJe le vois de loin ce sommet, depuis le village de Molines, commune aux sept hameaux (Molines, La Rua, Clot la Chalp, Pierre Grosse, Le Coin, Fontgillarde et Gaudissard), et la curieuse église Saint Romain. Drôle de clocher carré (17ème siècle) surmonté d’un important toit en bois. A l’intérieur, le décor baroque est quelquefois jugé « de mauvais goût », « avec une profusion de couleurs, de volutes, d’angelots aguicheurs, de dorures, de peintures et d’entrelacs de plâtre sur l’arc et la voûte du choeur… Un choeur dans lequel s’inscrit un remarquable retable du XVIIIème siècle, sculpté par des artistes italiens de Saluces. Enfin, on peut voir à l’extérieur du bâtiment un cadran solaire d’angle de 1849 et sur le côté sud du choeur, des peintures en trompe-l’oeil du XVIIème siècle autour des ouvertures. »

La météo aujourd’hui à cet endroit :
avec la température ressentie

img_2119.JPGcrocus.jpgUne grande prairie pleine de crocus plonge de l’église jusqu’à la rivière ; je traverse le pont des Achins au dessus du torrent de l’Aigue Blanche, dans le hameau de la Rua où plusieurs habitations ont encore leur fuste en bois. J’entame une lente montée, pénible, dans les blocs rocheux qui glissent sous les pieds. A l’approche du col des prés de fromage, le sentier est un peu plus facile. De grandes prairies vertes sur lesquelles paissent tranquillement quelques vaches en liberté, s’étalent en mamelons sur le sommet. Sur les conseils d’un guide de randonnée, je ne m’approcherai pas d’elles. Ce paysage me fait penser aux photos de montagne que l’on voit parfois dans les livres de géographie : caractéristique et pourtant irréel. Sur la carte, vous pouvez voir plusieurs rifs : rif de l’Adroit de la Rose, rif des Combes, rif du Brasc. Il s’agit du nom local du torrent, ruisseau portant souvent de jolis noms. Itinéraire pour le Buchetimg_2123.JPG
Là, des sentiers courent dans tous les sens : j’en choisis un qui serpente à moitié dans les prairies et à moitié dans les bois. Quand j’aperçois le sommet du Bucher à 2254m d’altitude, je pousse un soupir de soulagement. Quelques conducteurs sont arrivés là sans fatigue mais ne sont pas aussi fiers que je le suis. De là haut, autrefois, était allumé un bucher servant d’alerte pour les habitants des vallées.

A la table d’orientation, la vue est grandiose, côté France et côté Italie, mais le vent est froid ; je ne m’attarderai pas.

img_2142.JPGSur le chemin du retour, je croise deux randonneurs perdus au niveau du col ; ils rentrent sur Molines mais ne savent pas quel chemin emprunter. Munie de mon GPS sur lequel j’ai enregistré la route avant de partir, je leur indique la bonne direction (ils allaient partir du côté opposé !). Nous ferons un grand bout de chemin ensemble jusqu’à la fameuse descente dans les pierres où je marcherai deux fois plus lentement qu’eux.

Que la randonnée m’a semblé difficile ! pourtant, elle n’est pas classée comme telle par les syndicats d’initiative des environs : si vous n’êtes pas montagnard, modérez  votre allure et prenez le temps !

img_2138.JPGPanoramique au sommet du Buchet

* Photos et itinéraires du site queyras.aparcourir.com

bullet1.gif

 rif : riou (au sud), rua (nord), riu, rio, riev = ruisseau, torrent, canal