The Gueidan’s wall


Short yellow marked walk starting at Museum of the forest in Gardanne. I walk along tracks made by motorcycles without meeting anyone, too bad ! Many trails leads in the woods and I have to be careful not to make a mistake, especially when getting close to crossroads with larger paths. (* The same french note)

* I propose the yellow-marked itinerary (8km700, 2h45 approximately) realized from CartoExplorer

* Gueidan, p.30 of the booklet about Gardanne When I turn left in the meadow, I can’t wait to see the famous Gueidan’s wall. In front of me, an old disused turned around car ; I go along a cliff with several warning posts. medium_121_2167_r1.jpgWhen I finally get close to the wall, I find it in a very bad state undoubtedly due to its old age : it was built in the 18th century. I suppose Pierre de Gueidan has it built when he expanded his property.

“Pierre OF GUEIDAN governor of the Court of Provence, buys the land of Valabre close to Gardanne for 19.000 £, transforms the country house into a castle and expands his land… Gaspard OF GUEIDAN, general lawyer and then president of Parliament of Provence, marquess de Gueydan… establishes as a fief the land of Valabre,… and renovates the castle which takes sometimes the name of Gueidan’s castle.”

* The great families of Provence Some sign posts like this one start to frighten me. Would there really be a danger ? medium_121_2169.jpgA tree is uprooted, probably last week, by the wind Mistral which was particularly violent. No, I will not pass under the tree but over it… medium_121_2170.jpg. I give up walking towards the old sheepfold and another part of the higher wall. At my feet I see the road which will bring me back to the car park. It seems so close and yet I do not find the trail which is described in my guidebook (that happens often : on paper, it always seems easy, on the ground, it is something else…). I thus take the most likely route, which goes downhill. I walk pass a car park then kennels : two big dogs are barking furiously. I hurry past them. A tower, a large courtyard, a tricolour flag floats above a locked gate. Not a soul. No entrance. Reserved parking spaces. A desk with a barrier but nobody to keep it. I go along the buildings with a rising feeling of anxiety : everything is closed, everythingl is discayed, and there seems to be no exit. After walking along the buildings for more than 200 meters (from left to right on the piture of the school), I come in front of an old wrought iron gate : padlocked. However, freedom is beyond. For a few minutes, I think of getting back to the hill to find another path. Tired after a two hours walk, I finally choose to step over the wall. … I was locked up in the Valabre’s castle, now occupied by the Interregional Training Center of Civil Security. So relieved to have left it, I did not even take time to admire it…

medium_chateau_valabre.jpg

How to play ? Cache number GCVY78 for geocachers

©copyright randomania.fr

L’oppidum d’Untinos à la Sainte-Victoire


La première mention du village de Saint-Antonin se fait sous le nom de « Untinos » : c’est l’un des villages du département dont la mention est la plus ancienne.

L’oppidum d’Untinos est accessible à tous les marcheurs avec de bonnes chaussures.

medium_untinos_photo_c_antoine.jpg

* Je vous propose l’itinéraire sur carte IGN réalisé à partir de CartoExplorer

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Direction du vent et température ressentie

Balade courte, avec peu de dénivelée, sur le territoire de Saint-Antonin, elle permet en peu de temps de cotoyer quelques curiosités géologiques de la Sainte-Victoire. Ce dimanche là , le mistral pique les joues et les oreilles : bonnet et gants sont indispensables. Je pars du parking juste après celui des deux Aiguilles ; il mène d’un côté à une ancienne carrière de « marbre » (en vérité, rien à voir avec le marbre : ce sont des éléments d’origine différente, polychromes et qui se sont cimentés au cours des années), de l’autre à un site d’escalade par un balisage marron qui longe les parois. Vu d’en bas, cet oppidum se présente comme un curieux petit plateau : les bancs verticaux de la brèche1 ont été rasés puis recouverts par une autre brèche plus récente. Fouillez les marnes rouges au pied du monticule, medium_118_1889_r1.jpgvous trouverez peut-être encore des fragments d’oeufs d’oiseaux. Quand j’arrive à proximité des grimpeurs, leurs paroles sont tellement nettes que je peux comprendre les consignes données par leur guide !
De cet oppidum, il ne reste rien, sauf un mur qui doit dater du moyen âge ! ; du haut de la falaise, je vois le village de Saint-Antonin à mes pieds et en levant les yeux, dos au vide, la Croix de Provence qui parait très proche.

Les deux aiguilles, selon les termes d’Alexis Lucchesi, c’est un miroir de failles. Il se réalise dans les cassures par frottement de deux parois l’une contre l’autre.

medium_untinos_geologie.jpgEn bas du collet, j’aperçois une vaste étendue d’herbe sur laquelle j’ai l’impression qu’on a semé à la va-vite, des cailloux et des pierres qui affleurent le sol.
Ce n’est pas un jour pour découvrir la géologie du massif. Vivement un café bien chaud !

Pour les amateurs de géologie, voir la photo de la Ste Victoire prise depuis la Maison de la Ste Victoire à Saint-Antonin

bullet1.gif

Brèche : écroulement d’une crête de plus en plus surplombante

©copyright randomania.fr

L’ermitage de Saint-Ser à la Sainte-Victoire


L’ermitage de Saint Ser – du latin servus, serviteur (de Dieu)
* Sentier marron, photos par l’association les Amis de Sainte-Victoire
* Itinéraire et comment accéder à la grotte aux champignons site de randonnées Face Sud
* L’histoire de l’ermitage site de la commune de Puyloubier
* Je vous propose l’itinéraire sur carte IGN 1:25000 réalisé à partir de CartoExplorer – 3km200 environ, 1h10 A/R

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Orientation du vent et température ressentie

medium_parapente.gifPetite randonnée très agréable qui démarre au pied du Relais de Saint-Ser, restaurant dont je vous recommande la cuisine, moderne et légère.
Vous aurez sûrement occasion de voir des parapentes aux couleurs vives qui tranchent dans le ciel bleu.
Après des lacets successifs, on passe à côté d’un mur de soutènement en pierres sèches, puis d’une petite grotte pour atteindre finalement la chapelle de Saint-Ser en passant sous un pont de pierres restauré (642m).
medium_114_1476.jpg
La chapelle, du XIè siècle, prolonge la grotte où Saint Ser s’était voué à la méditation au Vè siècle. Il a été massacré par les soldats aryens d’Euric, roi des Wisigoths. Celui avait pris ombrage de sa réputation de sainteté.
Sur l’esplanade devant la chapelle, qu’il est agréable de déjeuner ou goûter les jours de beau temps !

medium_timbre_saint_ser.jpg

Pour cette reconstruction, la commune a obtenu un timbre-poste émis les 22 et 23 juin 2002. Un bureau de poste provisoire a même été installé sur le site pour l’oblitération premier jour et la vente du nouveau timbre.

Ne trouvez-vous pas que ce rocher a la forme d’une tête de chien ?

 

Note du 27/11/2015, info du Grand Site Sainte-Victoire : PA, jeune aigle née à Saint Ser, dans Sainte-Victoire, avait été baguée en 2014. Elle a été identifiée [en novembre 2015] dans les Pyrénées Orientales, à Corsavy dans le massif du Canigou, Grand Site de France comme Sainte-Victoire…

©copyright randomania.fr