** De la colline Sainte-Propice au domaine de Meynes et au jas des vaches

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, 13 Bouches-du-Rhône, Geocaching et jeux, Inédit, Rando familialeMots-clés , ,
 

Sur une bonne idée de A. Roubaud, fidèle lecteur de randomania – et chanteur dans la chorale acantari, j’ai tenté ce circuit. Autant le dire tout de suite, je pense avoir traversé bien involontairement deux propriétés privées : l’une en bas de la descente de la colline Sainte-Propice côté est, l’autre au Val des Vignes ; dans le premier cas, j’ai débouché sur un carré de vignes que j’ai longé avant de rejoindre la route par un chemin d’exploitation ; je vous propose un itinéraire de contournement sans être tout à fait certaine qu’il soit entièrement public ; dans le second cas, ne sachant si cette partie du Val des Vignes appartenait au département ou à un propriétaire privé, j’ai trouvé un itinéraire de contournement.

La randonnée n’est pas si facile que cela, pas longue mais avec plusieurs descentes un peu raides et caillouteuses dans lesquelles on a tendance à glisser avec les cailloux. Vous passerez plusieurs fois à côté ou sous les pylônes à haute tension mais pour une fois, l’un d’eux vous réservera une surprise plutôt agréable.

L’ensemble des photos de la randonnée

La météo à cet endroit aujourd’hui

Début du sentierDépart sur le chemin du moulin à Velaux, en bordure de forêt. Première étape : la colline Sainte-Propice dont le nom a été déformé puisqu’il s’agit de Sainte-Eutropie, martyre du IIIè siècle, torturée pour avoir refusé de renier le Christ. La piste monte doucement, passe devant la bastide de Pépé, longe les vignes. L’AREMS – Association pour le Reboisement et l’Entretien du Massif de Ste-Propice – restaure les restanques dans les vignes, partie intégrante, et particulièrement esthétique, de nos paysages calcaires. Mur de soutènement pierre sècheBancaus restaurés par ARCEMSIl vaudrait mieux utiliser le terme bancau, terrasse soutenue par un mur. La restanque est à l’origine  un mur transversal construit dans une zone d’écoulement, comme le lit d’un torrent. Fait de pierres sèches – donc non liées –, il laisse passer l’eau tout en retenant en grande partie la terre, en amont. Paul Colombier, secrétaire du Ròdo de Velaurs Restanque dans le vallon de MionExtrait du Bulletin de liaison de Velaux, juillet 2013. J’en ai vu de beaux exemplaires dans le vallon de Mion.

Le sentier menant à l'oppidumLe sentier s’enfonce par un étroit sentier dans la végétation faite de genêts odorants et de cistes cotonneux. D’en bas on peut encore voir un large morceau du mur d’enceinte, les autres côtés de l’oppidum étant protégés par des falaises. J’arrive à l’entrée du site archéologique.

De l’oppidum préromain (Ier siècle av. J.-C.) il ne restait que des traces. Du Ve au VIIe siècle, un habitat se met en place. La plupart des objets trouvés sur le site sont profondément brûlés, même déformés.

Chapelle Ste Eutropie

Abside chapelle

A l’époque romaine ou paléochrétienne, la chapelle Sainte-Eutropie a été implantée : autrefois un haut lieu de pèlerinage, aujourd’hui, une ruine oubliée ; c’est elle que vous pouvez voir au sommet ; 12,60m par 7,40m, constituée d’une abside en cul-de-four s’ouvrant sur la nef unique. Histoire de Velaux, période antique. Vue sur VentabrenUn tour de la colline offre deux points de vue : celui au nord vers Ventabren et le plateau avec l’aqueduc de Roquefavour en fond ; au sud, celui sur Velaux, la tour de guet de l’Arbois.

L’oppidum Sainte-Propice, bob_13

Deuxième étape en sortant de l’oppidum par l’est, d’abord sur la crête puis dans une descente caillouteuse que je redoute toujours. Lorsque j’atteins une piste, en quelques lacets et un raccourci que je n’ose vous recommander, j’atteins une propriété sur laquelle des travaux d’irrigation sont en cours ; je longe les vignes, descends du talus pour rejoindre le sentier d’exploitation qui mène sans barrière jusqu’au chemin en contrebas.

Une pente à 15% !De là, par un sentier autrefois barré, je rejoins le point à 151m d’altitude : une montée particulièrement raide qui n’a rien à voir avec un sentier : j’ai préféré rallonger grâce à un petit détour par la gauche pour que la pente (entre 10 et 16% !) soit moins raide et moins dangereuse.

Sainte-Victoire posée sur l'aqueducVallon de MeynesLa piste qui mène au domaine de Meynes (commune d’Aix-en-Provence) ne ressemble pas à celles du plateau du Grand Arbois. Elle est verdoyante, bordée de grands arbres et domine un instant la voie de chemin de fer ; vision insolite : la Sainte-Victoire semble posée sur l’aqueduc de Roquefavour ! Quand j’arrive au domaine de Meynes, je suis surprise par l’étendue du domaine devenu propriété du Conseil Général des Bouches du Rhône. Un ensemble de bâtiments à l’abandon mais suffisant pour que l’on reconnaisse une bastide élégante avec deux jardins d’agrément, un bassin, un parterre, un ancien pigeonnier, une aire à battre, un four ; l’entrée principale se fait par un double escalier qui mène à une terrasse ; quelques arbres témoignent de l’activité agricole d’autrefois vignes et oliviers. Précédant le bâtiment d’habitation, un bâtiment tout en longueur a gardé l’odeur des animaux ; séparé en box, il a pu servir de porcherie (verrous de fer forgé, porte surélevée). Des travaux sont en cours par le Conseil Général qui devrait organiser l’accueil des visiteurs dans ce domaine départemental des Meynes.

En 1828, ce domaine appartient à un ancien avocat de Marseille Cyprien Granet ; les bâtiments à l’entrée n’existent pas encore : c’est donc un domaine agricole avant tout. Le propriétaire était en litige avec la commune au sujet de la parcelle 52bis. Plusieurs parties du domaine étaient déjà vacants à cette date. Archives départementales 13, cadastre napoléonien, section H images 7 à 9

Asphodèle orangéeTroisième étape : je repars pour le Jas des Vaches sur le plateau du Grand Arbois ; il faut donc encore monter. Quel contraste ! sec, dénudé, rien à l’horizon à part les habituelles lignes à haute tension et quelques fleurs de printemps dont cette asphodèle couleur orangée. Précédé de bâtiments en ruine, le jas des vaches est déserté en cette période où la chasse est terminée ; Le jas des vaches Partie ruinée du jas des Vachesmais sous le porche et à l’extérieur, une table est prête pour m’accueillir le temps d’un pique-nique. Une citerne d’eau non potable, un jardinet avec iris,  un silo à grain, un parking réservé aux chasseurs, voilà de quoi faire revivre cet ancien jas, bien loin de toute habitation.

A 200m du jas des vaches, le single track qui déménage par backdraft33

Direction Velaux, Roquefavour, en passant devant la borne limite 24, pas tout à fait sur la frontière actuelle. Je ne vais pas directement à Velaux mais je longe la crête des gorges Notre-Dame, passe devant une tour ruinée ; était-elle là pour protéger l’oppidum de Meynes ?Nid d'aigle de Bonelli de là, un bref instant, je peux voir l’énorme pylône à haute tension. Je sors les jumelles et reconnais un énorme nid d’aigle d’où je crois apercevoir, un bref instant, la tête d’un oisillon. Mais comment peut tenir ce nid sans tomber ? Ce doit être le seul couple au monde d’aigle de Bonelli qui a fait son nid sur une ligne à haute tension ! Installé depuis plus de 20 ans, c’est l’un des meilleurs couples reproducteurs en France. Aucun risque d’électrocution : ERDF veille.

Les parades nuptiales commencent pendant l’hiver, et la ponte intervient généralement en février ou début mars. Elle est le plus souvent de deux œufs, parfois un seulement, et exceptionnellement trois. Les jeunes s’envolent après un séjour au nid d’environ soixante à soixante-dix jours. L’Aigle de Bonelli se nourrit en garrigue, avec des proies préférentielles bien représentées sur le Plateau de Vitrolles : lapin, perdrix, choucas, pigeon, gros lézards… Extrait de Faune-Paca numéro 31

Le nid au zoomIl va falloir maintenant retrouver la vallée et c’est une longue descente caillouteuse. En bas, brusque virage à gauche orientée pratiquement dans le sens de la pente jusqu’à la piste qui contourne les gorges en bas ; je retrouve le pylône et le nid de plus près encore. Commence alors le grand cafouillage dans le Val des Vignes : le trajet que j’ai préparé est barré par de gros rochers : propriété privée ou simple interdiction pour les véhicules ? dans le doute, dans ce quartier du Val des Vignes, je trouve un itinéraire de contournement plus long qui traverse un gué à sec, au pied des falaises de Collet Redon.

Sur la dernière partie dans le quartier des Reys, je me suis aventurée sur les pistes de motocross avec de raides descentes et montées ; ce n’est pas une bonne idée. Je vous ai donc mis le tracé que je vous recommande.

Un circuit avec paysages variés et plusieurs centres d’intérêt qui méritent votre visite. La difficulté de ce circuit inédit c’est qu’il n’est pas balisé : l’utilisation d’un GPS est recommandé ; sur simple demande, je vous envoie le fichier au format gpx.

Tous mes remerciements à l’auteur de cette balade A. Roubaud.

VelauxPropiceArbois_traceR_panoImage de l’itinéraire 12km300, 3h30 déplacement (5h au total), 150m de dénivelée (+475, -475)

velauxpropice_rteCorr_panoItinéraire corrigé, 12km320, 148m dénivelée, 3h30 déplacement

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 22 Nov 2015

Retour en haut de page

2 thoughts on “** De la colline Sainte-Propice au domaine de Meynes et au jas des vaches”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *