** Le long du Colostre, de Gréoux à Saint-Martin de Brômes

Publié le Catégories ----- * Parc Verdon 04, 04 Alpes-de-Hte-ProvenceMots-clés ,
 

Une randonnée particulièrement agréable, au bord de l’eau, dans un environnement peu fréquenté même aux beaux jours. C’est Yves Provence qui m’en a donné envie.

Le VerdonOn part du parking des Thermes de Gréoux ; pendant un long moment, on se balade le long du Verdon bien plus calme qu’autrefois ; s’il y a pas mal de monde jusqu’au croisement avec le chemin de la Haute-Palud, au delà il n’y a plus personne et on comprend pourquoi si on s’aventure au delà de la dernière propriété : le sentier a disparu, la végétation est impénétrable : sur une pente raide, on ne peut remonter sur la route qu’en s’accrochant aux arbres en espérant ne pas retomber  ; contentez-vous donc de rejoindre la route de Riez bien sagement à ce carrefour.

Le pont-canal : il fuit !Là où le Colostre se jette dans le Verdon, vous tournez à gauche ; vous serez sans doute mouillé en passant sous le pont-canal qui fuit quelque peu (canal qui relie la station d’épuration au barrage de Gréoux ?) ; l’ancien et long canal du moulin de Gréoux – moulin encore visible non loin des Thermes – longeait la rivière sur l’autre rive ; il puisait son eau dans le Colostre au nord de Saint-Martin ; il mesure donc 7 km de long. Pourquoi avoir cherché l’eau si loin ?
Vous suivez la rivière qui serpente dans un canyon ‘relativement’ profond ; la ripisylve est très dense, Une dalle rocheuse ensoleilléeBarre rocheuse dans les gorgeslarge et fermée, l’ensoleillement au sol est faible : l’été, elle accorde donc sa fraîcheur généreusement. De temps à temps, une grande dalle rocheuse ensoleillée offre la possibilité d’un bain de soleil ou d’un pique-nique. Seuls un homme et son chien méditent face à la rivière. Le parcours tout en ondulations, est agréable, reposant. Parfois une falaise rocheuse rappelle que nous sommes dans des gorges. Une montée de terre fine glisse sous les pas mais Le chien monte la gardedes algues rouges, des cyanobactéries ?elle ne dure pas longtemps. Dans un lacet de la rivière, un vieil arbre a été transformé en chien hideux par un artiste productif. Dans un autre lacet, des algues rouges filamenteuses flottent et collent à la rive. Sont-elles dues à la mauvaise qualité de l’eau ? je n’en ai vu qu’à cet endroit.

Les eaux du Colostre de qualité moyenne sont chargées en éléments eutrophisants azotés et en bactéries. Le Colostre est un affluent de première importance avec de fortes potentialités biologiques, des zones de fraie très intéressantes. […]
[…] il ne possède plus qu’une seule espèce de poissons (S. trutta) sur six décrites dans la littérature d’archives. Pour l’écrevisse, un dernier fragment de populations indigène (A. pallipes) est retranché au niveau des sources. La partie aval du bassin versant se fait en outre envahir par l’écrevisse signal (P. leniusculus). Diagnostic écologique du Colostre… Etude Teleos, 2012

Une main courante bien utile pour grimper sans glisserPassez la porte et refermez-là bienBienheureuse main courante qui permet de monter sans se casser la figure ! puis c’est une barrière de bois, et des grillages qui ferment la propriété du centre équestre Payanet jusqu’aux rochers en hauteur. Ne sachant si c’était une propriété privée ou s’il existait un droit de passage, j’ai fait demi-tour. J’aurais bien tenté de passer sur l’autre rive par la passerelle de Ancienne passerelle en mauvais étatbois quelques centaines de mètres en aval mais à la regarder de près, avec une traverse de bois en moins et les autres pourries, j’ai renoncé ; quant à la traversée à gué, le courant et la profondeur m’en ont dissuadée. Je sais que Yves Provence a prolongé au delà du portail, et même en option dans l’eau sur plus de 2km : je vous invite donc à ouvrir la porte et longer la rive jusqu’à Saint-Martin de Bromes.

La boucle que j’aurais dû faire : aller par les collines, retour par la rivière.

Vue sur les gorges et la routeLe barrage de GréouxAyant choisi de faire demi-tour, je suis obligée de grimper par le ravin des détroits qui suit grossièrement la rivière en la surplombant. Au lieu-dit Buffe-Arnaud – lieu dominant favorable à l’installation d’un oppidum -, je reste au plus proche de la rivière. Une vue superbe sur le barrage de Gréoux, ‘en terre et en enrochements à noyau central quasi vertical’. Il a une double vocation : alimenter la centrale EDF de Vinon pour la production hydroélectrique et l’alimentation en eau de la SCP. Un débit réservé est restitué dans le lit naturel de la rivière, à l’aval du barrage, pour préserver le milieu aquatique.
La piste forestière domine la route et les gorges : de là Entrée du villagevue village debut xxè archives 04on s’aperçoit bien qu’il s’agit de gorges, plus modestes que celles du Verdon. Enfin j’arrive en vue du village de Saint-Martin de Brômes dont le nom viendrait de l’occitan Sancti Martini de Bromezes qui désigne Saint-Martin de Tours. Au carrefour à la croix de fer, j’ai pris une photo à peu près au même endroit qu’une carte postale du début du XXè : des maisons en plus, et des habitants plus nombreux en 2009 (539) qu’en 1906 (327). La tour domine fièrement le village.

La voie caladée qui mène à la tourLa tour des TempliersLa rue grande porte bien son nom : elle traverse le village d’ouest en est ; je décide de monter par les ruelles sinueuses jusqu’à la tour et l’église. Par la Carriéra de la torré, une ruelle superbement caladée, j’atteins l’orgueilleuse tour de l’horloge de 24 m de haut, 4 étages, des fenêtres bouchées, des murs de 1m60 d’épaisseur à la base : avant la révolution, elle était surmontée d’une balustrade de fer, accessible par une échelle jusqu’à 20m de hauteur puis par un escalier creusé dans le mur jusqu’au sommet ; une horloge, des fenêtres mais à quoi servait-elle ? sans doute le plus beau spécimen de tour de défense du département ! Le bulletin archéologique n°2, publié par le comité historique des arts et monuments, Imprimerie administrative de Paul Dupont, Paris 1842-1843 signale même un souterrain de 20m de long sur 7m de hauteur… Un maire précédent ayant comblé le sous-sol pour consolider la tour, on ne saura jamais où il menait. Comme souvent en Provence, on attribue sa construction aux templiers mais elle a plutôt été édifiée au XIVè par la famille noble Castellane dont les membres furent seigneurs du lieu de 1227 à 1673.
Le musée gallo romainSouriez ! on vous regardeSur la porte de bois du musée gallo-romain, les horaires d’ouverture : du 2 mai au 15 septembre, de 15h à 19h tous les jours sauf le lundi. Nous sommes le 14 septembre, un dimanche après-midi, mais il n’y a personne… la grande fontaine (1845) conduit l’eau à ciel ouvert jusqu’au lavoir construit plus tard ; du calcaire s’est déposé au fil des ans et on ne voit plus sa date de construction.
Derrière sa fenêtre ouverte, IL (voir photo ci-dessus à gauche) vous observe…

L'église de Saint-Martin de BromesL’église serait l’oeuvre des frères Saint-Jean de Jérusalem (la seconde nef est dite de Saint-Jean). La troisième nef n’ayant jamais été terminée, l’église est de forme irrégulière. S’y trouvent quatre tableaux de l’artiste local Esprit Michel Gibelin 1890-1897, classés monuments historiques, représentant des scènes de la vie de Saint-Martin.

STA_3577Plateau de Valensole près de la draille de la partieJ’ai corsé quelque peu le retour puisque j’ai choisi de grimper encore plus haut qu’à l’aller par le chemin de Pauron. Je passe devant le camping Bleu lavande, me retourne pour la vue vers le Chiran et le Montdenier sous les nuages, puis rejoins le plateau de Valensole au niveau de la draille de la partie (514m). En effet une voie de transhumance passait par l’est de la Durance pour conduire vers l’Embrunais et l’Ubaye en passant par le plateau de Valensole puis Digne. Une carraire unique amenait alors jusqu’à Seyne. Carte des itinéraires de transhumance.

vers Buffe Arnaud piste caillouteuseRapidement, le sentier redescend vers Buffe Arnaud  puis Gréoux par une piste de galets très casse-cou. En chemin je croise deux nordistes en vacances qui entament leur randonnée vers Saint-Martin de Brômes ; Sur le chemin, la marque de son amourbien que je les aie mis en garde sur l’heure tardive (16h) qui risque de les faire rentrer à la tombée du  jour, ils poursuivent courageusement, sans eau ni vivres.
Au milieu du sentier, un amoureux clame son amour en silence à tous les randonneurs.

Le reste du trajet est identique à l’aller ; suivre le Verdon jusqu’à Gréoux se révèle particulièrement reposant en fin de randonnée. Mon itinéraire, avorté le long de la rivière, faisait plus de 20km mais ne m’a pas paru long tellement je me suis régalée au bord de l’eau et dans le village. Un circuit peu connu et qui pourtant pourrait ravir beaucoup de monde.

greouxColostre_BuffeArnaud_rte_panoJe vous propose Gréoux – Saint-Martin par le Colostre, 14km environ, 4h30 déplacement, 211m dénivelée (+370, -370). Il est possible de réduire le trajet en se garant sur le chemin du barrage, le long de la D952, non loin du carrefour avec le chemin de la Haute-Palud (point géolocalisé sur la carte). Dans ce cas, le circuit ne fait que 10km200 environ.

©copyright randomania.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *