Et si le vélodrome n’était pas à Marseille ?

Publié le Catégories ----- * Réserve géologique, 04 Alpes-de-Hte-Provence, Rando à thème, Rando familialeMots-clés
 

Temps maussade aujourd’hui mais un randonneur ne s’arrête pas facilement. Depuis que nous avons entendu parler du vélodrome, lors d’une conférence à Volonne (journées régionales de la randonnée 2008), nous sommes impatients d’aller le découvrir. Il pleuvine mais nous entamons courageusement notre marche non loin du tunnel du Pérouré, près des clues de Barles. Sur l’étroite route déserte (ouverte seulement en 1913), nous croisons un religieux marchant d’un bon pas, rencontre incongrue dans un endroit fréquenté uniquement par des randonneurs et sans aucune boutique. Peut-être est-il l’ermite de la chapelle orthodoxe de Saint Jean (encore répertorié sur le site de l’archevêché des églises orthodoxes en Europe occidentale) ? On peut y passer en prolongeant le sentier balisé vers la Lame de Facibelle : vous trouverez une description de la randonnée sur le site d’un amoureux du Haut-Vernet.

IMG_0494.jpg (photo Ti'Mars...)Même je ne m’y connais pas en géologie, je me rends bien compte qu’il a dû se passer pas mal de choses : là des molasses rouges, des marnes noires, des plis presque verticaux, ici des gros rochers ronds et soudés, ou des fossiles marins. Nous montons dans le lit d’un torrent qui commence à se remplir d’eau à cause de la pluie. Plusieurs panneaux d’information nous expliquent ces phénomènes géologiques mais pourquoi donc sont-ils si compliqués pour les débutants que nous sommes ?


Les Villes de France

IMG_8259r.JPGNous sommes bientôt en vue du refuge d’art du Vieil Esclangon qui contient une oeuvre d’Andy Goldworthy (2005), artiste mondialement connu dans le domaine du land art. Il a laissé ainsi plusieurs traces dans ce département. Le refuge, maison restaurée de l’ancien village, est fermé pour protéger le fragile mur d’argile – ce qui ne plait pas à tout le monde – mais l’oeuvre est visible à travers les vitres latérales. Pour y entrer, appelez le 06.84.47.6.37.

IMG_8261r.JPGSite officiel des refuges d’art. Accès aux refuges (document pdf)

Biographie de l’artiste, site wikipedia

Journal graphique

Les refuges d’art avec Etoile rando et un guide professionnel

Le vieux village d’Esclangon est abandonné : il ne reste que le cimetière et quelques murs en ruine. Dans le pré bien vert des vaches paissent en liberté. Quel contraste avec les Bouches-du-Rhône !

IMG_8265r.jpgle BèsNous reprenons notre marche. Plus nous avançons, plus nous découvrons des fossiles le long du chemin. Enfin vous atteignons le but de notre visite. Curieuse sensation que celle d’être entourée de tous côtés par des montagnes. Panorama sur le Blayeul d’un côté, sur la basse vallée du Bès, le village actuel d’Esclangon et le vélodrome de l’autre.

IMG_8268r.jpg850502_fubi_coustagne_est_6.jpg« Le Vélodrome1 d’Esclangon, immense synclinal déversé constitue sans doute un des plus beaux panoramas géologiques de la région. La compréhension de ce paysage renvoie à l’histoire géologique des 100 derniers millions d’années ». Si j’ai bien compris, un premier synclinal2 orienté nord-sud (celui d’Esclangon) se forme ; le deuxième, celui d’Auribeau, se forme ensuite mais orienté perpendiculairement au premier. Un  troisième pli, l’anticlinal3 du Martelet, s’enroule au dessus des deux autres, donnant l’impression qu’il n’y en a qu’un. C’est la forme de ce synclinal d’Auribeau qui lui a valu le surnom de vélodrome, bassin marin comblé puis déformé au moment où les Alpes ont surgi. Explications scientifiques sur le site Geol-Alpes

panoramique du vélodrome

« La courbure annulaire que dessinent les couches du Tertiaire (et plus particulièrement la molasse marine miocène) est due à ce que le synclinal E-W d’Auribeau rencontre là un pli formé avant lui et d’axe presque orthogonal (pratiquement N-S), le synclinal d’Esclangon. Ils semblent se prolonger l’un l’autre en continu, mais ce n’est qu’une apparence, car ces deux plis se sont formés successivement avec des sens de mouvement des masses rocheuses qui sont différents. La courbure du contour oriental du « vélodrome » vient, en fait, de ce que le second de ces plis est enroulé par un troisième pli, l’anticlinal du Martelet, qui fait suite du côté sud à celui d’Auribeau et qui lui est presque parallèle, mais qui s’est formé encore ultérieurement car il reploie les deux autres plis. »

IMG_0504.jpgNous découvrons la curieuse lame de facibelle (extraite du site geol-alpes)lame de Facibelle, ou l’homme de Tanaron, « une feuille de pierre de plusieurs dizaines de mètres de haut dressée comme une voile de bateau. Cette lame de grès verticale, d’une cinquantaine de mètres de haut, est formée par le dernier banc de la molasse marine. Il a été dégagé, par l’érosion des couches plus tendres qui l’encadrent ». Vous la devinez au niveau de la jointure des deux parapets métalliques sur la photo de droite.

L’itinéraire jusqu’au vélodrome à 1154m (2.200km aller, dénivelée 340m, 1h30 à la montée)

Le site de la Réserve géologique des Alpes de Haute Provence

Après un retour sous la pluie, je suis couverte d’éclaboussures de boue et mes chaussures de rando ont changé de couleur. Je descends jusqu’au torrent pour éliminer ces traces avant de me présenter au restaurant à Digne.

Même si la géologie ne vous inspire pas, cette randonnée très nature est inattendue, dépaysante et peu connue.

blsqr05.gif

1Le terme de vélodrome a été « inventé » par GIGOT, P., GRANDJACQUET, C. et HACCARD, D., dans leur publication fondamentale de 1974 sur ce sujet
synclinal2synclinal : pli vers le bas, dont le centre est occupé par les couches sédimentaires les plus jeunes.
anticlinal.jpg3anticlinal : pli vers le haut, dont le centre est occupé par les couches sédimentaires les plus anciennes.

©copyright randomania.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *