*** La Roche Amère ou le vieux village de la Roque

Publié le Catégories ----- * Parc Luberon 04, 04 Alpes-de-Hte-Provence, Geocaching et jeux, Rando familialeMots-clés , , , ,
 

photo_aerienne_la_roque.jpg

Vue aérienne des gradins de la carrière, de la chapelle et des ruines du chateau médiéval – extrait du site de l’IGN www.geoportail.fr –

IMG_0555.jpgIl fait froid ce matin à Villeneuve ; pour nous réchauffer, Ti’Mars… a préparé le café, j’ai préparé le Lusse bröd (pain de Sainte-Lucie), spécialité des pays nordiques finement parfumé au safran (saupoudré de sucre glace, ça c’est une idée à moi !) que l’on mange le jour de la Sainte-Lucie (13 décembre), début de la période des fêtes. J’ai adapté la recette à la machine à pain. Mais si j’en crois mes deux compagnons de route, il n’en est pas moins bon pour autant.

Pâte à pain à mettre dans l’ordre préconisé par la machine ou dans cet ordre :

  • 120ml lait porté à ébullition dans lequel on fait infuser environ 0,5 gramme de stigmates de safran (ou une dosette) hors du feu pendant 15mn
  • 120ml d’eau tiède
  • 50g beurre en pommade
  • lusse_brod_photo_menyse_com.jpg200g farine blanche
  • 2.5g sel
  • 1/2 tasse de raisins secs
  • 75g sucre de canne en poudre
  • 50g d’amandes en poudre
  • 200g farine blanche
  • 1 sachet de levure de boulanger

Garniture :
1 oeuf battu dans du lait

Mettre sur le programme ‘pâte’. Diviser la pâte en 12 parts égales et en faire des boudins. Leur donner différentes formes en S, en étoile (en coupant le boudin en 2), en U renversé. Facultatif : laisser fermenter au chaud pendant 30mn sous un film huilé.  Préchauffer le four à 200°. Badigeonner les gâteaux avec l’oeuf battu dans le lait. Faire cuire 10 à 15mn. Se mangent un peu chauds ou froids saupoudré de sucre glace.

IMG_0548.jpgIMG_0542.jpgNous traversons le village de Villeneuve ou Vilo Novo de la Roco. La tour de l’horloge nous intrigue parce qu’elle ne sert qu’à cela, donner l’heure. On s’attend toujours à ce qu’une tour sert à surveiller. Nous montons jusqu’au point de vue figurant sur la carte. Un peu déçus, nous reconnaissons au loin la montagne de Lure, les Monges, les alpes enneigées. Si la descente repérée par Ti’Mars… à travers bois est raide et caillouteuse, elle a l’avantage d’être rapide.

IMG_0580.jpgIMG_3134r.JPGLIMG_0570.jpge Luberon se termine à Villeneuve, au niveau de la carrière de la Roche-Amère qui exploite des calcaires urgoniens pour le granulat. Au loin la chapelle Notre Dame de la Roque (Notre Dame des Rochas au XVIIIème siècle) n’est qu’un petit point au milieu de la verdure. Quand nous arrivons près de l’accès à la carrière, de grands panneaux nous annoncent une propriété privée  mais c’est le seul accès au castrum, site occupé depuis la plus haute antiquité. Notre Dame de la Roche est perchée au sommet du piton rocheux dominant le confluent du Largue et de la Durance.  Elle fut donnée en 1150 à l’abbaye de Saint-Gilles par l’évêque de Sisteron Pierre de Sabran. L’abside est flanquée au nord des restes d’une absidiole romane curieusement intégrée, soudée dans le nouvel édifice. Au sud, au XVIIème siècle, il y avait un ermitage achevé d’être démoli  en 1972 : il figure sur la carte de Cassini de 1778. La chapelle a été restaurée il y a une trentaine d’années. Jauge Saugnac pour la fissure de la façadeSur la façade, un expert a posé une jauge sur une fissure à lèvres parallèles pour en mesurer l’écartement : les importantes vibrations du sol causées par le travail d’extraction dans la carrière déstabilisent l’édifice. Sur le vernier, je peux lire que l’écartement est de 10.2mm mais en combien de temps, un an, dix ans, trente ?

IMG_3162r.JPGIMG_3159r.JPGancienne archère ?

plan_castrum_villeneuve.jpgIMG_0597.jpgEn grimpant jusqu’au sommet, nous longeons l’ancienne enceinte avant d’atteindre les vestiges de la forteresse du Moyen-Age. Le donjon, construit sur le rocher, est de taille impressionnante : nous dominons la vallée et le village de Volx. Une archère a été dégagée. Aux alentours se trouvait l’ancien village de la communauté de la Roque de Volx, abandonné pour difficulté d’accès, en 1443, au profit du nouveau village. IMG_0604.jpgDe nombreux tas de pierre en témoignent. La translation s’est effectuée à la suite d’un accord entre la communauté et les seigneurs de Brancas de l’ancien village de La Roque. La Haute-Provence monumentale et artistique, R. Collier, Imprimerie Louis Jean, Digne, 1986
Translation de la communauté de la Roque de Volx au lieu actuel de Villeneuve, Loth, Léon de, Annales de Haute-Provence, tome XXII, société scientifique et littéraire des Alpes de Haute-Provence, 1928 – 1929
Le site a été fouillé en premier lieu par Pierre Martel, fondateur de Alpes de Lumière, à partir des années 1950 (plan du chateau extrait de cet article) La carrière de la Roche AmèreP. Martel, Associations et Environnement en Haute-Provence, Les Alpes de Lumière, n°74/75, 1981. ll incite ceux qui voulent sauver le site à se regrouper en association de défense Les Amis de Villeneuve en 1980. Celle-ci fait officiellement des fouilles sous l’égide de la DRAC en 1981, 1982 et 1983 et crée le musée archéologique en 1985. Un lieu riche d’histoire qui risque de disparaitre complètement.

IMG_0645.jpgIMG_3136r.JPGL’un de nous s’aperçoit brusquement que nous avons raté le rendez-vous pour le repas au relais des quatre reines, à saint-Maime. Nous descendons la piste forestière à vive allure ; elle contourne la carrière de la Roche Amère, taillée en 10 gradins sur une hauteur de 150m. Depuis la RD13 ou le village de Dauphin, on peut découvrir cette sculpture monumentale. Les anciens gradins ont été revégétalisés. La préfecture, dans son arrêté 97-2881, considère que « malgré l’exploitation limitrophe le site possède des capacités d’accueil favorables à la nidification des rapaces et à l’abri des chauves-souris ». Une carrière spectaculaire sur versant, la Roche Amère à Villeneuve.
Nous arrivons au relais avec une demie heure de retard mais sommes accueillis avec beaucoup de compréhension. Le repas sera excellent. Impossible de ne pas évoquer Jean-Yves Royer, notre historien local, qui a fait une conférence sur Forcalquier, « la ville aux 4 reines » lors des journées du patrimoine 2009. Oui, le Comte Raimond Béranger (1200/1245) a bien eu 4 filles qu’il a réussi à marier à 4 rois mais elles n’ont jamais habité Forcalquier, et n’y sont jamais passées. Elles n’ont jamais vécu non plus au chateau de Saint-Maime, comme on le voit souvent écrit dans les guides touristiques. Marguerite épousa à 13 ans Saint-Louis (roi de France), Eléonore épousa Henri III (roi d’Angleterre), Sancie épousa Richard de Cornouailles qui n’a pas régné, Béatrix épousa Charles d’Anjou usurpateur du royaume de Sicile.

la tour octogonale du chateau de Saint-MaimeIMG_0615.jpgDans un livre de géographie ancienne (1860), Henry interprète le mot ‘cour’ présent dans plusieurs lieux de Saint-Maime, comme la cour seigneuriale de Raimond Béranger alors qu’à la campagne il s’agit de parc à moutons ! l’abbé Féraud, le roman de Plauchud, le diamant de Saint-Maime, celui de Thyde Monnier La ferme des quatre reines (1963), ont continué à répandre cette erreur historique. Du chateau de Saint-Maime, il ne reste que la tour heptagonale (ou selon nous octogonale : on comptera deux fois le nombre de côtés !) et la chapelle Sainte-Agathe que nous visiterons l’après-midi. Une cache d’estoublon la tour heptagonale y est placée.

« Il [Patrick de Carolis, PDG de France Télévision] a publié un roman historique provençal Les demoiselles de Provence chez Plon, le 4 mai 2005. L’historien Jean-Yves Royer l’a accusé d’avoir, dans cet ouvrage, plagié un roman de l’écrivain Thyde Monnier La ferme des quatre reines (1963). » Extrait du site business PME

Et ce jour là, J.Y. Royer nous donna la preuve de ce plagiat.

Comme si souvent en France, c’est une association qui défend le patrimoine de Villeneuve ; elle a publié un livre sur l’histoire de Villeneuve : vilo novo de la Roco, de la Roche Amère à Puychalvert, Les Amis de Villeneuve, Amis de Villeneuve, 2002.
MUSÉE DES AMIS DE VILLENEUVE, 11, place de la fontaine ronde
04180 VILLENEUVE,
Tél : 04 92 78 42 31
Email : benur-mc[at]wanadoo.fr

Roche Amère itinéraire 8km900 2h45 dépl (3h30 total) 226m dénivelée (prévoir 2 voitures, une garée dans le village de Villeneuve, l’autre le long de la RD13, en bas de la descente)

photo aérienne itinéraire Roche Amère

©copyright randomania.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *