Le tour de la Tête du Pape à Gigors

Publié le Catégories ----- * Pays sisteronais, 04 Alpes-de-Hte-Provence, Rando familialeMots-clés , ,
 

IMG_1768.JPGIMG_0146.jpgImpossible de ne pas savoir que la Tête du Pape1 est dans ce coin ! le bois, l’ancienne ferme à l’est, la piste fermée au public, tirent tous leur dénomination de la Tête du Pape. La randonnée est toute simple, avec des paysages diversifiés, bien agréable, au départ d’un tout petit village des Hautes Terres de Provence, Gigors. Départ de l’oratoire près d’un champ où trois chèvres se courent après jusqu’au moment où elles s’arrêtent, nous fixent bien en face, comme pour nous faire comprendre que nous les dérangeons.

IMG_0141.jpgLa montée est continue jusqu’au lieu dit Le Forest où les propriétaires d’une accueillante maison ont construit « les deux soeurs », fontaine à deux bacs du XXème siècle qui invite au rafraichissement.

La météo aujourd’hui à cet endroit
Avec la température ressentie

IMG_1772.JPGDans le jardin, le grand réservoir d’eau adossé à un oratoire (bizarre…), remplit l’abreuvoir. Il est alimenté probablement par un bélier hydraulique car il faut que l’eau remonte de plus de 2m dans la colonne. « Il faut de l’eau qui tombe pour actionner le bélier hydraulique. Si la pompe est installée correctement, elle IMG_1771.JPGpeut belier_hydraulique.jpgdéplacer l’eau sur une hauteur jusqu’à 10 fois plus grande que celle de la chute. […] Comme le taux de pompage est constant mais généralement lent, il est nécessaire de disposer d’un réservoir de stockage en prévision des périodes de forte demande ».

IMG_0138.jpgTi’Mars… a réussi à photographier un drôle de papillon aux ailes étroites d’un bleu métallique tachetées de blanc, à l’abdomen épais annelé de deux bandes jaunes, et qui ne ressemble pas à nos papillons européens. Peut-être est-ce une espèce tropicale qui s’est adaptée ? IMG_0140.jpgUn syntomidé ? « Les individus volent de jour avec un vol plutôt bourdonnant et assez particulier, à première vue ils semblent dépenser beaucoup d’énergie pour une efficacité réduite » écrit le musée de zoologie de Lausanne. Qui pourrait me confirmer son nom ? c’est Sylvie, inscrite à l’observatoire des papillons pour compter les espèces, qui, propose Syntomis (ou Amata) Kruegeri tandis que Marc, le baliseur et accompagnateur, propose Syntomis Phegea (ou Sphinx du pissenlit). Ces deux espèces se ressemblent tellement que je leur donne raison à tous deux (taille de l’une des taches, j’ai cru comprendre…) ! Qu’ils soient remerciés pour leur recherche.

IMG_0154.jpgIMG_1774.JPGEn haut de la montagne, nous nous interrogeons sur le nom des villages des Alpes à nos pieds. Au loin Theus et ses demoiselles coiffées, le barrage de Serre-Ponçon et ses deux étendues d’eau, Rochebrune près de la Durance, et une étrange colline pointue, le Mouisset. D’autres pyramides en face de nous, ont été sculptées par l’érosion.

IMG_1794.JPGAu changement de versant, c’est un changement géologique (voir la page de Gigors-Bellafaire -Tête du Pape, du site geo-alpes) que nous avions déjà constaté à Clamensane ; cela est dû à la présence d’une faille de chaque côté de la Tête du Pape et au chevauchement de deux couches géologiques de datation différente. Nous passons dans les schistes puis dans les Terres Noires.

IMG_0158.jpgIMG_1790.JPGSur la piste de la Tête du Pape, nous entendrons beaucoup d’oiseaux au chant peu classique mais aucun ne se montrera ou c’est nous qui n’en verrons aucun. Nous tournons à droite à la ruine (tiens, le balisage jaune indiquant le virage, n’est pas dans le bon sens pour ceux qui feraient le circuit dans l’autre sens…). Là, les stipes pennées (« plumets ») ont déployé leur chevelure blanche : ça ferait un joli tableau impresssionniste pour un peintre amoureux de la campagne. De loin, on dirait des flocons de neige qui flottent sur les pâturages. Stipe pennée sur le site florealpes.com.

IMG_1813.JPGDe retour au village, ne manquez pas la fontaine à cinq pièces (si pièce =  bassin, alors je n’en vois que 4, la dernière n’aurait-elle pas été enlevée pour permettre aux voitures de passer ?…), taillée dans la pierre et datée de 1829, que les villageois auraient rachetée autrefois à leur Seigneur en la payant contre son poids de blé ; Gigors possède l’unique meule à plâtre du département (Information extraite du Guide d’Accueil Pays de la Motte-Turriers).

Tour de la Tête de Pape, par l’office du tourisme des Hautes Terres de Provence

IMG_0170.jpgCette fois, nous avons logé au Caire, à la maison des hôtes d’Ingrid et Marc (Marc, c’est celui qui a balisé ce parcours) à la Motte du Caire. Chambre simple, accueil plein de sollicitude : la maîtresse de maison a tout fait pour que je puisse me connecter à internet. En compagnie d’un belge et d’un breton, au cours du copieux dîner, nous avons appris plein de  choses sur la technique du vol à voile de montagne, dont le lancement catapulté qui a bien surpris Ti’Mars… (Club de vol à voile de la Motte du Caire)

Télécharger l’image de l’itinéraire Gigors, 5km340, 2h dépl sans les arrêts, 273m denivelée

Deux autres randonnées si vous êtes dans le coin : l’aqueduc des Sagnières, le vallon de la Piche

bullet1.gif

1Ce pape est-il une allusion à Clément VI, fils de Charles d’Anjou, qui possédait le fief de la Motte du Caire ?

©copyright randomania.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *