Ollioules, l’oppidum de la Courtine



C‘était un mercredi après-midi pour une réunion de travail associative avec Sylvaine et Bernard ; mais avant de travailler, nous profitons du beau temps de décembre ; ils m’emmènent marcher dans la forêt d’Ollioules toute proche de Toulon. Suite à un problème avec mon appareil photo, je n’ai que peu de souvenirs des lieux à vous proposer ; si un internaute en a d’autres, je suis prête à les intégrer ici en le citant.
Mes photos à l’oppidum et au Croupatier, Les photos de Monique au Croupatier avec son groupe de marche
Chateau Vallon, qui n’en a pas entendu parler ? Site officiel Chateau Vallon, une scène nationale avec théâtre, musique, danse.
Dans les années 1970, des artistes et des musiciens célèbres, des penseurs ont forgé une réputation internationale au lieu grâce au premier festival de jazz, retransmis en direct à la télévision et à la radio. Tous les musiciens légendaires s’y sont côtoyés, Paul McCartney, Joan Baez ou Maria Casarès.

Dans les années 1980, des célébrités y présentent leurs spectacles […]
En 1996, le maire Front National de Toulon Jean-Marie Le Chevallier et le préfet du Var Jean-Charles Marchiani exigent du directeur du Théâtre de déprogrammer un spectacle de Rap du groupe Suprême NTM2. À la suite de cette affaire et du refus de Gérard Paquet des subventions de la mairie Front National, la procédure judiciaire aboutit à la dissolution de l’Association Châteauvallon et au licenciement de son Directeur/Fondateur.
En 1998, une nouvelle association est créée sous le nom de Centre national de création et de diffusion culturelles (CNCDC) et placée sous la direction de Christian Tamet […] La ville d’Ollioules assume la gestion du site. Le projet de Christian Tamet affirme le caractère résolument pluridisciplinaire et international d’une programmation centrée sur le spectacle vivant.
En 2003, la gestion passe à la Communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée.
En 2015, l’association Centre National de Création et de Diffusion Culturelles a 17 ans d’existence, avec près de 50 000 spectateurs et environ 90 représentations par an. Elle affiche un taux de fréquentation annuel de plus de 90%. Châteauvallon fête cette année ses 50 ans. Selon wikipedia, Chateauvallon scène nationale

Vers l’Oppidum de la Courtine 1, sylberfil

Disposant de peu de temps avant la tombée du jour, nous rejoignons en voiture la table d’orientation posée sur un énorme réservoir d’eau ; le point de vue sur Toulon s’étale sur la rade et les îles.

Vers l’Oppidum de la Courtine 3, sylberfil

L’oppidum de la Courtine celto ligure, établi sur un banc de basalte, est tout proche. Un panneau rouillé nous mène par un sentier étroit et humide sur une muraille de pierre où il est facile de se tordre les pieds. Ce premier rempart barre le site au nord, dominant la vallée du Détras ; ce mur continu était flanqué de tours carrées ; des falaises de plus de 10 m le limitent au sud, permettant une défense naturelle efficace.  Selon le rapport de présentation du PLU d’Ollioules. Défense cependant insuffisante puisqu’une bataille contre les romains y est attestée par des restes de projectiles. Y ont été retrouvés des monnaies, des bijoux, des céramiques, des statues,… Leur étude détaillée permet de dater l’abandon du site vers 110-100 avant J.-C. L’oppidum protohistorique de La Courtine (Ollioules, Var). Les collections anciennesArcelin Patrice, Bérato Jacques, Brien-Poitevin Françoise, Documents d’Archéologie Méridionale, vol. 11, 1988. pp. 29-69

La fouille a mis au jour une série d’habitations qui se sont succédées du début du IVe siècle jusqu’aux environs de 140 av. J.-C., […] puis du sud au nord, des unités d’habitation juxtaposées appuyées à un mur maître qui les sépare à l’ouest de la ruelle. Neuf phases d’occupation ont été reconnues, huit pour la Protohistoire, une pour l’époque moderne. D’après L’oppidum protohistorique de la Courtine d’Ollioules, Centre archéologique du Var, Edition du Foyer P. Singal, Sanary-sur-Mer, 1996, les Cahiers de l’Ouest varois n°1 repris par le site ollioules.eu

En avant des maisons à l’est il y a un espace ouvert que nous traversons. La curiosité nous pousse sur un axe de circulation est-ouest qui marque la limite nord de l’habitat ; on présume qu’il est privé mais de toutes façons l’oppidum est sur une propriété privée où notre présence n’est que tolérée  ; une meule de moulin est posée debout contre un mur de pierre, d’autres gisent au sol, cassées, ou n’ont pas été extraites. Je reconnais une carrière de meules de moulin creusées dans le basalte, ce qui m’étonne. La grecque Olbia (Hyères) importait des meules d’Agde plutôt que de la Courtine pourtant plus proche, sans doute parce qu’elle était dépendante de Marseille. L’importation des meules domestiques dans la forteresse grecque d’Olbia (Hyères, Var) entre le IIe s. av. n. è. et le Haut EmpireJean-Louis REILLE à lire dans Documents d’archéologie méridionale

Aux temps protohistoriques et dans l’Antiquité, l’extraction de ces laves en vue de la confection de meules (essentiellement rotatives) est archéologiquement bien attestée, spécialement sur les sites de la Courtine (Layet 1950 ; Arcelin et al. 1988) et des Rochers de l’Aïgue (Bottin 1905).

Vers l’Oppidum de la Courtine 4, sylberfil

Sylvaine me montre la tour du télégraphe de Chappe où je suis allée il y a quelques années. Nos regards sont attirés par le petit village d’Evenos et son château du XIIè siècle, ainsi que par le fort de Pipaudon qui défendait l’accès aux gorges d’Ollioules.

01 ROCCÉ, sylberfil

Un petit bout du GR avant d’arriver à un col qui mène vers l’ouest aux gorges et vers le nord au Croupatier ; là nous préférons les petits sentiers (mais qu’est ce qu’il y en a !) traversant une forêt classique de chênes et de genévriers.

04 ROCCÉ, sylberfil

Par un simple aller/retour, nous découvrons les restes d’un vaste four à cade où un arbre s’est installé sans être dérangé.

05 ROCCÉ, sylberfil

La descente assez facile malgré le terrain caillouteux mène au lieu-dit Le Détras (en provençal, derrière mais derrière quoi ?…). Sur Ollioules, le CG 83 est propriétaire de cet Espace Naturel Sensible qu’il a fait débroussailler largement ; une piste DFCI y mène.
Nous faisons une halte devant les ruines de la bergerie du Détras datant du XVIIIè siécle ; Il est étrange de trouver à cet endroit une aussi importante exploitation alors qu’il n’y a aucune source pérenne connue à proximité.
Un apié y a été découvert en avril 2016 :  il pouvait recevoir 4 ruches à l’abri du vent.
Une petite retenue artificielle s’est formée au sud du Détras mais bien peu d’eau.

Oppidum de la Courtine 2, sylberfil

Je n’ai pas eu le temps de monter jusqu’aux grottes appelées par sylberfil les grottes de Chateauvallon ; leur porche est parfaitement visible d’ici : les spéléologues l’appellent Grotte inférieure du Croupatier parce qu’il y en a une autre au-dessus ; la fiche 2090014 précise :

Petite traversée d’une cinquantaine de mètres de long formée par deux jolis porches d’entrée [qui se rejoignent]. Un laminoir assez bas au milieu du parcours demande au visiteur de ramper sur quelques mètres.
Grotte souvent souillée par les besoins des randonneurs (attention où vous posez vos pieds).

Ce circuit court peut être facilement allongé en se basant sur les circuits geocaching de sylberfil (Roccé et oppidum de la Courtine), de même qu’il est possible de grimper jusqu’à la grotte inférieure du Croupatier à partir du Détras ; de Chateau Vallon au parking de la table d’orientation (sur sol dégradé… est-ce un parking ?), vous ajouterez 3 km A/R.
Merci à Sylvaine pour les références bibliographiques.

Image de l’itinéraire à partir de la table d’orientation 4km640, 1h35 déplacement (2h25 au total avec visite et recherche de caches), 108 m dénivelée (+237, -237).

©copyright randomania.fr

Une réflexion sur « Ollioules, l’oppidum de la Courtine »

  1. bonjour je suis déjà allé a la courtine mais je n ai jamais vu les meules on venait du Destel et peut être ne sommes nous pas assez descendu pour les voir puis je avoir des précisions sur leur emplacement merci j’ai par contre vu une maie triangulaire et un contre poids pour écraser les olives je ne sais pas mettre les photos
    [ndlr] précisions données par mail perso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.