** Circuit des Orris à la Roquebrussanne

Publié le Catégories ----- * Provence Verte 83, 83 Var, Geocaching et jeux, Inédit, Rando sportive, Test produits randonneursMots-clés , , ,
 

C‘est à l’occasion de l’assemblée générale 2010 de l’ASER que nous avons pu nous rendre au lieu-dit les Orris à la Roquebrussanne, commnune autrefois composée de deux seigneuries, celle de la Roque, – partagée entre Bertrand Icard, Guillaume de Gardion – et celle de Brussan. Ce dernier, seigneur du château, donna son nom à la totalité du fief. En 1793, pendant la période révolutionnaire, Roque-Brussanne deviendra Roque-Libre.

IMG_0451.jpg

IMG_0441.jpgAvec les caches placées par papounet83 et Elia’s, nous décidons d’improviser un circuit, en utilisant la possibilité offerte par le GPS de recalculer un itinéraire sur route à partir d’un point de départ (le petit parking sur le chemin des Baumes) et d’un point d’arrivée (la cache la plus proche). Ce sera donc Inspiration GC1YJMM d’Elia’s, chapelle édifiée au XIIIè siècle au sommet d’une colline, accessible par un sentier grossièrement caladé et balisé de sept oratoires. De hauts murs de IMG_6540.JPGsoutènement en pierre sèche annonce notre arrivée sur l’esplanade. IMG_0447.jpgLe cadre de la chapelle Notre-Dame est véritablement enchanteur. Nous sommes face à Sainte-Marie, autrefois paroisse du lieu. Sur la façade à gauche, un grand Saint Etienne, oeuvre du sculpteur Portanier, à droite, un tout aussi grand Saint Bruno, œuvre du chartreux Don Alphonse. L’incursion du duc de Savoie et du prince Eugène en 1707 frappa les habitants et les habitations : le village fut saccagé et incendié. Un amphithéâtre en pierres sèches aménagé par un ermite au XVIIIè siècle, a été construit avec les pierres récupérées du château.

L’abandon du village perché peut être ici précisément daté. En 1340, l’archevêque d’Aix en tournée pastorale autorise les habitants à déplacer la paroisse dans la vallée, à l’emplacement du village actuel. Notre dame d’Inspiration, site de la commune de la Roquebrussanne

IMG_6553.JPGIMG_0511.jpgLa seconde cache sera GC1Q6WH le vallon d’Orris de papounet83 ; le GPS nous conduit près de la cache par la carraire du Pas de la Nible, mais ce n’est pas le bon chemin. Nous rebroussons chemin et prenons celui juste au dessus. La zone est composée de roches dolomitiques que l’érosion a sculpté en étranges silhouettes. L’étude complémentaire sur l’environnement réalisée pour déterminer le tracé de la ligne LGV reconnait qu’il sera difficile d’éviter le passage dans ce micro-paysage…

IMG_6557.JPGL’improvisation n’a pas que du bon : la fameuse cheminée tant citée par l’ensemble des geocacheurs, se trouve dans le sens déconseillé, celui de la descente. Nous décidons de l’observer d’en haut avant de décider si nous prendrons la variante (en revenant sur nos pas jusqu’au Pas de la Nible puis direction ouest sur l’ET4). Nous passons sous une arche (balisage brunâtre ou vert) avant de découvrir la cheminée, étroit passage entre deux barres rocheuses.

IMG_0482.jpgIMG_0493.jpgVue d’en haut, elle nous impressionne (balisage verdâtre). Ti’Mars… l’observe longuement, tente une première approche par la droite avant de décider que c’est par la gauche qu’elle est le plus facile. Le passage est haut, étroit et raide : il faut poser les coudes à plat de chaque côté puis jouer des pointes de pieds pour descendre ce premier obstacle, sans les sacs à dos. Passé ! mais bientôt un second passage pose problème : mon pied gauche se coince, mon sac à dos me gêne. Je le passe. Le troisième passage nécessite de descendre en se retournant. Le reste du parcours moins technique requiert cependant quelque attention. L’arrivée sur la source des Orris GC1Q6VM de papounet83 sera notre récompense.

Ce terme d’Orris1 n’existait pas du temps de la première carte de Cassini en 1779. Il apparaît par contre sur le cadastre napoléonien vers 1831. Les orris désignaient au XVIIIè un nom commun et non un nom propre. C’est l’usage oral qui a sans doute transformé ce nom en nom propre. La preuve par M. Béraud, notaire, qui écrit en 1722 au moment où la peste atteint la Roque-Brussanne :

pour moi j’avais gagné les orris avec le cousin Nicolas Bosc, mareschal2 à qui cette terre appartient, et nous fûmes assez heureux d’être exents de cette maladie [la peste]. Il y avait des barrières aux extrémités du terroir […] où on allait prendre en payant tout ce qui est nécessaire pour la vie.

IMG_0501.jpgIMG_0496.jpgPar analogie avec ce terme employé également dans le massif du Canigou, au XVIIIè siècle, cela désigne le terrain de dépaissance3 du bétail. Selon le témoignage d’anciens du pays, « ce sont des bâtiments érigés en des lieux voués à la culture des céréales il y a encore 150 ans ; ils servaient […] de magasins provisoires pour les grains et, après la venue des troupeaux sur les pacages estivaux, d’abris pour les bergers et les agneaux, d’entrepôt pour le lait et de cave à fromages ». Terminologie Roussillon

Le site des Orris, base communale

Le site des Orris, mairie de la Roquebrussanne

IMG_0507.jpgIMG_0501.jpgL’habitation en pierre accolée au rocher devait être une habitation relativement confortable et faite pour durer. En m’approchant, j’entends un bourdonnement incessant. Au dessus de ma tête, dans un creux du rocher, un essaim de guêpes noires, ressemblant à des mouches, tournoient près du creux dans le rocher. De quel hyménoptère s’agit-il ?

IMG_6570.JPGIMG_6566.JPGL’eau coule abondamment du rocher qui nous surplombe à une hauteur impressionnante, creuse des rigoles et alimente ainsi un réservoir en contrebas. Tout à l’heure, c’était sec, ici ce n’est qu’humidité et fraicheur : un hâvre de paix fort agréable.

Nous reprenons notre chemin pour essayer de rejoindre les Orris médiévaux GC21N50 d’Elia’s et la chapelle Saint-André. Là encore on se fie au GPS qui nous amène près d’un réservoir pour les animaux mais nous sommes à 250m de la chapelle et le sentier se termine là. Après plusieurs tentatives infructueuses, nous descendons le vallon des Orris jusqu’au point PT1, seul moyen d’accéder à cette cache en suivant les indications de la fiche d’Elia’s. Ce sera pour demain.

La Roque-Brussanne (Var) Notice historique 1787, J.E. Brémond, Robert Reboul, Latil, Draguignan, 1874

Nous rejoignons maintenant le Grand Laoucien pour le déjeuner. Nous testons un repas et deux desserts lyophilisés de la boutique Fallières nutrition, destinés aux voyageurs et randonneurs.

Le repas principal est une testfricassée de volaille à l’indienne, un nom appétissant et une image gourmande sur le packaging ; Ti’Mars… prend connaissance du mode d’emploi. Il suppose que les repères en triangle de chaque côté du sachet correspondent à une ration pour une ou deux personnes.IMG_0519.jpgIMG_6590.JPGIl a emporté depuis le matin de l’eau bouillante dans une thermos qu’il verse dans le sachet avec approximation : pourquoi les repères de quantité ne sont-ils pas à l’intérieur du sachet plutôt qu’à l’extérieur ? il écarte les bords du fond pour poser de façon stable le sachet sur le rocher, mélange ensuite avec une fourchette en tapotant sans doute un peu trop fort : bientôt la sauce coule par le fond ! vient le moment tant attendu de la dégustation. Nous servons le plat dans une assiette : manger à deux dans le même sachet n’est vraiment pas pratique et nous aurions apprécié que les couverts plastique soient fournis comme cela se fait dans les repas à emporter en grande surface : nous cherchons la viande perdue dans le riz, tout le contraire de l’image du sachet ! le tout est fade et sans goût mais comme nous avons faim, nous nous nourrissons. Lorsque nous voulons nous servir à nouveau, le plat a refroidi : nous aurions dû refermer le sachet.  Avec 76% de riz, la dénomination de ‘fricassée de volaille’ est donc trompeuse.

IMG_6601.JPGPlace aux desserts. La testmousse au chocolat n’est pas une mousse mais plutôt une crème dont l’image n’est pas très appétissante. Le sachet est tellement haut que Ti’Mars… a quelque difficulté pour effectuer le mélange dont une partie de la poudre restera au fond du sachet sans être hydratée. Il termine sa dégustation en ouvrant le sachet sur les côtés et s’en met plein les mains mais il reconnait que c’est bon (6 sur 10). Quant à moi, ce sera la salade de fruits dont je n’identifie pas vraiment les composants. Ai-je mis trop d’eau ? toujours est-il que je finis par boire le jus qui n’est pas trop sucré. Là aussi, cela me contente mieux que le plat de résistance.

En d’autres occasions, a été testé le testmuesli au lait :

  • Ti’Mars…, Coralie et Valérie ont déploré le manque d’indication sur la quantité d’eau à ajouter ;
  • Ti’Mars… a trouvé que la composition pour ce produit, était plutôt conforme à ce qui était annoncé. Il notera le produit 8 sur 10.
  • Coralie, qui a un point de comparaison avec les céréales qu’elle prend chaque matin, a trouvé que le lait était bon, que c’était consistant mais a déploré certains morceaux restés trop durs, sans doute pas assez réhydratés à froid.
  • Valérie, qui consomme également des céréales,  n’a pas réussi à réhydrater totalement les céréales au bout de 15mn. Elle n’a pas aimé la consistance et a eu l’impression de boire de l’eau sucrée plutôt que du lait (trop d’eau ?) ; elle a donc goûté les céréales seules mais sans les apprécier : liquide et céréales doivent sans doute être consommées ensemble.

A vous d’essayer maintenant !

Fricassée de volaille à l’indienne (7€), mousse au chocolat (4.50€), salade de fruits (5.40€)

IMG_6578.JPGLe lac a beaucoup changé par rapport à ma dernière visite : sa couleur vire au vert et il n’a presque pas d’eau : c’est la saison où son niveau est le plus bas. Nous voyons mieux aussi la partie qui a tendance à s’effrondrer. Cache le grand laoutien, de papounet83

En savoir plus sur le Grand (et le petit) Laoucien par estoublon

Un itinéraire physique mais plein de charme que je vous recommande. L’image de l’itinéraire (sans nos errements) 5km500, 2h00 dépl. seul, 274m dénivelée. Avec la variante vers la chapelle Saint-André ajouter 2km400, 45mn dépl. seul, 131m dénivelée

blsqr05.gif

1orri : du latin horreum = grenier
2maréchal : artisan dont le métier est le ferrage des animaux : chevaux, bœufs, etc.
3dépaissance : lieu où le bétail va paître

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 29 Fév 2016

Retour en haut de page

2 réflexions au sujet de « ** Circuit des Orris à la Roquebrussanne »

  1. L’auteur l’a ‘bien descendue’ ! (la cheminée…)
    A signaler aussi sur ce secteur la visite ‘inoubliable’ du jardin d’Elie, que je vous recommande…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *