Le chemin des évêques à Lurs

Publié le Catégories ----- * Forcalquier mont. Lure, 04 Alpes-de-Hte-Provence, Geocaching et jeux, Rando familialeMots-clés
 

img_8313r.jpgimg_1264r.JPGimg_8315r.JPGBordée de quinze stations du rosaire (1864), la curieuse Promenade des Évêques (boucle de 5.300km, 1h30, dénivelée 74m) mène du château à la chapelle Notre-Dame-de-Vie… mais n’a jamais vu un évêque ! Les évêques de Sisteron ont été propriétaires du village, où ils avaient leur résidence d’été, et y sont princes de Lurs. Alix de Forcalquier cède la moitié du château aux évêques en 1110 ; Tiburge d’Orange rend la seconde moitié du château dans les années 1125-1145. Il est ensuite pris lors des trois sièges qu’il subit au cours des guerres de religion.

La météo aujourd’hui à cet endroit
Avec la température ressentie

img_1265r.JPGIMG_8317r.JPGIMG_8318r.JPGA l’extrémité du chemin se dresse une chapelle bâtie en 1552 sur le lieu d’un oratoire dédié alors à Notre-Dame de la Boyssière. Consacrée à Notre-Dame-de-Vie, elle fut malmenée pendant les guerres de religion, reconstruite en 1662, puis dotée vers 1866 d’un clocher-mur et d’un porche à deux colonnes. Elle ressemble à un temple grec.

Jusque dans les années 1950, passait à côté le câble qui convoyait, par bennes suspendues, le produit des mines de Sigonce jusqu’à la gare de Lurs ; le bon fonctionnement des poulies accrochées aux poteaux métalliques nécessitait un poste de graisseur de câble, et le passage du câble sur la crête, à hauteur d’homme, permettait aux Lursiens de déposer dans les bennes des bouteilles de vin pour l’ouvrier de la station d’arrivée. Pays de Lure, Forcalquier, Manosque, Patrick Ollivier-Elliott, Edisud, 2000

La boucle continue dans les bois. Le premier carrefour de la Baume et  le second vers Ganagobie sont bien balisés. A part quelques lézards, je ne rencontre âme qui vive en chemin et cela me semble long. Avec des enfants, cela pourrait se limiter à une partie de geocaching : la multi-cache de Serge Robert Lurs’cache. Quelques coquelicots égaient les champs d’oliviers. L’arrivée à Lurs, près de boulangerie, s’effectue le long d’un interminable mur de pierres : la dernière partie du chemin est presque totalement envahie par les herbes. J’en déduis que peu de randonneurs ont dû l’effectuer totalement.

img_8339r.JPGIl est l’heure du repas. Je choisis le petit bistrot de Lurs, dont la terrasse donne sur l’immense panorama des Préalpes de Digne ; « un terme impropre, les préalpes », nous a signalé le géologue de la réserve géologique lors de sa conférence du 31 mai à Volonne ; il préfère celui de massifs subalpins, partie méridionale la plus externe de la chaîne des Alpes. Allemands, anglais, espagnols, s’y sont donnés rendez-vous. L’accueil est simple et le repas délicieux.

Avant de repartir, je jette un oeil sur la tour de l’Horloge coiffée d’un campanile abritant la plus vieille cloche de la région (1499) et sur le banc à droite sur lequel attendaient les journaliers en quête de travail.

Si le nom de Lurs vous évoque quelques souvenirs, peut-être est ce dû à l’affaire Dominici survenue en 1952 ou aux rencontres Internationales de Lure (site de publication des rencontres) ?

blsqr05.gif

Les Alpes de Haute Provence à pied, 36 promenades randonnées, collectif, Collection topoguide, FFRP

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 25 Juil 2013

Retour en haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *