*** Le tour du Dromon par la crypte, visite à la sentinelle et la mystérieuse Pierre Ecrite

Publié le Catégories ----- * Pays sisteronais, ----- * Réserve géologique, 04 Alpes-de-Hte-Provence, En voiture ou en train ou en bateau, et à pied, Geocaching et jeux, Rando sportiveMots-clés , , , ,
 

IMG_0443.jpgVenant de 3 départements différents, nous nous sommes donné rendez-vous sur la place du village de Saint-Geniez, village situé à 1110m d’altitude. Posées par estoublon depuis peu, s’y trouvent 5 caches qui, je l’espère, contribueront à faire connaitre les lieux. GC2DMBR Saint-Geniez la cité de Dieu. Beaucoup de vent froid. C’est moi qui ai préparé la randonnée grâce au guide de la FFR Les Alpes de haute Provence… à pied – de l’Ubaye au Verdon et au Lubéron, Association Départementale des Relais et Itinéraires, FFRandonnée, FFR, 2002. Première étape : essayer d’obtenir la clé de la chapelle de Dromon et visiter la crypte qui fait couler beaucoup d’encre.

La météo à cet endroit aujourd’hui et à 3 jours
avec le vent

Site de Saint-Geniez

IMG_0543.jpgLe chemin herbeux bordé de saules et de peupliers, balisé ‘chapelle de Dromon, monte doucement jusqu’au hameau de Chabert en traversant les terres agricoles ; la clef est détenue par Mr et Mme PALOMBA qui accompagneront impérativement les visiteurs. Nous nous présentons, pas vraiment attendus mais M. Palomba est disponible et nous accompagne jusqu’à la chapelle Notre Dame, implantée à l’ubac du rocher. IMG_0499.jpgEdifiée au XVIIe siècle, s’inscrivant dans un carré parfait [selon Guy Barruol], elle garde des vestiges de l’art roman primitif ; elle a perdu son clocheton au XXe. Il l’aime cette chapelle ! il a constitué un dossier historique réunissant tous les documents sérieux qu’il présente sur un chevalet. Il nous fait remarquer l’entrée qui a été bouchée, les fossiles dans la pierre des marches, le retable qu’il faudrait repeindre, et la crypte.

Lors du décès du curé de la paroisse – l’Abbé Jourdan Sébastien -, la statue ‘la vierge à l’enfant‘ n’était plus dans la cure. Après recherches, le conseil municipal délègue son Premier Magistrat en la personne de Donnadieu pour se rendre dans la vallée du Jabron afin de « récupérer » celle-ci chez l’un des héritiers. Le retour de ce bien précieux se fera en moto, moyen moderne de l’époque, mais risqué pour la statuette ; c’est sans encombre qu’elle rejoint Saint-Geniez où maintenant elle est conservée en lieu sûr pour n’être visible qu’une fois l’an lors de la messe solennelle qui a lieu à la Chapelle de Dromon  le 2è dimanche de juillet de chaque année.
Deux cloches ont été volées dans les années 1965/1966. Effectivement je les cherche toujours […]. Toujours est-il que même les « cloches » apportent leur lot d’interrogations  en ce lieu si paisible ordinairement mais tellement chargé en histoire(s). M. Palomba

IMG_0519.jpgIMG_0522.jpgNous descendons dans la crypte par un étroit escalier en colimaçon. Elle aurait été édifiée autour de l’an mille. La chapelle latérale de la crypte a presque disparu, il ne reste que l’abside. De chaque côté deux absidioles formant des niches. Raymond Collier, dans la Haute Provence monumentale et artistique, Digne, 1986

Les IMG_0516.jpgarcs sont soutenus par des impostes en grès qui reposent sur des chapiteaux d’albâtre sculptés. Le premier représente un paon et un bélier, le second des gerbes de blé ; la pierre de la fécondité au fond de la crypte complète peut-être ces deux symboles : le bélier (symbole de la fécondité des troupeaux) et le blé (symbole de la fécondité des moissons). Là où F.Benoit voit des motifs de l’art carolingien ou mérovingien tel que des lobes en forme de grains de café, certains y voient des testicules1 de bélier ! Au XVIIè siècle, un pèlerinage avait lieu ici pour l’arrivée des troupeaux. Le plan en trois parties de cette crypte a laissé supposer qu’elle était conçue pour conserver des reliques. On a alors pensé à celles de saint-Geniez, dont une partie des ossements auraient été transférés depuis Arles jusqu’ici au XIè siècle, par les bénédictins de l’abbaye de Saint-Victor.

Pour joindre M. Palomba écrire à Marcel Palomba. Ne pas modifier l’objet du mail proposé par défaut : PATRIMOINE.

Réouverture du Café-Restaurant le Dromon à Saint-Geniez depuis le 19/06/2010. Le restaurant le Dromon est fermé pour la saison hivernale et rouvrira ses portes au printemps. Pensez-y si vous passez par là !

GC2DMBE La chapelle Notre-Dame de Dromon

Après une heure de visite au cours de laquelle nous avons discuté des citoyens acteurs de la préservation du patrimoine et ceux qui font des fouilles sauvages, nous partons pour le tour du Dromon, entourant le trapu Rocher de Dromon (1285m), le Sabot (1306m) pointu, tous deux pointant fièrement vers le ciel. Direction la Grange Neuve par le sentier jaune. Soudain Ti’Mars…IMG_0456.jpg s’immobilise, surpris et fier de sa trouvaille : là, parfaitement immobile et redressé, l’œil fixe, aussi vert que le feuillage qui l’entoure, un lézard, un gros lézard vert si rare dans notre région. Tellement confondu avec son milieu que je mettrai 2 minutes à le voir.

Il est limité en France au sud de la Seine mais pas en Corse. [Il] est dépendant d’un couvert végétal assez épais. On le trouve en lisière des bois et forêts, dans les clairières ainsi que dans les prairies, bords des chemins et talus.
IMG_0460.jpg[…] Cet animal mord fortement quand on le manipule. C’est un animal très sensible à la température […] 15° C avec un optimum autour de 32-33°C. Il hiverne2 d’octobre à avril dans un terrier de rongeur sous une roche ou un amas de végétaux. Sa nourriture se compose principalement d’arthropodes et d’insectes, notamment de coléoptères. Il boit chaque jour en lêchant les gouttes de rosée une à une. Extrait du portail de l’ONF reptiles : lézard vert


IMG_0556.jpgIMG_0562.jpgLa grange neuve ne l’est plus ; c’est une ruine. Nous continuons sur terrain plat ; la présence de gros blocs de rochers est inattendue : comment sont-ils venus là ? autrefois en profondeur, sans doute se sont-ils frayés un chemin à la faveur de la faille d’Aix-en-Provence ; puis c’est la descente raide et caillouteuse dans la vallée du Vançon. Prudence ! ça dérape. Parvenus au niveau de l’eau, nous cherchons la source captée annoncée par un panneau prometteur.  Ce n’est qu’un tuyau d’arrivée d’eau d’où ne coule plus rien. Nous nous installons non loin de là pour le pique-nique. Comme à l’accoutumée, Ti’Mars… sort une bouteille, du Côtes-du-Rhône rosé excellent mais  qui me plombe un peu.
A la barrière, nous rejoignons le GR 6, dit ‘de grande traversée des Préalpes’,  balisage rouge/blanc ; nous ne sommes qu’à 45mn du hameau La Forest où Andy Goldsworthy a construit un refuge d’art à partir de la vieille église en ruines. Songeant aux 500m de dénivelée positive qui nous attendraient ensuite, nous renonçons à faire ce crochet.

Refuge d’art de la Forest par Andy Goldsworthy

IMG_0574.jpgIMG_0572.jpgNous traversons Abros, un des hameaux de saint-Geniez où il n’y a que quelques  maisons et les ruines de la chapelle sur une propriété privée. Nous émettons des hypothèses sur l’élaboration de trois sculptures pyramidales dans les marnes noires sur le flanc gauche de la montagne.

Puis loin, sur la droite, un étroit sentier en sous-bois nous invite à la montée tout en zigzags, interminable, difficile, continue ! Nous repérons sur certains rochers, des fossiles de bivalves ressemblant à des coquilles Saint-Jacques, preuve que la mer était bien là au cours de l’ère secondaire (étant dans la réserve géologique des Alpes-de-Haute-Provence, il est interdit de les ramasser). IMG_0579.jpgPlus personne ne parle, nous nous éloignons les uns des autres. Le souffle me manque. Quand enfin nous arrivons en vue de Charnes, nous cherchons vainement des yeux le village de Saint-Geniez mais il est derrière le vallon qui nous barre le regard.  Le sentier suit la courbe de niveau et c’est plus facile.

narcisse01a.jpgEncore quelques bâtiments en ruine du côté gauche avant d’arriver sur saint-Geniez. Ti’Mars… s’arrête longuement pour faire des bouquets de narcisses des poètes qu’il nous offrira (photo extraite de la flore du site de Saint-Geniez). Le circuit pédestre aura duré 7h avec les arrêts. Le 27 juin 2010, l’Association CYTISE organise son trail annuel annuel ; les plus sportifs parcourront 21km.

L’équipe TRAIL dispose d’un rouage essentiel en la personne de notre guide qui invite à la découverte de ces sentiers où, au détour d’une courbe, la faune – chamois, mouflon, chevreuil -, peut être observée ou surprise ; par ailleurs, après nous avoir fait sentir la menthe sauvage se trouvant devant la chapelle, il nous indique que la flore est également présente et l’on peut sentir le thym ou la lavande sauvage. M. Palomba

IMG_0599.jpgIMG_4716r.JPGLa journée n’est pas finie. Nous prenons la voiture vers Authon. En chemin, un arrêt au panorama de Lèbre (panneau placé par la Réserve Géologique, circuit de la Route du Temps) : la vieille montagne de Mélan (200M années) recouvre des terrains jeunes (30M d’années, colline Saint-Joseph par exemple) ; déformation et chevauchement sont dus à la mise en place de la chaîne des Alpes ; la faille d’Aix-en-Provence  qui suit le Vançon, explique l’existence de sources thermominérales et du gypse (voir photos des affleurements sur le site Deco-Verone.com). Au loin, deux animaux non identifiés s’accrochent à la la pente raide des marnes noires : avec le zoom de l’appareil photo, nous reconnaissons, non pas des animaux sauvages mais des chevaux ! GC2DMCA Le panorama de Lèbre, estoublon.

IMG_0597.jpgDans un virage en épingle à  cheveu, la sentinelle de pierre, une parmi toutes celles qui jalonnent les Alpes de Haute Provence, se dresse fièrement sur fond de montagne et de ciel bleu.  Parfaitement identifiable, comme tous les cairns du scultpeur Andy Goldsworthy. GC2DMAP La sentinelle d’Authon, par estoublon.

Le retour par Chardavon et le défilé de Pierre Ecrite est incontournable. Cache GC2DMF5 ? le défilé de Pierre Ecrite, posée par estoublon. Il aurait été creusé sur les ordres de Dardanius, préfet des Gaules. Une pierre gravée quelques années après sa mort à  l’initiative de son beau-frère, vers 425, est visible sur la paroi rocheuse. Site de l’association Gallileo

IMG_4733.JPG

IMG_0611.jpgL’institut Gallileo a pour mission de rechercher les plus anciennes traces de civilisation. Et pourquoi pas retrouver Théopolis, la cité de Dieu, citée sur cette  pierre écrite (1,75m de haut, 1,95m de large) près de Chardavon ? Theopolis

Les historiens ont d’abord considéré qu’il pouvait s’agir d’une ville complète. Actuellement, on considère plutôt que Theopolis a été un domaine privé rassemblant une petite communauté de chrétiens. La vallée de Chardavon, sur la commune de Saint-Geniez livre en tout cas de nombreuses traces d’occupation gallo-romaine (notamment des tegulæ).
Etude récente : Théopolis – La Cité de Dieu, Myriam Philibert, Editions Arqua, janvier 2007
La zone est réputée aussi pour être très propice à la chute de météorites, et certains chercheurs parlent même d’un couloir météoritique.

Pour ceux qui s’intéressent à ce mystère Théopolis, la cité oubliée une vidéo de Thoth TV, documentaire de Jimmy Guieu

Image de l’itinéraire Saint-Geniez Tour du Dromon, 14km170, 4h30 dépl. seul, 493m dénivelée, en cumul : +1028m -997m

Toujours est-il que le patrimoine est riche, la nature de toute beauté, les traces de l’histoire des plus mystérieuses : un itinéraire pour les sportifs curieux.

Je remercie M. Palomba pour la relecture et la correction de cette note.

blsqr05.gif

1testicule : en aparté (donc sans relation avec le sujet), savez-vous que les testicules de bélier, agneau, etc se mangent dans de nombreux pays ? A Marseille, la spécialité s’appelle aliboffis
2hiverner : passer l’hiver à l’abri comme le lézard vert. Hiberner : passer l’hiver dans un état d’engourdissement comme la marmotte ou le loir

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 26 Août 2017

Retour en haut de page

2 thoughts on “*** Le tour du Dromon par la crypte, visite à la sentinelle et la mystérieuse Pierre Ecrite”

  1. Je remercie RANDOMANIA d’être venu visiter la Chapelle de DROMON et à l’époque je commentais le lieu. Cela n’a pas changé. par contre mon adresse mel est la suivante maintenant : marcel.palomba@orange.fr, pour ceux qui sont intéressés pour les visites – Cordialement bien à vous Marcel
    [ndlr] numéro de téléphone corrigé dans l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *