L’ermitage de Saint-Ser à la Sainte-Victoire



L’ermitage de Saint Ser – du latin servus, serviteur (de Dieu)
* Sentier marron, photos par l’association les Amis de Sainte-Victoire
* Itinéraire et comment accéder à la grotte aux champignons site de randonnées Face Sud
* L’histoire de l’ermitage site de la commune de Puyloubier
* Je vous propose l’itinéraire sur carte IGN 1:25000 réalisé à partir de CartoExplorer – 3km200 environ, 1h10 A/R

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Orientation du vent et température ressentie

medium_parapente.gifPetite randonnée très agréable qui démarre au pied du Relais de Saint-Ser, restaurant dont je vous recommande la cuisine, moderne et légère.
Vous aurez sûrement occasion de voir des parapentes aux couleurs vives qui tranchent dans le ciel bleu.
Après des lacets successifs, on passe à côté d’un mur de soutènement en pierres sèches, puis d’une petite grotte pour atteindre finalement la chapelle de Saint-Ser en passant sous un pont de pierres restauré (642m).
medium_114_1476.jpg
La chapelle, du XIè siècle, prolonge la grotte où Saint Ser s’était voué à la méditation au Vè siècle. Il a été massacré par les soldats aryens d’Euric, roi des Wisigoths. Celui avait pris ombrage de sa réputation de sainteté.
Sur l’esplanade devant la chapelle, qu’il est agréable de déjeuner ou goûter les jours de beau temps !

medium_timbre_saint_ser.jpg

Pour cette reconstruction, la commune a obtenu un timbre-poste émis les 22 et 23 juin 2002. Un bureau de poste provisoire a même été installé sur le site pour l’oblitération premier jour et la vente du nouveau timbre.

Ne trouvez-vous pas que ce rocher a la forme d’une tête de chien ?

 

Note du 27/11/2015, info du Grand Site Sainte-Victoire : PA, jeune aigle née à Saint Ser, dans Sainte-Victoire, avait été baguée en 2014. Elle a été identifiée [en novembre 2015] dans les Pyrénées Orientales, à Corsavy dans le massif du Canigou, Grand Site de France comme Sainte-Victoire…

©copyright randomania.fr

On monte au prieuré par le pas de l’Escalette ?



Itinéraire un peu technique (Pour randonneur moyen averti), il permet d’accéder au prieuré et à la Croix en passant par le refuge Cézanne grâce à un itinéraire varié.

* Description de l’itinéraire (n°3) et accès
* Autre description de l’itinéraire et accès – Site Montagne photos

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Direction du vent et température ressentie

Ce tracé part du Parking du Plan d’Enchois, sur la route du Tholonet à Puyloubier. Il passe au refuge Cézanne où j’ai pu m’asseoir et consulter la carte. On se trouve dans le hameau du Trou déserté depuis le début du XXè siècle.

Pour en savoir plus une recherche sur le hameau du Trou

Plusieurs chemins partent de là , dans toutes les directions. Vous trouverez sur le site Week end et tourisme en Provence, quelques photos qui vous donneront l’envie d’aller voir. La balade est assez courte.

115_1583_r.3.jpgLe tracé rouge, rocailleux, après le pas des dinosaures, permet de découvrir le plateau des Roques Hautes ; La falaise des Costes Chaudes, toute plissée, fait partie des terrains les plus anciens de la Ste Victoire. Le fait que cette couche géologique se trouve au-dessus des autres plus récentes, prouve que les mouvements qui ont eu lieu ont mis la montagne « sens dessus dessous ». J’ai l’impression d’être dans un passage, coincée entre deux mondes, celui prieuréd’en bas avec le refuge qu’on ne voit plus, et celui d’en haut, dominé par la crête qu’il va falloir rejoindre. A ma gauche, le plateau de Bau Roux, légèrement incliné, est la surface d’une brèche1. La marche à flanc de coteau sur des dalles rocheuses inclinées parsemées de cailloux, est nettement plus facile que par le pas du Berger (variante de l’itinéraire) mais il faut quand même oser y poser les pieds sans regarder derrière soi. Je rejoins le tracé bleu du sentier Imoucha. IMOUCHA H. ,Sainte-Victoire. Guide des excursions. Editions DGDL , Marseille, 1980.

La découverte du prieuré, accroché au flanc nord de la Sainte-Victoire, est la récompense suprême. Point besoin de parler. Le stress disparait. Lieu de paix, lieu de rencontres aussi. « Les amis de la Sainte-Victoire » étaient présents ce jour là et j’ai eu droit à une petite explication privée sur l’histoire des moines, l’accès à leur jardin, les travaux en cours et le programme du concert annoncé.

 

IMG_1594.jpg

Je prends mon pique-nique assise face au point de vue sur l’ensemble de la Provence : le fameux pan bagnat arrosé d’un verre de coteau d’Aix, a bien meilleur goût que sur terre. Il réunit tous les ingrédients de la salade niçoise dans un pain de campagne rond dont les deux moitiés sont imbibées d’huile d’olive.

Préparation : pan bagnat

– Séparer le pain en deux dans le sens de la longueur

– Frotter chaque moitié avec une gousse d’ail, mouiller légèrement de vinaigre, largement d’huile d’olives, saler et poivrer

– Disposer les ingrédients suivants tranchés finement : salade verte, tomates, oeufs durs, thon, anchois, concombres, poivrons verts, petits oignons frais, feuilles de basilic et olives noires de Provence

Une autre recette de pan bagnat en cliquant ici

bullet1.gif

1Brèche : du point de vue géologique, écroulement d’une crête de plus en plus surplombante

©copyright randomania.fr

Le pic des mouches au départ du col des Portes



* Visite guidée organisée par le CG13
* Fiche randonnée détaillée à partir de Saint-Ser site Montagne photos
* Description itinéraire par les Amis de Sainte-Victoire
* Je vous propose l’itinéraire 2h A/R env. sur carte IGN 1:25000 réalisé à partir de CartoExplorer™

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Direction du vent et température ressentie

Il y a plusieurs façons d’atteindre le point culminant de la Sainte-Victoire (1011m) mais ce jour là, pressée de découvrir ce qui pouvait bien attirer tant de randonneurs, j’ai décidé de prendre l’itinéraire le plus court. Il m’a fallu donc faire quelques kilomètres en voiture pour me garer au col des Portes. La montée, parfois un peu pénible, est continue. Je croise un couple de retraités qui font une pause en me clamant « A tout à l’heure ! ». Je n’ai pas vu dans le ravin l’avion de tourisme qui s’y est écrasé il y a plusieurs années déjà. Peut-être a-t-il été enlevé ou le nouveau tracé s’éloigne-t-il trop de la falaise ? Quand enfin je sors de la forêt pour arriver presque au sommet dégagé, je suis impatiente. Et je suis récompensée car la vue à 360° sur la Provence est exceptionnelle. Je m’asseois, ne parle plus. Nord, sud, est, ouest, je peux voir toutes les montagnes avoisinantes. Sur le site * Montagne Photos, vous trouverez la description d’un autre itinéraire pour atteindre ce pic, ainsi que de superbes photos comme celle-ci. Avec la carte de Cassini, je me repère aisément, d’autant plus qu’un couple de randonneurs avertis me guident dans l’identification des sommets. Nous déplorons la couche de pollution, nuage d’un brun sale sur fond bleu. Le couple nous rejoint 20 minutes plus tard, fier d’être parvenu jusqu’en haut. Ils ont prévu de pique-niquer sur place et je sens qu’ils ont trouvé là un véritable petit bonheur. Je les écoute me raconter avec passion leur dernier itinéraire. Je me promets de l’essayer.

abime_du_garagai.3.jpgAvant de repartir, je cherche l’entrée du garagaï de Cagoloup, indiqué sur toutes les cartes. C’est un puits de dissolution de 15m de diamètre, profond d’autant, qui mène à d’autres puits, dont la visite est réservée aux spéléologues. Un autre sentier le côtoie de très près : celui qui serait trop pressé d’atteindre le sommet, pourrait très bien y tomber s’il ne prenait pas garde… Site des Amis de Sainte-Victoire

Lorsque je suis redescendue, un peloton de coureurs cyclistes se reposaient en haut du col, adossés au panneau Col des Portes 631m. L’un d’eux m’a tendu son appareil photo en me demandant : « C’est pour prouver à ma femme que je suis bien arrivé jusque là ! ». Je comprends leur fierté car c’était dur de monter en voiture, alors en vélo…

« Regardez Sainte-Victoire, quel élan ! quelle soif impérieuse de soleil ! Et quelle mélancolie, le soir quand toute cette pesanteur retombe ! Ces blocs étaient du feu … Il y a encore du feu en eux … » (Lettre de P. Cézanne à J. Gasquet)

Selon le temps qu’il fait, orageux ou venteux, la montagne change de couleur : elle peut être très blanche ou très sombre, un peu comme sur les tableaux de Cézanne. Et pourtant c’est la même !

©copyright randomania.fr