Sur les hauteurs de Bormes les Mimosas

Publié le Catégories ----- * Côte varoise 83, 83 Var, Geocaching et jeux, Rando sportiveMots-clés , ,
 

IMG_6183.JPGIMG_6178.JPGLe village de Bormes les Mimosas séduit : on s’y promène dans d’étroites ruelles, qui tournent soudain à angle droit, révélant des vestiges moyenâgeux tels que des passages couverts (cubert en provençal) ou des remparts ; parfois, en empruntant une rue qui monte ou descend par des escaliers tout contre les maisons, on se demande si on n’est pas sur une propriété privée ; jusqu’à ce que le dernier tournant de ce dédale de rues soit franchi, on ne sait pas ce que l’on va trouver : une roue de moulin, une fontaine, de charmantes placettes fleuries bien calmes, des statues, ou un cadran solaire. Je retrouve comme souvent dans les vieux villages perchés (Montpezat, la La rue rompe culRoque sur Cèze, Mérindol, Flayosc, Vedène,…) la fameuse rue Rompi Cuou1, ici de 15m de long et 83 marches, désignant un passage raide et difficile. Pour une visite courte mais bien pensée, la cache d’Elia’sBouarmo 5 : le village, est un régal mais je vous conseille cependant d’emporter le plan du vieux village.

La météo à cet endroit aujourd’hui et à 3 jours
avec le vent

Nous terminons par le château plusieurs fois remanié et un repos mérité sur le banc de son esplanade. Surplombant la ville, il ne reste d’origine que des vestiges du corps de bâtiment seigneurial et de la courtine polygonale.  Promenades pittoresques à Hyères ou Notice historique et statistique sur cette ville, ses environs et les îlesDenis, Alphonse (1794-1876)Bellue (Toulon) Jouquet (Hyères) Gayet et Lebrun (Paris), 1841

En 1257, Charles d’Anjou obtient par un traité la ville d’Hyères en échange de quelques fiefs appartenant aux enfants d’Amiel de Fos : Roger de Fos reçoit la baronnie de Bormes. C’est dans l’histoire que s’explique le nom de ‘château des seigneurs de Fos’. Le monument est devenu couvent jusqu’en 1792, d’où le nom de ‘château du couvent’ que l’on voit parfois sur certaines documentations ; l’année suivante, il sert de caserne aux volontaires qui rejoignent les armées de la république.

IMG_6190.JPGDepuis le château tout en haut du village par un sentier bordé d’oratoires, nous montons jusqu’à la chapelle Notre Dame de Constance. Le GR90 n’est pas très agréable : il est taillé dans les rochers qui ont percé le chemin en grosses bosses plissées, et monte de façon plutôt raide. Nous passons devant un modeste oratoire puis devant celui de Saint-Clair (au masculin), patron des paroisses de Bormes.

IMG_6202.JPGIMG_6196.JPGLa chapelle et son plateau sont un lieu protégé ; on accède au porche de la chapelle par quelques marches ; le panorama est immense et laisse rêveur. Du promontoire à quelques dizaines de mètres de la chapelle, la vue à 360° offre des paysages contrastés : des blocs rocheux égarés d’un côté, les collines verdoyantes des Maures, la mer avec Saint-Tropez, ou le chapelet des îles d’Hyères. Le cadre méditerranéen incitant à la pause, nous prenons la première partie de notre pique-nique sous le porche.

IMG_6211.JPGIMG_6205.JPGNotre Dame de Constance,  site classé

GC1PPDD Bouarmo bonus: Notre Dame de Constance

IMG_0295.jpgNous redescendons jusqu’au col de Caguo-Ven par le GR90. Dans ce sens, l’accès à la chapelle est repéré par un oratoire au bord du chemin. Nous longeons la route D41 jusqu’au cimetière. Commence alors une longue piste forestière qui monte doucement, passe devant la carrière puis de rares maisons. IMG_6217.JPGQuelques mimosas et maigres chênes-lièges nous rappellent que nous sommes dans les Maures. Assis sur des rondins de bois, devant une maison abandonnée, nous terminons notre repas. Le silence est total.

IMG_0309.jpgNous reprenons notre chemin, guettant sur le bord gauche de la piste le moment où il faudra s’engager dans un raccourci raide mais qui nous fera arriver directement sur la route des crêtes (pas de balisage). C’est Ti’Mars… qui le repère grâce à son GPS (point 43.16018N, 6.36468E). Est-ce vraiment là qu’il faut s’engager ? car ce n’est ni plus ni moins qu’un passage de sangliers étroit et envahi par la végétation. Jusqu’à ce que nous soyons arrivés là haut, nous suivrons leur piste : ils ont totalement retourné la terre et les pierres. Lorsqu’on ne verra plus le sentier, ce sont leurs traces qui nous guideront !
Nous poursuivons sur la route jusqu’à la chaîne qui barre l’accès au rocher d’Avenon.


IMG_0316.jpgLa Pierre d’Avenoun2, ou Pierre d’Avenon, point culminant de la région des Maures sur le territoire de la commune du Lavandou (à la frontière entre Bormes et le Lavandou), est un plateau caillouteux sur lequel se dressent des blocs ruiniformes. Classé depuis 1935, il a un petit côté alpestre avec ses pâturages environnants et ses IMG_0324.jpggros blocs qu’on dirait tombés du ciel. Après les pluies, toutes les parois ruissellent en petites cascades d’où sans doute sa dénomination de pierre des eaux. « C’est un chaos de roches cristallines creusées par l’érosion, un des nombreux sites témoins du socle primitif du massif des Maures, qui est une exception géologique au sein de la Provence calcaire ».
J’ai vu écrit sur certains sites qu’il y avait là un mégalithe mais aucun spécialiste ne me l’a confirmé.

IMG_6225.JPGCe métamorphisme résulte de différentes phases de compression au début et au cours de l’ère primaire. […] Au cours des phases tectoniques de l’ère primaire, le massif des Maures a été fracturé. A la fin du primaire, le massif a subi une érosion intense, produisant une grande quantité  d’accumulation de matériaux détritiques […] surtout dans les fossés adjacents. Lors des épisodes tectoniques du tertiaire, les failles ont rejoué, délimitant des blocs portés en altitude, gardant plus ou moins bien  la trace des aplanissements : les hautes surfaces du Treps et de la pierre d’Avenon. Jean Nicod extrait de Var, Dominique Legenne, Ada Acovisioti-Hameau, Philippe Blanchet, Tony Marmotans, Jean Nicod, Franck Auriac, Bonneton, 2008

IMG_0315.jpgUn repère géodésique : taper le nom de la ville dans le champ ‘Aller à ‘ (plaquette de la photo à droite), autrefois appelé signal, y est scellé au centre de cinq autres, tiges en fer, tire-fond ou repères en bronze. En plaçant le GPS sur la plaquette centrale, et en comparant ensuite avec les coordonnées de la fiche correspondante, vous vérifierez la précision de votre GPS. Si le repère est abîmé, vous devez prévenir l’IGN. En grimpant à la recherche de la cache d’Olissa GC1ZWYF la pierre d’Avenon, vous ne pourrez pas le rater ; je peux vous dire que vous serez exactement à 491.63m d’altitude !

IMG_6231.JPG Nous passons devant le mas de l’Emmanuel, immense propriété cossue qui longe la route des crêtes puis nous redescendons maintenant sur le Lavandou par la large piste forestière tout en zigzags, évitant soigneusement les raccourcis franchement « casse-cou ». Quand le vallon de Saint-Clair est à notre droite, nous savons que nous sommes proches des premiers quartiers résidentiels, avec des impasses un peu partout. Ayant soigneusement préparé, nous ne serons pas piégés : le Rousset, la Vieille où nous retrouvons le GR, chemin le plus direct pour remonter jusqu’à Bormes par le quartier des pins. Le GR d’abord peu engageant remonte le long des propriétés privées ou dans de petits sous-bois ; un chat câlin vient se frotter à nous cherchant quelques caresses. La traversée du parc du Cigalou ravit Ti’Mars… qui ajoutera une cache à son palmarès GC24Q53 : le parc du Cigalou.

La première chose que nous ferons en arrivant, c’est nous asseoir à la terrasse d’un café pour boire une boisson fraiche. La terrasse regorge de monde. Le retour a peu d’intérêt hormis les panoramas dont nous avons de toutes façons profité sur les hauteurs de Bormes.

Bormes – ND Constance – Pierre d’Avenon – Bormes par le GR 14km800 – 429m dénivelée – 4h15 dépl.
Avec une courte visite du village 17km et 5h de marche. Attention, temps de déplacement seulement, pas les arrêts.

bullet1.gif

1rompi cuou : littéralement casse cul, prononcer roumpé-quiou
2pierre d’avenoun : pierre des eaux

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 06 Juin 2017

Retour en haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *