Utilitaires iPhone pour randonneurs

Publié le Catégories Contexte rando, Test produits randonneurs
 

Voici une sélection d’testapplications, accessoires et utilitaires que j’ai testés sur mon smartphone ; ils me servent durant les randonnées et après, pour écrire les articles de mon blog. Mon Iphone n’est pas un outil de travail mais un outil de loisirs.

Iphigénie : la carte de France par l’IGN ; chaque service proposé est payant ; l’accès à la cartographie de toute la France se fait par abonnement annuel (14€) que certains habitués aux applications gratuites, trouvent coûteux mais pour un randonneur français rien ne remplace ce fonds cartographique. Evidemment cela ne fonctionne que si l’on est connecté au réseau : il est donc conseillé de mettre en cache la (les) tuile(s) dont on a besoin avant de se rendre dans une zone de montagne, ou dans un endroit reculé : dans ce dernier cas, le choix de l’opérateur téléphonique prend toute son importance.
Il est possible d’enregistrer sa trace (module payant Vmax environ 5,50 €), la récupérer sur son micro pour l’afficher ; on peut également afficher chaque photo sur la carte à l’emplacement où elle a été prise, ce qui est fort utile pour ceux qui veulent illustrer un blog de randonnées. Par contre, je ne trouve pas très intuitif les icônes permettant d’accéder aux différentes fonctionnalités  : elles nécessiteront un effort d’appropriation par l’aide en ligne.

SityTrail : application qui concurrence IphiGénie. Ne la connaissant pas, je cite les informations communiquées par un internaute fidèle qui a laissé un commentaire :
– abonnement annuel de 20 € à l’IGN
– import d’itinéraires en GPX, itinéraires récupérés sur internet ou construit
– suivi de l’itinéraire importé en temps réel
Recommandation : économiser la batterie ou en apporter une de secours.

MétéoFrance : indispensable pour connaitre un à deux jours à l’avance, la météo de l’endroit choisi pour votre prochaine randonnée. En ajoutant la commune de votre prochaine randonnée dans vos favoris, vous surveillerez l’évolution de la météo. Il est des cas où la météo fonctionne mal, c’est quand vous allez en montagne : ne pas oublier que météo France vous communique la météo de la commune. Par exemple, pour la Sainte-Baume en hiver, s’il a neigé et que plusieurs jours de mistral  ont suivi, ne vous fiez pas à la météo de Plan d’Aups ! C’est comme ça que j’ai découvert le vallon des cèdres sous la neige !

iSundial : un utilitaire léger, simple, esthétique, qui vous donne l’heure solaire de l’endroit où vous êtes. Une maxime tirée au hasard s’affiche : cela fait toujours l’objet d’échanges quand on est plusieurs à la découvrir. Je m’en sers pour le plaisir, pour vérifier l’exactitude d’un cadran solaire, ou l’hiver pour avoir l’heure au zénith, c’est à dire l’heure où la température est la plus favorable pour prendre mon pique-nique.
En mettant l’iPhone au format paysage, les calculs intermédiaires expliquent comment on arrive au résultat ;  chaque correction se fait en moins (on le devine, ce n’est pas explicite), et les calculs sont arrondis si bien que vous pouvez avoir l’impression d’une erreur. L’auteur répond rapidement à vos demandes d’assistance, j’ai pu le vérifier.
Une suggestion : afficher les secondes et n’arrondir que sur la dernière ligne.

Heure solaire vraie = Heure Légale-(heure été/hiver)-(longitude)-(équation du temps)
Exemple pour Saint-Martin les Eaux (04), le 1er décembre 2013, 11h54 à ma montre :

11:54
– (1:00)
10:54
– (-0:22:56)
11:16:56
– (-0:10:57) =
11:27:5311:28

clés de forêt : reconnaître un arbre quand on est devant, qu’on a trouvé une feuille ou un fruit. Cette application de l’ONF, facile à utiliser n’identifie que les principales espèces en France.

wildflora : un guide d’identification des fleurs (payant 9€ environ) à partir de la couleur, la forme de la fleur et de la feuille ; quand on ne sait pas, on peut choisir ‘non défini’ pour élargir la recherche. Ensuite votre sélection s’affiche avec les photos des fleurs. Personnellement peu douée en botanique, j’ai encore du mal à avoir des certitudes mais je peux alors vérifier dans un guide sur les fleurs.

iHerbarium : vous prenez des photos de la plante (fleurs, feuille ou plante complète) ; vous complétez le descriptif, vous localisez si besoin, vous l’envoyez au serveur d’iHerbarium qui, par reconnaissance visuelle… ou humaine, tente d’identifier la plante. Il est possible également de déposer ses photos directement sur le site iherbarium, après inscription.

geocaching : l’outil du chasseur de trésors high-tech ; quel que soit l’endroit où vous vous trouvez, vous saurez s’il y a des caches autour de vous, vous accéderez à la fiche descriptive et au spoiler ; pas besoin de préparer sa chasse aux trésors ni d’imprimer la fiche sur papier.

EasyMeasure : je l’ai acheté (3€ environ) pour pouvoir évaluer la hauteur d’un arbre ou d’un bâtiment mais je n’ai jamais trouvé fiables les mesures ; son utilisation nécessite au préalable un réglage de la hauteur de vision. Les avis des clients sont très partagés et les mesures parfois aberrantes.

-o-o-o-o-o-

Accessoire batterie complémentaire : indispensable pour aller loin avec son smartphone. Pour une randonnée à la journée, avec géolocalisation, prise de photos, la batterie supplémentaire sous forme de coque amovible, vous donne plus de chance de terminer la rando sans tomber en panne.

Accessoire : un deuxième cordon pour recharger la batterie sans risquer de perdre le premier qui reste à la maison et un cordon pour recharger sur la batterie de la voiture !

-o-o-o-o-o-

Utilitaire boussole :  l’outil du randonneur perdu à condition que l’on sache dans quelle direction aller et comment on se sert d’une boussole…

Utilitaire lampe-torche : pour éclairer un endroit sombre (grotte, église, serrure de la voiture, lieu de recherche d’une cache,…) ; à voir comme dépannage car l’éclairage est rapidement insuffisant et cela consomme beaucoup de batterie.

Utilitaire dictaphone : permet d’enregistrer un conférencier ou un guide si l’on est assez proche de lui, ou de mémoriser une information figurant sur un panneau explicatif par exemple. Ne remplace pas un vrai dictaphone qui dispose de réglages plus fins du micro.

— >A mon avis, l’iphone ne remplace pas encore le GPS de randonnée classique : j’emmène toujours les deux.

Parmi d’autres outils non cités : le calendrier qui me rappelle mes rendez-vous, le bloc-notes (pour noter les bons plans que l’on me donne, les coordonnées d’un parking, l’adresse d’un restaurant,…), quelques utilitaires pour la voiture (google maps, Ecodrive) ou pour situer parkings, restaurants, monuments à visiter (AroundMe, InMyCity), l’appareil photo qui a remplacé définitivement mon appareil numérique. Mais un smarphone ne sert à rien sans batterie : il faut donc apprendre à optimiser son utilisation pour qu’il dure le temps d’une longue randonnée.

©copyright randomania.fr

3 réflexions au sujet de « Utilitaires iPhone pour randonneurs »

  1. Bonjour
    Sur mon I phone 5 j’utilise l’application Sity Trail.
    Elle nécessite un abonnement annuel de 20 € à l’IGN.
    On peut importer un itinéraire trouvé sur internet en GPX ou alors le dessiner sur son ordinateur.
    Ensuite on télécharge l’itinéraire sur son iphone avec les cartes IGN et on suit son itinéraire en temps réel.
    Bien que le GPS se coupe quand on ne regarde pas l’écran, il faut économiser la batterie ou en apporter une de secours.

  2. Bonne Année et plein de belles randonnées à vous.
    Très utiles tout ça, je vais tester! Découvert grâce à un guide montagne:une autre application: ShowMeHills qui nomme les sommets environnants (97000 sommets répertoriés!)
    [ndlr] pas trouvé l’application ShowMeHills sur IPhone… dommage, j’en cherche une pour remplacer Peak.ar qui n’existe plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.