La voie de Valdonne

Publié le Catégories ----- * Marseille et environs 13, 13 Bouches-du-Rhône, Geocaching et jeux, InéditMots-clés , ,
 

Marcher le long d’une ancienne voie de chemin de fer, voilà ce que je vous propose. Bientôt ce ne sera plus possible. Mieux vaut placer un véhicule à la fin du parcours pour ne pas refaire le même trajet en sens inverse.
Nous partons d’Aubagne après avoir organisé le dépôt des véhicules près du terrain de sport à Roquevaire. La balade, dans le cadre d’une rencontre de geocacheurs 2013 Apérocache organisée par l’association des Geocacheurs de Provence, sera collective et donc avec des promesses d’amusement.

Créée en 1868, cette voie fut longtemps l’épine dorsale entre Aubagne et la Barque : 80 ans de trafic voyageurs, 120 ans de trafic marchandises ; elle fut lancée pour répondre à des besoins de transports de marchandises : les usines de savon et de soude de Marseille utilisaient le charbon extrait des carrières de lignite de Fuveau, Peypin ou Auriol. D’autres marchandises comme le ciment ou le plâtre ont ensuite emprunté la ligne.
Puis ce fut le tour des ouvriers qui se rendaient dans les usines du nord ou de l’est de Marseille. La gare de Valdonne, sur la commune de Peypin (Bouches-du-Rhône), est ouverte le 27 janvier 1868 par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée.
L’arrivée des lignes d’autobus concurrencent le train : en 1939, le trafic passager est interrompu. En 1987, les voies sont déposées  à la Barque mais les 17km entre Aubagne et Valdonne sont conservées avec leurs rails, leurs tunnels. Les documents d’urbanisme réservant cet espace à un usage de transport, ont empêché toute construction privée sur la Voie. Accents, Hors série, Conseil général 13, été 2013

Nous rejoignons la voie ferrée 500m environ après la gare d’Aubagne, dans un quartier résidentiel, du côté du Clos Marie-Antoinette. A notre droite, un tuyau vert bien apparent nous accompagnera tout le long de la balade.
Au niveau du grand rond-point au dessus de l’autoroute A501, nous passons sous un pont joliment taggué et graphé, par des artistes de la rue qui ont souvent de la graine de génie. Certains personnages me font penser à l’artiste choisi pour le futur design du tramway. Le tuyau vert s’est paré de couleurs vives.

Nous allons cheminer maintenant entre le chemin de Longuelance et les propriétés privées ; parfois les rails sont envahis par la végétation ; nous passons tant bien que mal tantôt à gauche, tantôt à droite du tuyau vert. Les enfants partent en avant pour chercher les caches, parfois avec l’aide d’adultes qui jouent avec autant de plaisir qu’eux.

Nous passons sous un petit pont, comme le fait le tuyau vert clair, couleur de la verdure mais qui ne contient rien de naturel. Les rails sont de plus en plus difficiles à suivre ; nous continuons sur la route qui nous offre après le clos des Arnauds, une jolie vue sur la Sainte-Baume.

Après la cache n°7, moyennant un court détour, vous trouverez la maison de celle qui peint ; la façade colorée de  la maison de Danielle Jacqui vaut le déplacement, que l’on aime ou non. Débutée en 1981, l’œuvre monumentale qui la rendra célèbre est la décoration de sa propre maison : pas un seul centimètre carré sans peinture, mosaïques, ou décor. Le blog

la maison de celle qui peint, par sylberfil

Après le chemin de la Baume, le sentier s’enfonce dans une petite prairie où nous trouvons le bâtiment ruiné de l’ancienne gare du Pont de l’Etoile. Avant le tunnel, nous posons pour la photo de groupe ; lampe de poche à la main, à la queue leu leu, nous entrons dans un tunnel sombre ; nous prenons plaisir à entretenir gentiment la légère crainte du noir exprimée par les enfants…

Un projet de tram entre Aubagne et la Bouilladisse sur la voie de Valdonne, est envisagé pour récupérer une partie du trafic entre les deux communes. Le Citadis Compact est un tramway aux dimensions « modestes » : 22 mètres contre 30 à 40 mètres habituellement. Cela ne l’empêchera pas de transporter jusqu’à 130 passagers dans des conditions de confort optimum.

Pour la première fois, c’est un artiste (Hervé Di Rosa), et non un styliste ou un designer, qui a été choisi pour imaginer le design intérieur et extérieur du tramway du Pays d’Aubagne et de l’Étoile.
Il ouvrira ses portes gratuitement à qui veut y monter. Réouverture de la voie de Valdonne, commune de la Bouilladisse

Chemin rural de Saint-Joseph à Saint-Charles. Nous marchons sur les rails à côté de la conduite verte ; c’est Sylvain Ronca, de la sarl LAKKO, qui m’a donné l’explication de cette longue sea line, visible sur la presque totalité de son parcours, suspendue ici par un collier d’acier : elle transporte les ‘boues rouges’, résidus du traitement de l’alumine, depuis Gardanne jusque dans la Méditerranée. L’usine d’alumine développe des solutions alternatives pour ses résidus de bauxite : cette conduite disparaîtra donc, tout comme la voie de Valdonne.

Nous arrivons au lieu de pique-nique, le terrain de sport de Roquevaire. Deux joyeuses troupes de geocacheurs s’y retrouvent autour d’un pique-nique qui restera un moment fort de la rencontre.

Le chemin de fer a été l’agent indispensable du développement de nos affaires ; il nous a permis de maintenir en toute saison nos expéditions au niveau des demandes tandis que jusqu’ici l’état des routes avait amené chaque hiver une diminution des transports à l’époque précisément où la consommation est la plus active. ‘Assemblée générale ordinaire de Lhuillier et Cie, 26 mars 1870’. En effet, une voie de chemin de fer concédée a relié la voie de Valdonne au puits principal de la société Lhuillier.

Toutes les caches de cette série ont été posées par T*G*B. Proches de la route, elles permettront aux plus pressés de parcourir le circuit en voiture, en se garant le long de la route. Mais ce serait dommage de ne pas profiter de ce circuit inédit…
La voie de Valdonne #1
La voie de Valdonne #2
La voie de Valdonne #3
La voie de Valdonne #4
La voie de Valdonne #5
La voie de Valdonne #6
La voie de Valdonne #7
La voie de Valdonne #8
La voie de Valdonne #9
La voie de Valdonne #10
La voie de Valdonne #11
image de l’itinéraire Voie de Valdonne, 7km600 (jusqu’au parking du terrain de sport), 65m dénivelée, 3h50 avec recherche des 11 caches et pique-nique

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 29 Fév 2016

Retour en haut de page

2 réflexions au sujet de « La voie de Valdonne »

  1. trés belle rando, mais ne serait-il pas souhaitable de transformer c ette voie en piste pietonne et piste cyclable comme cela a été fait de la barque a trest, sur cette meme voie abandonnée. Je suis randonneur et cycliste et j’ai 75 ans, les routes pour cyclistes deviennent de plus en plus dangereuses.

  2. et oui, ce qui a fait la grandeur de la france a été le charbon et le fer….
    donc il a fallu faire des voies de chemin fer pour transporter le charbon qui a fait la richesse de la provence et qui aujourd’hui est honni.
    Ce meme charbon a fait s’implanter de nombreuses alumineries autour de marseille, à gardanne et à rousset (la ce fut un echec) car le charbon avait permis le développement des soudiéres qui ne servent pas qu’a faire du savon.
    Puis le charbon a été abandonné et comme l’aluminium est devenu un metal trés utilisé (les bateaux à voiles, les avions, les trains, les voitures, les vélos), les industriels de l’èpoque ont utilisés le même tracé que la voie de valdonne pour transporter les boues. Donc en vous lisant : le tuyau doit disparaitre car aujourd’hui notre société ne supporte pas, n’assume pas ses dechets donc il doit en être de meme pour le reliquat de l’exploitation d’une ressource que nous ne voulons plus (le charbon), il faut donc rendre la voie de valdone à la nature…. mais finies les balades… ou alors…nous assumons… nous consommons moins pour faire moins de dechets….. mais en cette période de solde et d’achats frénétiques….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *