Boucle autour de Mange Garri

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, 13 Bouches-du-Rhône, Geocaching et jeux, Rando familialeMots-clés , , ,
 

Départ sur le parking à côté du Pavillon des Quatre Tours improprement appelé pavillon de chasse du roi René. Le pavillon des quatre Tours aurait été construit entre 1573 et 1583 pour un membre de la famille Milhaud, conseiller au parlement. Nous partons pour la Provence, J.P, P. Coste, P.U.F., 1977.

La balade commence agréablement en longeant la Luynes, affluent de l’Arc ; les abords ont été nettoyés et c’est vraiment agréable d’en suivre la berge. Je passe sous le pont de chemin de fer taggué d’un grand œil blanc cerné de noir.

Le sentier est par endroit fort boueux. La Sainte-Victoire joue à cache-cache entre les bosquets d’arbre. De nombreux tas de bois coupé jalonnent la piste forestière. En pleine forêt, un panneau puis deux puis trois annoncent une installation classée pour l’environnement : stockage de minéraux d’exploitation provenant de l’usine de Gardanne ainsi qu’une station de produits de minéraux pulvérulents non ensachés au lieu-dit de Mangegarri1 à Bouc Bel Air. […] Arrêté préfectoral du 8 juin 2007 […]. Suivent les numéros de téléphones utiles : gendarmerie, centre de secours et d’incendie, poste de garde Alcan. Ecrit comme ça, il est difficile d’imaginer ce que ce site exploite : on ne sait pas de quelle usine il s’agit ; que sont ces produits de minéraux non ensachés ? en cherchant un peu, je trouve facilement que le site industriel d’Alteo, fabricant d’aluminium anciennement Péchiney, recycle les résidus de bauxite en bauxaline® afin d’interrompre leur rejet dans la Méditerranée ; en regardant autour de moi, seule une barrière fermée et de longs tuyaux signalent un site industriel. Posés sur support, ces canalisations se dirigent sans doute vers l’usine de Gardanne. Ici au sud du site, l’environnement est bien vert ; au nord, le sol est plus rouge, de la couleur des boues rouges qui y sont stockées : en 2012, 125000 tonnes dont 78000 tonnes revalorisées. Pays gardannais EELV

Dans les années 2000, il [Alteo] conçoit un procédé industriel de déshydratation des résidus de bauxite : le filtre presse. En 2005, un premier filtre presse est mis en service sur le site de production de Gardanne. C’est alors une première mondiale. Fin 2012, la construction d’un second filtre presse démarre sur le site de stockage de Mange Garri1 pour une mise en service fin 2013.
Construction de 3 nouvelles tuyauteries reliant l’usine de Gardanne et Mange Garri1 :
– Pour le transport des résidus liquides de l’usine jusqu’au filtre-presse.
– Pour le retour des filtrats vers l’usine (lesquels seront réinjectés dans le procédé).
– Pour l’alimentation du filtre-presse en eau brute.
Le filtre-presse permet de transformer des résidus liquides, inexploitables, en matériau solide commercialisable : la Bauxaline®. Aujourd’hui, le filtre-presse produit 350 tonnes de Bauxaline® par jour.

Au niveau de l’ancienne pompe, ça glisse : un coureur ralentit le pas. Je continue à monter, croise de nombreux sentiers et me réjouit d’avoir un GPS avec la balade toute prête récupérée sur le site Gpx-View. Lorsque j’amorce la descente, je rate un virage, tant le sentier raviné invite à aller tout droit. Il est un peu moins reposant que les précédentes pistes forestières.

Moyennant un petit détour vous découvrirez le site de stockage des boues rouges, bien caché derrière les arbres, grâce à la cache Dark side of the Provence comme le surnomme le geocacheur cricrilemotard

Parvenue en bas, je repasse sous le pont de chemin de fer, près de la station d’épuration puis retrouve le château de Valabre de l’autre côté de la route, celui dans lequel je m’étais égarée lors d’une randonnée au mur de Gueidan.  En 1407, un texte de vente mentionnait la bastide de Lavabre avec son moulin, ses prairies et ses terres cultes et incultes. Bien plus tard, la bastide est devenue un château légué à la ville de Gardanne par la marquise de Gueidan en 1880 à condition d’y fonder et faire fonctionner un établissement public qui prendra le nom d’Institut Agronomique de Valabre et sera destiné à élever, instruire et former des jeunes gens dans la science et la pratique de l’agriculture. C’est ainsi qu’est né l’institut agronomique de Valabre.

Je retrouve la Luynes puis le pont qui l’enjambe reconstruit de bois et de métal ; l’une des berges a été renforcée par un enrochement quadrillé. Revue énergies, 367. Deux arches de soutènement et l’ouverture d’un petit aqueduc me laissent penser qu’il y a eu autrefois une construction : une ancienne tuilerie ? Ruines au bord de la Luynes par Team CALM

Je retrouve le pavillon ; balcons et colonnes ont été rajoutés par les Gueidan. Gaspard de Gueidan, marquis seigneur de Valabre, fut avocat général puis président de la cour du Parlement de Provence.

le pavillon de chasse du Roi René, par patzs13

Pourquoi a-t-on surnommé ce monument « pavillon de chasse du Roy René » ? Ce bon roi était mort depuis un certain temps lors de la construction de cet édifice. Original, volume austère, il a un plan simple mais très organisé, à la manière des villas italiennes. Aujourd’hui, il abrite des expositions thématiques relatives à la forêt méditerranéenne et au bois.

Boucle 9km100, 2h déplacement men arche rapide (4.7km/h de moyenne) sinon 3h, 197m dénivelée. Sur la carte figurent les trois caches ainsi que le point où il ne faut pas oublier de tourner à droite.
Une boucle facile propice à la marche rapide ; l’environnement verdoyant du pavillon se prête à un agréable pique-nique au bord de l’eau.

1Gàrri : rat d’eau. Est-ce l’origine du vallon de Mange Garri ?

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 08 Jan 2015

Retour en haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *