Boucle de Ganagobie par le canal de Manosque

Publié le Catégories ----- * Forcalquier mont. Lure, 04 Alpes-de-Hte-Provence, Geocaching et jeux, Inédit, Rando familialeMots-clés , , , ,
 

Circuit inédit qui conjugue la découverte du plateau de Ganagobie et celle du canal de Manosque, dont les berges sont en principe uniquement

affectées au personnel d’exploitation pour l’entretien et l’exploitation des ouvrages conformément aux statuts de l’ASCM et à l’ordonnance 2004-632 du 1er juillet 2004. La Filiole 14, avril 2011

Tout commence par une belle descente dans des sentiers ravinés qui coupent les lacets de la départementale plutôt spectaculaires. Dans l’un des virages, le GR, profondément creusé, est impraticable et je serai obligée de suivre la route sur quelques mètres pour le récupérer plus loin.

Tout en bas, avant de suivre le canal, je retrouve le pont romain de Ganagobie, sur le Buès, découvert assez tardivement lors de la prospection systématique des ponts sur la via Domitia. La voie romaine, si elle a facilité la communication et le commerce, servit plus tard de voie d’invasion aux Lombards. Datant du début IIè siècle, 30m de long, 10m de hauteur, une seule arche reposant sur des culées massives, ce pont romain est toujours utilisé par la petite départementale qui le traverse.

L’entrée sur le canal de Manosque est précédée d’un classique panneau d’interdiction de circulation ; le long du canal, la promenade est à vos risques et périls. En période hivernale ont lieu les travaux de réhabilitation : trois tronçons du canal maître à Ganagobie ont fait l’objet en 2008/2009 d’un recuvelage1 des berges. Si le danger est donc moindre en hiver, période de repos du canal, il existe néanmoins quand le canal est en eau : beaucoup d’ouvrages d’art devront être traversés en posant parfois le pied sur une surface étroite ou non sécurisée. Enfants turbulents, s’abstenir !

Le canal de Manosque

  • L’acquisition des terrains et les travaux ont été exécutés par l’Etat entre 1881 et 1926.
  • En 1977, l’entretien et l’exploitation du canal de Manosque sont remis en affermage2 à la Société du Canal de Provence.
  • En 2004, lancement de l’élaboration d’un Contrat de Canal.
  • Les eaux distribuées par le canal de Manosque sont dérivées de la Durance. La prise actuelle est située dans le barrage de l’Escale à Château-Arnoux
  • 13 communes traversées réparties sur 6 cantons, desservies en eau brute par le canal de Manosque.
  • surfaces irriguées multipliées par 6 entre 1950 et 2000, passant de 270 ha à 1800 ha.
  • Le canal maître mesure 57 km et les filioles3 représentent un linéaire d’environ 250 km.
  • 3 500 adhérents dont seulement une cinquantaine sont agriculteurs.

Quant à ceux qui jettent dans le canal la carcasse de leur voiture, ils ont eu une bien mauvaise surprise quand celui-ci a été vidé en août 2012 car l’immatriculation de la quarantaine de véhicules a été remise à la police qui fera une enquête pour retrouver leur propriétaire. Ceux qui auraient fraudé leur assurance sont passibles d’une peine de 5 ans de prison et d’une amende de 375 000 €…

L’eau du canal s’en va les carcasses de voitures dansent

De nombreux ouvrages d’art jalonnent ce parcours escarpé : un pont-aqueduc (64 sur la totalité du canal) avec rambarde métallique, un autre sans protection qui domine le vide (Mal-Pas), un ponceau4 et ses pierres mal jointoyées entre lesquelles l’herbe repousse. Deux des ponts portent un numéro (11.70, 11.67) qui vraisemblablement représentent leur distance en km par rapport à la prise d’eau du barrage de l’Escale. Le canal devient souterrain, je le retrouve un peu plus loin creusé directement dans le rocher. Il devient plus étroit ; la végétation qui colonise ses bords est celle des zones humides comme le rouge du cornouiller sanguin ou les joncs. Le canalAprès le gros tuyau disgracieux, je retrouve les berges du canal, construites différemment : d’un côté, assemblage de pierres à cinq faces, de l’autre une surface bétonnée lisse. Au pont-aqueduc du ravin de Pont-Bernard, parmi les aménagements plus importants, je reconnais une martelière5. De façon à partager la ressource en eau, une distribution « au tour d’eau » impose la mise en oeuvre des arrosages à des heures pré-définies.

Je reviens sur mes pas ; commence alors la remontée sur le plateau par un chemin balisé par les fils électriques. Petit arrêt au village de Ganagobie et ses quelques rares maisons. Au loin, derrière l’immense forêt, les montagnes enneigées des Alpes pointent leur nez. La Durance étale ses iscles entourées d’un maigre filet d’eau. Bientôt, un panneau de bois m’indique la direction du plateau par le chemin de Monticelli, chemin communal qui menait à Augès (lire dans ce blog la chapelle d’Augès et la ferme des Lioux) et que le père Lorenzi a rebaptisé en souvenir du peintre marseillais Adolphe Monticelli qui vécut en nourrice chez les Derrives à la ferme de Ganagobie ; ce dernier empruntait souvent ce chemin pour se rendre à la ferme des Colomblancs.

Adolphe Monticelli (1824-1886) fut déclaré à la mairie comme étant né de parents inconnus. C’est un enfant naturel, né de l’amour hors mariage. Pour des raisons de convention sociale Thomas Monticelli mit secrètement son fils en nourrice à Ganagobie. Ce fils est souvent revenu à Ganagobie qu’il a peint. Il y a laissé un tableau religieux la Vierge et l’enfant. L’histoire du peintre sur le site bassesalpes.fr

Je traverse le plateau ; je ne vous détaillerai pas ce qu’il y a à découvrir car je l’ai déjà évoqué dans deux articles découverte du plateau de Ganagobie et lors de la fête de la randonnée 2008 Ganagobie. Vous passerez à côté de la fontaine aux oiseaux, réserve d’eau d’un ancien chantier d’extraction de meules : un bassin supérieur carré, un bassin inférieur circulaire avec une belle goulotte reliant les deux.

Une seule cache trouvée dans le secteur pour les chasseurs de trésors high tech et pourtant, il y aurait de quoi en poser… Monastère Notre-dame de Ganagobie, par patou30

Le décor de festons du tympan de l’église, si fortement associé à Ganagobie, parait avoir été réalisé en deux étapes : dès la création du portail (la forme des pieds des apôtres avaient même été adaptés) et au XVIIè lors de la réfection du portail. Le christ au centre bénit de la main droite et tient de la gauche la Bible. Il est entouré d’animaux (lion, taureau, aigle parait-il…) dont la vivacité contraste avec la sérénité du Christ au milieu.

Ne ratez pas les mosaïques au fond de l’église : à gauche du transept, on dirait

un tapis oriental sur lequel apparaissent des monstres pleins de vie se détachant sur fond alternativement noir ou rouge. Au centre deux couples de lions affrontés, l’un à tête unique, l’autre vue de profil et trois quarts. Vers le bas, un long panneau à décor géométrique. Ganagobie, mille ans d’un monastère en Provence, Michel Fixot, J.P. Pelletier, Guy Barruol, Les Alpes de Lumière, 2è édition, 2004

Face aux moyens de répression inexistants, les promeneurs sont toujours nombreux le long du canal, surtout aux abords de Manosque.

La population exprime des attentes fortes quant à l’officialisation et à la valorisation des usages de loisirs le long des berges des canaux principaux qui posent cependant les questions de la compatibilité entre les usages et surtout de la sécurité et des responsabilités juridiques. Publicolloque janvier 2011

Image de l’itinéraire 12km600, 3h30 dépl., 4h30 au total, 313m dénivelée

Ce parcours inédit, varié en paysages et difficulté, avec ses multiples découvertes sur le plateau, remplira aisément votre journée.

1cuvelage : revêtement étanche et capable de résister à la pression de l’eau pour en consolider les parois.
2affermage : contrat par lequel le contractant s’engage à gérer un service public, à ses risques et périls, contre une rémunération versée par les usagers. Le concédé, appelé fermier, reverse à la personne publique une redevance destinée à contribuer à l’amortissement des investissements qu’elle a réalisés.
3filiole : rigole alimentée depuis le canal maître par l’intermédiaire d’une vanne. En pente, elle permet l’écoulement des eaux jusqu’aux parcelles.
4ponceau : pont permettant aux équipements agricoles et aux troupeaux de franchir les cours d’eau, favorisant ainsi l’utilisation optimale de toutes les parcelles de l’exploitation
5martelière : ouvrage de pierre où s’adapte une vanne permettant de contrôler le débit d’eau dans un canal d’irrigation

©copyright randomania.fr

Une réflexion sur « Boucle de Ganagobie par le canal de Manosque »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *