Esparron du Verdon : de la Séouve à la chapelle Sainte-Magdeleine

Publié le Catégories ----- * Parc Verdon 04, 04 Alpes-de-Hte-Provence, Geocaching et jeux, Rando familialeMots-clés , , ,
 

IMG_0124.jpgDépart près de l’église Saint-André, agrandie et restaurée vers 1710, et son campanile provençal, « cage polygonale s’effilant vers le sommet en un fleuron muni de crochets » (1758). Elle englobe quelques éléments médiévaux.

Le château d’Esparron que domine la tour féodale quadrangulaire des Castellane, avec créneaux percés d’archères d’angle d’époque (fin XIIIè), n’a pas cessé depuis l’origine d’appartenir à la même famille. Même au moment de sa vente à la révolution française, Joseph Ricoux qui l’acquiert, prétend « avoir agi dans la présente vente pour compte d’ami en faveur de trois petits enfants du citoyen J.J.-B Castellane résidant à Saint-Paul-Trois-Châteaux ».

IMG_7053.JPGLe donjon du baron Boniface VI de Castellane défia le nouveau comte de Provence Charles d’Anjou. La puissante baronnie de Castellane s’étend alors sur tout le Verdon. Il manie le sirventès1 avec brio. « la guerre, les efforts, le tumulte me plaisent » disait-il. Mais Charles d’Anjou gagnera cette guerre et les barons de Castellane devront se soumettre.

IMG_0128.jpgVu de derrière, cet ensemble de bâtiments n’a rien d’impressionnant. De face, évocateur des temps féodaux, il domine magistralement le village d’Esparron ; nous voyons bien que la façade des six corps de logis a été restaurée (XVIIIè). Trois étages de fenêtres cintrées sont prises en tenaille entre deux avancées rectangulaires servant de toursIMG_7056.JPGLa fontaine du château accolée au domaine du seigneur, servait également de fontaine publique et alimentait le lavoir tout proche. Avec ses pilastres et son fronton triangulaire, elle décore l’entrée du château depuis 1862.

IMG_0138.jpgAprès la cache Château d’Esparron par MSJWombats, IMG_0140.jpgnous prenons la direction de Quinson par les Sambres, début de parcours commun au sentier de découverte balisé PR jaune ; de nombreux pupitres présentent les espèces végétales : chêne blanc, chêne kermès, genévrier, poirier faux amandier, etc mais en cette saison, il est bien difficile d’identifier les arbres qui semblent morts.

Office du tourisme d’Esparron

Esparron, une des communes du Parc naturel régional du Verdon

cadastre napoléonien 1825 carraire troupeaux d'ArlesIMG_7067.JPGNous marchons sur des blocs rocheux parfois humides et glissants. Au belvédère de la Tuilière, nous pouvons apercevoir le lac. Presque en face de nous, autrefois, un pont édifié vers 1725 permettait aux troupeaux venant d’Arles, de traverser le Verdon lors de la transhumance vers les Alpes : il est aujourd’hui noyé sous les eaux mais nous en trouvons trace sur le cadastre napoléonien. Esparron, situé sur cette draille vivait donc du passage des moutons sur ses terres.

La communauté d’Arles préoccupée d’assurer la conservation de ses immenses troupeaux, entretient dans la Crau des gens armés ; elle facilite la transhumance en établissant des carraires, en assurant le libre passage par des traités avec les riverains, en s’assurant de lieux de parcage pour les troupeaux. Le Droit d’esplèche dans la Crau d’Arles, thèse pour le doctorat Faculté de droit d’Aix.Fassin Paul, impr. de B. Niel (Arles), 1898

En 1934, le département des Basses-Alpes, recevait encore en estivage 120 troupeaux des Bouches-du-Rhône. Le cadastre napoléonien d’Esparron porte trace de ces sentiers de la transhumance : la Carraire de l’abreuvage, la Carraire des troupeaux d’Arles qui longeait le Verdon avant de le traverser au sud de l’actuel ravin de Chabert.

IMG_7070.JPGAprès la traversée d’un petit vallon et du lieu-dit les Sambres2, nous sommes au carrefour de la Séouve3, sur un plateau où se cultive la lavande. Nous suivons la piste vers Sainte-Madeleine jusqu’au hameau de la Bastide Neuve. La descente nous amène en bordure de la D82 où nous hésitons : le balisage jaune s’interrompt tandis qu’un ancien, en haut du talus, longeant la route, nous éviterait de marcher sur le macadam. Nous décidons de le prendre bien que non entretenu. Sur notre gauche, deux sapins perdus dans un environnement qui n’est pas le leur. Sur notre droite, Ti’Mars… identifie les vestiges d’un ancien canal. cadastre napoléonien 1825 Sainte-MadeleineNous pouvons le suivre pratiquement jusqu’à l’ancien moulin d’Esparron se trouvant de l’autre côté de la route (voir cadastre napoléonien).

IMG_7077.JPGIMG_0155.jpgEn passant devant un oratoire puis une « belle » ruine qui doit être celle du moulin alimenté par le canal de tout à l’heure, nous atteignons la chapelle Sainte-Madeleine. Située sur la route d’Albiosc, toute simple, elle est dédiée à Sainte-Madeleine très vénérée en Provence.  Protégée par un chêne centenaire, datée probablement du XVIIè, elle a été restaurée en 1897 comme l’indique la date gravée sur sa façade.

IMG_7078.JPGNous terminons par la visite des nombreuses crèches artisanales exposées librement dans le village : crèches sur tuiles peintes, en argile, en bois, en tissu ou en laine tricotée ; classiques ou exotiques, elles attirent le regard des automobilistes qui traversent le village et méritent qu’on y prête attention.

Gorges, lacs et plateaux du Verdon… à pied, FFR, coll. Topoguides, FFR, 2007
Voir aussi la fiche rando sur les basses gorges – Esparron4 de Verdon (deux randonnées faciles), éditée par le parc naturel régional du Verdon en vente dans les offices du tourisme.
Raymond Collier, la Haute Provence monumentale et artistique, Digne, 1986

Image de la boucle de la Séouve chapelle Sainte-Madeleine 6.6km, 2h déplacement (2h30 total), 195m dénivelée

bullet1.gif

1sirventès : genre poétique provençal qui se moque de l’actualité
2sambres : cavités dans la roche où se conserve l’eau de pluie, abreuvoirs pour les animaux sauvages (source : parc naturel régional du Verdon)
3séouve ou séuve ou céouve : forêt au moyen-âge
4Esparron : de espar (verrou) et diminutif ‘on’ ; sur l’itinéraire d’importance entre Var et Haute-Provence, Esparron servait de verrou protecteur

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 06 Juin 2017

Retour en haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *