La maison hantée de la Pré Fantasti

Publié le Catégories ----- * Ventoux 84, 84 Vaucluse, Balade, Geocaching et jeuxMots-clés ,
 

Quel randonneur curieux n’aurait pas envie de se rendre jusqu’au manoir de la Pré Fantasti1 réputé pour être une maison hantée ? en déplacement dans le Vaucluse pour la préparation de l’Aperocache Provence 10 ans (3 et 4 juin 2017, rencontre organisée par l’association des Geocacheurs de Provence et de Partout), j’en ai profité pour faire cette courte balade que j’ai complétée ultérieurement par un circuit vers le lac du Paty, constituant ainsi une vraie randonnée autour du patrimoine.

Je stationne sur le parking du lac du Paty, déserté sans doute à cause du mistral. Le sentier est balisé. Je passe d’abord à la figuerie où était plantée la figue longue noire [violet foncé] de Caromb : deux récoltes par an, la seconde donnant des fruits plus petits. Comme pour la truffe, la figue a sa confrérie  : la confrérie de la figue longue noire de Caromb créée en 2008 : c’est cette association qui entretient la figuerie du Paty, verger conservatoire pédagogique avec 35 variétés de figues différentes.

Un cairn puis les traces d’une ancienne carrière, empreinte économique du XIXe ; c’est un calcaire coquillier de bonne qualité, de couleur blanche ou jaune, assez imperméable : sans doute cela explique-t-il qu’il ait servi à la construction et la réparation de quelques fontaines de Pernes [fontaine du Cormoran par exemple], du couvent des dominicains à Carpentras. Le front rocheux donne l’impression d’étages de pierre.

Au loin le haut manoir hanté surgit, annoncé par quelques pierres posées au sol, gravées ou sculptées en relief (« NI » comme Barberini ?, « AU », « P »). Construite entre les XIVè et XVè par le maître-carrier du lieu, elle est habitée ensuite par les frères Barberini, d’une famille noble originaire de Florence. Ses fenêtres à meneaux se détachent bien sur les murs dorés ; un jardin en terrasse fait face au porche en encorbellement soutenu par un pilastre monolithe. A l’intérieur, on devine l’escalier à vis qui menait à la chapelle privée à l’étage.

Les frères Antoine et François Barberini, exilés par le pape Innocent X, ont trouvé refuge dans une maison au nord de la commune, sur les premiers contreforts du Paty, pas très loin du village. […] Les frères Barberini sont réhabilités en 1646. Ils décident de revenir s’installer en Venaissin, mais, brouillés avec le légat en fonction, ils viennent s’installer à Caromb après le décès de leur oncle pour échapper à son successeur (1647). [Ils] y vivent pendant neuf ans, à la calotte rouge, ce manoir isolé qui appartient à une famille noble, les du Puy. […]
Ils viennent aux offices à Caromb et sont présents lorsque le père capucin Denis vient prêcher le Carême avec l’évêque de Carpentras, Monseigneur Bichi (1647).
Ils sont réhabilités par le pape après leur séjour à Caromb et occupent encore des postes importants : Antoine est évêque de Poitiers, Cardinal, puis Archevêque-Duc de Reims (1657) et Pair de France, évêque de Palestrino, Duc de Segny.
Ils sont souvent en visite à Carpentras où ils fréquentent le savant professeur M. Berthet. […] Plus tard, ils rentrent à Rome, et il semble qu’ils reprennent leurs postes au sein de l’Eglise.
Antoine meurt en 1671 et son frère François en 1679 à 82 ans. La ligne mâle des Barberini s’éteindra en 1738 et leurs biens passeront à la famille des Colonna.
Les frères Barberini, selon Jean Gallian

Installés en dehors du village, ne discutant pas avec les gens du village, fréquentant des savants, ces deux ex-cardinaux devaient exciter la curiosité. Lorsque la réalité est cachée ou inconnue, l’imagination prend le dessus : le temps passant, leur histoire s’est transformée en légende.

Ces deux frères Barberini, à Caromb, s’adonnaient volontiers à l’alchimie, voulaient transformer les métaux en or grâce à la « pierre philosophale ». Cette pratique interdite tenait plus de la sorcellerie que de la science et méritait alors supplice et bûcher. Pour éviter le scandale et protéger ses neveux, le pape les expatria à Caromb, dans une résidence qui appartenait à la papauté.
Incorrigibles, ils continuèrent leur activité et l’étendirent même à la fabrication et la vente d’un élixir de longue vie […]. Celui qui écoulait la marchandise soupçonna son frère de garder la majeure partie des bénéfices de leur commerce. En réponse à sa plainte, il reçut […] le contenu d’une fiole de vitriol au visage. Défiguré, brûlé, il agonisa pendant des heures à proximité du manoir carombais et mourut dans d’atroces souffrances. Légende rapportée par BRESSIEUX J.-C., A la recherche du temps passé – Caromb, Caromb mairie, 1989

Le fantôme de François Barberini hante donc les lieux. Un deuxième fait, réel celui là, a conforté l’horrible réputation de l’esperit fantasti. Retrouvez le manoir hanté dans le livre d’André de Richaud, La barette rouge, Grasset, 1997.

Le 27 mars 1909, le village de Caromb est à nouveau en ébullition. On vient d’apprendre que Marius Jouve, félibre et riche propriétaire du Barroux a été assassiné à « Préfantasti ». Il revenait de chez le barbier de Caromb et a été abattu d’une balle de plomb dans les reins, par un tireur embusqué derrière un buisson de cades.
La gendarmerie enquête, arrête un jeune homme de 19 ans qui n’a pas pu, faute d’argent, payer un copieux repas pris au Relais du Cours et a laissé son vélo en gage. Revenu deux heures plus tard, les poches pleines, pour régler la facture, il éveille la curiosité de l’aubergiste qui en parle aux gendarmes. Le rapprochement est vite fait et l’homme, qui faisait sa sieste dans un champ, est arrêté, enfermé dans la tour du beffroi, puis transféré à Carpentras. Histoire de Caromb

Le Manoir hanté, juju&noa

Je déambule ensuite sur un chemin d’exploitation parmi les oliviers et les vignes, croisant un morceau d’aqueduc de pierre et quelques iris. Au loin la demeure perd peu à peu son côté mystérieux.

D’autres lieux insolites du Vaucluse dans : 100 lieux pour les curieux, M. Dumond & B. Bost, Christine Bonneton éditeur, 2015

Les photos

Image de l’itinéraire moins de 2km, 1h environ, 33m dénivelée (+50, -50)

1Pré fantasti : peut-être une contraction de esperit fantasti : esprit follet, farfadet, plus malicieux que méchant ; c’est en quelque sorte un génie domestique qui peut se manifester sous forme de feux follets.

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 25 Mai 2017

Retour en haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *