Le sentier du littoral près du fort de Brégançon

Publié le Catégories ----- * Côte varoise 83, 83 Var, Geocaching et jeux, Rando familialeMots-clés ,
 

Petite promenade familiale sans prétention avec pour unique but la baignade l’été et le fort de Brégançon… J’ai profité d’une invitation chez des amis au Lavandou pour découvrir ce petit bout de sentier du littoral. Aujourd’hui 14 août 2008, certains touristes ont pu voir le président de la République débarquer au fort pour une réunion avec la secrétaire d’état américaine Condoleezza Rice. Quand j’y étais le 10 août, le pavillon français témoignant de la présence du président, ne flottait pas : un seul garde en protégeait l’entrée. Pour éviter le prix du parking de Cabasson l’été (8€ la journée en 2008), mieux vaut privilégier les périodes hors saison.

Merci Dédou de l’invitation à découvrir le sentier du littoral (les contraintes concernant le parking ont été appréciées !) grâce à la cache GCZXFH le fort de Brégançon.

img_9001r.jpgimg_9004-224x300.jpgDe loin on le croirait sur une île mais il est désormais relié à la terre par un pont. Les différents présidents de la république française l’ont diversement apprécié. Histoire du fort sur le site de la présidence de la république et sur celui de linternaute :

  • « Le 25 août 1964, le Général de Gaulle, venu présider les cérémonies du 20ème anniversaire du débarquement allié en Provence, vint coucher à Brégançon.
  • Par arrêté du 5 janvier 1968, le Fort fut affecté à titre définitif au ministère des Affaires culturelles pour servir de résidence officielle.
  • Le Président Georges Pompidou et son épouse y séjournèrent à plusieurs reprises, en août 1969 et durant les étés 1970 et 1971 notamment.
  • Le Président Valéry Giscard d’Estaing se rendait régulièrement à Brégançon avec son épouse : il y passait une semaine pendant l’été, deux jours à la Pentecôte et un week-end l’hiver [Mémoire de Valéry Giscard d’Estaing].  Le 26 février 1978, il y donna une interview télévisée à l’approche des élections législatives.
  • Le Président Jacques Chirac et son épouse se rendaient régulièrement à Brégançon, durant l’été et lors des vacances de Pâques.  » Extrait du site de la présidence.

Le fort de Brégançon sur le site de la commune de Bormes les Mimosas, où l’on lit qu’il fut aussi un repère de pirates !

le sentier sur les rochersimg_9009.jpgLa balade, tantôt sur passages rocheux, tantôt sur les plages (Cabasson nord, du kiosque blanc, plagette sud de la villa de Brégançon, plage de l’ilot du Jardin, plage des Nouvelles, des ïlots de l’Estagnol), tantôt en sous-bois, tantôt au soleil, est plutôt variée. Après la première plage bondée de monde, le sentier monte à l’ancienne borne topographique de taille impressionnante : de là, c’est la première vue sur le fort. A la pointe de la Vignasse, une plaque commémorative indique que le petit port a été construit par Maurice Arène en 1958. Un grand amateur de navigation borméen ?

img_9005r.jpgMême en été, peu d’amateurs parcourent le sentier du littoral, sauf pour se rendre d’une plage à l’autre. Le vent léger a rendu la promenade fort agréable et j’en profite pour glaner quelques galets colorés. Les seuls pièges de ce sentier sont les racines d’arbres qui gonflent par endroit le chemin et les passages rocheux mouillés par la mer montante.
Sur la plage de l’ilôt du jardin, n’existe officiellement aucune zone de mouillage forain1 et pourtant des dizaines de bateaux sont alignés à quelques mètres de la côte ! Leur propriétaire a rejoint la plage le temps d’un après-midi.
bregancon-reglementation.jpgLégende de la photo de droite extraite  du Système d’Information Géographique du Var  (la carte entière) :

  • rayé rose : zone de mouillage
  • pointillés jaunes : chenal
  • ligne pointillée bleue : limite des 300m avec petit rond jaune (bouée des 300m)
  • zone rayée rouge : mouillage et circulation interdits (Fort de Brégançon)
  • zone rayée vert clair (ZRUB : zone réservée uniquement à la baignade et  ZIEM : zone interdite aux embarcations motorisées).

Il n’y a pas que le mouillage qui soit interdit autour du fort mais le survol également, même en ULM.  Le 1er août 2008 un pilote d’ULM a été interpellé suite au survol du fort de Brégançon. Selon l’arrêté ministériel, les infractions à l’interdiction de survol sont passibles d’amendes de 15.000 à 45.000 euros et d’un emprisonnement de six mois à un an.

ancrage_ecologique_schema.jpgConsciente de l’impact du mouillage répétitif, la commune de Bormes a fait installer un réseau permanent d’ancrages fixes écologiques pour les bateaux. « Quelle que soit la nature du sol, l’ancre ne repose pas sur le fond. Elle pénètre le sol verticalement jusqu’à parfait affleurement. Le poids n’est donc plus un facteur de tenue. Ce type d’installation n’a pas montré d’impact négatif sur l’herbier environnant sur la durée de l’étude ». Ancrages écologiques (également utilisé à Port-Cros pour le sentier marin)
L’itinéraire du fort de Brégançon aux ilots de l’Estagnol, 6km, 2h00 A/R

Mais vous pouvez continuer le sentier du littoral jusqu’à Pellegrin (Voir De Cabasson à Pellegrin, fiche pratique 12 du topo-guide Le Var… à pied, Fédération Française de Randonnée, FFR, 2005 première édition)

blsqr05.gif

1 Un mouillage  » forain  » est un lieu situé en dehors d’un port

©copyright randomania.fr

Une réflexion au sujet de « Le sentier du littoral près du fort de Brégançon »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *