Le Thor et la colline de Thouzon

Publié le Catégories 84 Vaucluse, Balade, En voiture ou en train ou en bateau, et à pied, Geocaching et jeux, Rando familialeMots-clés , ,
 

Yves et moi avons débuté la découverte par le village du Thor, ville d’eau – au bord de la Sorgue – et de patrimoine. Curieuse origine que celle de l’église Notre Dame du Lac ! elle aurait été bâtie à l’endroit où un taureau se prosternait et se mettait à genoux toutes les fois qu’on le menait à un petit lac qu’il y avait ici autrefois. On trouva dans l’eau une statue de la Très Sainte Vierge et l’église fut bâtie à cet endroit.
‎LEFEVRE-PONTALIS Eugène‎, Notre Dame du Thor, ‎Congrès Archéologique de France, LXXVI e Session, tenue à AVIGNON 1909
Eglise romane d’art provençal achevée au XIIè, son architecte est inconnu. Elle possède les premières croisées d’ogives gothiques de la région ; le porche est doté d’un cadran solaire en 1641 : un pigeon s’est blotti dans le trou de son ancien gnomon. L’entrée principale se trouve sur le côté, face à la croix de mission en fer forgé érigée une première fois en 1743, détruite à la révolution, rétablie en 1809. Au début du moyen-âge, elle était dotée d’une horloge publique : au son de la cloche, étaient convoquées les séances du conseil de ville. Prisonnière des hauts remparts jusqu’en 1833, elle se trouve aujourd’hui au bord de la Sorgue.

L’église du Thor ne bouge plus, force de pierre. […] Elle encorne le ciel en même temps qu’elle s’enfonce dans un lit de cailloux vers le ventre de la terre. Sur le pont du Thor j’ai senti parfois le goût vert et fugitif d’un bonheur immérité. Ciel et terre étaient alors réconciliés. Albert Camus, Henriette Grindat [photographie], la postérité du soleil, Gallimard, 2009

La Sorgue 4, Notre Dame du lac, jeancaching84

Près de la passerelle de la Garancine, une roue à aubes tourne encore. La récolte des racines de la garance, cultivée dans les marais du Trentin au nord ouest du Thor, se faisait en septembre, trois ans après la plantation. Séchées au soleil, ses racines étaient écrasées par une meule, ici celle de la fabrique de la famille Poussel, une des sept fabriques du Thor. A l’arrivée du colorant artificiel, la teinture de garance donnant une variété de rouges, a disparu (selon le panneau d’information sur place). C’était la teinture des pantalons et képis d’uniformes de l’infanterie de l’armée française jusqu’au début de la Première Guerre mondiale. Selon wikipedia

Passerelle de la garancine, jeancaching84

Nous pique-niquons dans le jardin des Estourans, au pied du château d’eau-pigeonnier traversé par un bras de la Sorgue. Encore de l’eau !

Jardin des Estouransjeancaching84

Nous prenons notre café face à la porte de l’horloge. Nous l’observons, nous posant la question de l’endroit où se trouve l’escalier intérieur pour atteindre le mécanisme. Jean-Félix Devaux, engagé volontaire thorois de la Grande Armée rase totalement l’ancienne porte dont l’ouverture, pas assez large, ne permet pas le passage des voitures. Cette tour-porche se termine sur un couronnement de corbeaux en machicoulis. En 1847, la porte de Douzabas est terminée. En 1927, pour la sécurité des piétons, on ouvre d’abord un et plus tard deux passages de chaque côté de la porte. En 1958, le vieux mécanisme à balancier est abandonné au profit d’une distribution d’heure électrique. D’après le site de la commune

Les remparts existaient déjà lors du partage de la Provence en 1125 ; dotés jusqu’au XVIè de trois pont-levis, un à chaque porte, ils affichent des dimensions remarquables : 1200 m de long, 6 à 8 m de haut et 1.25 m d’épaisseur. Les maisons y sont adossées, collées, des portes de garage modernes y ont parfois été percées. Dommage ! D’autres curiosités sont à voir dans le centre ancien.

Nous reprenons la voiture (mais on peut y aller à pied) pour une courte balade d’après-midi à la découverte du monastère fortifié de Thouzon, ayant appartenu aux Bénédictins de l’abbaye de Saint-André de Villeneuve-les-Avignon ; perché sur une colline que certains osent appeler ‘montagne’, il apparaît rapidement d’en bas sur fond de ciel bleu.

De multiples chemins sillonnent la colline ; en bas de celle-ci, ce sont des marnes sableuses de terre fine, parfois propices au dérapage ; à plusieurs reprises, de généreuses plate-bandes d’orchis Robert annoncent le printemps. Des cairns de forme irrégulière balisent les sentiers.

THOUZON3 : La colline, juju&noa

Plus on monte, plus les sentiers deviennent caillouteux : de nombreuses roches calcaires cassées les encombrent ; dès que l’on s’éloigne du sentier principal, on s’attaque à des pierriers et des bois abandonnés dans lesquels il faut se frayer un passage.

L’arrivée sur le château de Thouzon est impressionnante. La pierre blanche, la restauration progressive des lieux, redonnent quelque grandeur à ce monastère vieux de 1000 ans. Le premier rempart que l’on passe en chicane en arrivant a été remonté ; la tour d’angle nord-est, étêtée, a retrouvé sa collerette ; le socle de la tour Est a été consolidé ; on devine un peu mieux que le creux était la base d’une tour ; le montage du mur d’enceinte en arête de poisson (opus piscatum) a été préservé ; les arcades du cellier sont élégantes ; la toiture de l’église sainte-Marie est toute neuve ; le trou béant dans l’abside de l’église est rebouché ; la porte sud-ouest et la porte principale ont été remplacées ; le mur ouest de la salle remonté ;  la citerne en forme de poire creusée dans la roche récupérait les eaux de pluie ; on circule facilement quitte parfois à tomber sur une impasse. Que de travail bénévole pour arriver à ce que ce site est aujourd’hui !
Je ne sais pas comment nous avons fait pour rater la chapelle Saint-Pierre pourtant si proche de l’église comme en témoigne les vues aériennes du site thouzon.fr

THOUZON4 : Le Monastère, juju&noa

1014 : L’évêque de Cavaillon donne Thouzon aux Bénédictins de St-André de Villeneuve
1171 : malgré la propriété des Bénédictins, le Comte de Toulouse Raymond V demande à Giraud Amic de fortifier Thouzon
1396 : le château est occupé par les soldats du Vicomte de Turenne. Le recteur Gaston de Montecatino les en chasse.
1563 : le Baron des Adrets à la tête de ses bandes de huguenots s’introduit dans le domaine de Thouzon.
Vers 1660 : hommage de l’abbé de Saint-André-de-Villeneuve, pour Thouzon
1696 : l’abbé de Thouzon vend le château et les terres à Joseph de Martin, comte palatin, archiviste et secrétaire d’état.
4 janvier 1815 : le roi Louis XVIII signe l’ordonnance de rattachement de Thouzon à la commune du Thor à la demande du maire du Thor, contrairement à l’avis des habitants de Thouzon. D’après l’association pour le site de Thouzon et Fief de Thouzon, Jean Gallian

Yves a même réussi à me faire descendre dans une ancienne carrière de sable – du moins je le suppose – par une rigole étroite et ravinée : ce sont des limons que l’érosion modèle en courbes molles.

La grotte de Thouzon, la seule du Vaucluse que l’on visite, plutôt petite, n’est ouverte qu’une fois par semaine le dimanche après-midi hors saison. Elle a été découverte par des ouvriers de la carrière de Boudin au début du XXè siècle. Elle contient quelques merveilles si j’en juge par les photos du site : les grottes de Thouzon

THOUZON1 : La grotte aux fées, juju&noa

Malgré sa bonne centaine de mètres d’altitude, la colline nous offre un beau point de vue sur le Ventoux. Le retour par un autre sentier discontinu aboutit sur une citerne : c’est elle qui affiche fièrement ‘montagne de Thouzon’. Et au loin la longue chaîne du Luberon.

THOUZON5 : Vue pas si terne, juju&noa

Nous redescendons par un autre sentier ; dans l’herbe au soleil, poussent d’autres orchis. Avec les 20° du jour, ça sent le printemps !

L’ensemble des photos

Une journée sans difficulté qui associe la visite d’un village du pays des Sorgues et un monument historique admirablement restauré.

Image de l’itinéraire au départ de Thouzon 3.200km, 1h05 (2h10 au total avec les caches), 67m dénivelée (+158, -158) + visite du village du Thor.
En partant de l’église du Thor (tracé de couleur parme) : 6.6km, 2h05 (3h10 au total), 67m dénivelée (+158, -158) + visite du village du Thor.

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 15 Mar 2017

Retour en haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *