Les gorges de la Nesque, évocation de Frédéric Mistral (2)

Publié le Catégories ----- * Ventoux 84, 84 Vaucluse, Rando sportive
 

Première partie du parcours, voir Les gorges de la Nesque 1.

Au final, compte tenu de nos nombreuses difficultés à l’aller, nous avons autant marché que stationné sur place, foi de GPS !

Du Castelleras au plan d’eau de Monieux par le GR9 et le lit du torrent

(Rappel : pas d’interdiction de circuler l’été sauf risque exceptionnel)

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Avec la température ressentie

St__le_au_belvedere_baladins_vauclusiens.jpgTi'Mars... et Bob13 devant le VentouxDepuis 1966 une stèle (photo empruntée aux Baladins Vauclusiens) en l’honneur de Frédéric Mistral (1830-1914) a été dressée au belvédère du Castelleras ; nous pouvons voir en face de nous le fameux Rocher du Cire1 empourpré par l’oxyde de fer, où Mistral situa une scène du Calendau, 1867 : « De là, venu dans la Nesque, il étouffe les ruches du Rocher du Cire, et pour trophée apporte à Estérelle un petit rayon de miel ».

Parti tard de Monieux avec deux amis félibréens, Mistral se rendit à Méthamis par les gorges ; ils se perdirent non loin du rocher du Cire et manquèrent plusieurs fois de tomber dans un gouffre. Obligés de faire demi-tour, ils furent hébergés par une famille de chevriers au lieu-dit les Bessons
rocher-cire-mistral-nesque.jpg Le lendemain, ils repassèrent au Rocher de Cire où ils découvrirent de nombreuses abeilles sauvages. Mistral, Frédéric Mes origines : mémoires et récits de Frédéric Mistral, 1915. IMG_4453r.JPGimg_4462r.JPG
En face de nous, de nombreuses et grandes baumes creusées dans le canyon mesurant parfois près de 200m. Avez-vous vu l’étroit sentier dans le fond des gorges  sur la photo de droite  ? nous y étions le matin.

pano-belv-r.jpg

Au sud, « la cathédrale » est un « rétrécissement extrême…, long de 50m, étroite entaille d’à peine 10m de largeur, entre deux murs à pics hauts de 40m,… ; il se pourrait que cet étroit fut une ancienne caverne. » Mistral s’y est promené ; pourquoi pas nous une prochaine fois ?

pano_ventoux_nesque_r.jpg

Au Nord le mythique mont Ventoux dans toute sa splendeur avec la route des gorges comme suspendue au flanc de la montagne : il parait si près et pourtant il est à 15km à vol d’oiseau. img_4460r.JPGLe retour le plus direct à la chapelle Saint-Michel prend accès sur la D942 à gauche en venant de Monieux, à 700 m avant d’arriver au belvédère du Castelleras. La descente rapide et en lacets par le GR9 est bien balisée, on est souvent obligé de mettre les mains, ou se glisser dans une gouttière entre deux rochers. Malgré quelques pierriers glissants, je prends le temps de regarder les baumes aperçues depuis le belvédère. Prudence à ceux qui ont le vertige ! Nous retrouvons la chapelle Saint-Michel après 20mn et 124m de dénivelée. Un couple de randonneurs hésite devant la montée qui les attend. Il fait si frais et si calme à cet endroit qu’on n’a pas envie de quitter les lieux ! IMG_4422r.JPGLe temps de placer une nouvelle cache pour les geocacheurs « les gorges de la Nesque (GC14W4) » et nous voilà repartis.
Ti’Mars… suggère de remonter la Nesque le plus longtemps possible pour changer d’itinéraire et ne pas escalader les rochers. Le massif étant formé de calcaires souvent perméables, l’eau s’enfonce immédiatement dans la roche. Les pertes de la Nesque dans tout le secteur des gorges alimentent le système karstique de la Fontaine de Vaucluse. Extrait du Schéma de restauration, d’aménagement, de gestion et d’entretien de la Nesque

Pour le prouver, un traçage des eaux souterraines a été effectué. L’injection du traceur a eu lieu le 11 février 2004 à 14 heures en amont des pertes de la Nesque (commune de Monieux dans le département du Vaucluse)… Le traceur est arrivé en 11 jours et 18 heures à la Fontaine de Vaucluse. La vitesse maximale de 73 m/h est élevée… Ce traçage est le premier sur la Fontaine de Vaucluse avec une surveillance en continu du traceur (procédé breveté INPI)… Le traceur était de l’iode, un oligo-élément indispensable à la vie… Ce nouveau traçage pourrait remettre en cause la validité des premières colorations (fortement médiatisées) des années 60… Extrait des news du site Hydrogeologie.com

Nous marchons donc dans le lit à sec de l’ancienne rivière. A part en cas de forte crue, aucun risque d’avoir les pieds mouillés : vous pourrez donc suivre en toutes saisons le lit de la rivière de la chapelle rupestre Saint-Michel au plan d’eau de Monieux, si toutefois les galets et rochers ne vous font pas craindre une entorse.

A l’arrivée, nous buvons un verre entre amis au bord du plan d’eau en revivant la journée : une manière de prolonger le plaisir de la randonnée.

Circuit n°10 du Topo-guide, Le pays du Ventoux à pied, 9km, 3h

Itinéraire de Montagne Cool, 5h

Notre itinéraire dans les gorges de la Nesque, 8.400km, 2h45

*L’album photo des gorges par les Baladins Vauclusiens et un descriptif d’itinéraire avec ses variantes

Circuit 26 des Nouveaux Guides Franck, Luberon Mont de Vaucluse, niveau technique 3 sur4, 3h15

bullet1.gif

1 Rocher de Cire : nom probablement tiré de la présence d’abeilles sauvages fabriquant la cire

©copyright randomania.fr

Une réflexion sur « Les gorges de la Nesque, évocation de Frédéric Mistral (2) »

  1. Après avoir vu il y a quelques semaines un reportage sur ces gorges (TF1 13H) j’ai demandé à un des animateurs du club de nous y emmener tellement ça m’a paru un coin à découvrir mais ce sera pour l’an prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *