Rognes : 4ème randonnée de la courge, 2015

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, 13 Bouches-du-Rhône, Geocaching et jeux, Rando familialeMots-clés , , , , , ,
 

Fête de la courge à Rognes : un marché, un concours de la courge la plus lourde et une marche populaire. Voilà de quoi passer une bonne journée.

Poste 1, départ, office du tourisme :
Le plan google map que nous remet l’office du tourisme est vraiment sommaire ; pas de points de repère hormis les postes de ravitaillement : le collège, les routes traversées telle la D66D, le nom des chemins,  les lieux-dits tels Grand Saint-Paul, Bonisson ne figurent pas sur la carte ; les centres d’intérêt non plus : la ferme de Pataconit, les points de vue, la chapelle Saint-Marcellin ; heureusement, le balisage par rubalise rouge-blanc est bon et nous ne raterons rien.

Majo et moi sommes sur place dès 9h30 le matin ; le parking à l’entrée du village, près de la chapelle saint-Denis, commence à se remplir et sert de point de repère à d’autres groupes de randonneurs.

La quête d’Ariane (2/3) : Rognes, mokmok

Une collection de courgesCombien pèse-t-elle ?Déjà beaucoup de monde sur le marché ; les courges rivalisent de couleurs, de poids, et même d’esthétique ou d’originalité. Je cherche Jean Chiron de Miramas, dont la femme prépare des confitures à partir des fruits de leurs vergers ; je les aime beaucoup parce que je sens plus le goût des fruits que celui du sucre et c’est par 9 pots que je les achète. Je les récupérerai après la rando.

Photos colorées représentatives de cette 14è fête de la courge par une blogueuse culinaire

Champ de vignes Saint-PaulinOratoire du côté de BonissonNous circulons dans les vignes cultivées depuis l’époque romaine comme en ont témoigné deux statues de Bacchus et Priape, dieux du vin et des jardins trouvées à Tournefort (sud est de Rognes). Après l’oratoire, la propriété Bonisson.

Le vignoble représente une superficie de 300 hectares. Environ 15000 hectolitres de vin sont produits chaque année par la cave de Rognes dont 9000 en A.O.C. coteaux d’Aix en Provence et 6000 en Vins de Pays.

Puits au Grand Saint-PaulRoute des MauvaresToujours des vignes quand nous obliquons sur le chemin de Saint-Paulin ; au Grand-Saint-Paul, une petite source a été captée à grands frais et alimentait les abreuvoirs au bord du chemin. Regardez l’importance de son puits ! l’ancienne villa romaine, détruite par les Sarrazins, a fait place à une belle bastide.

Poste de ravitaillement 2, D18 : des fruits frais et du fromage de chèvre de la ferme Brégalon nous sont offerts mais les gâteaux payants, proposés par des jeunes qui récoltent des fonds pour financer un voyage d’études, provoqueront un peu de confusion car disposés sur la même table et mal annoncés.

Ferme de Brégalon : Hugues et Christine Girard vous accueillent tous les après-midi de 15h à 19h (heure de la traite) de février à novembre, pour vous faire découvrir […] des fromages fermiers pur chèvre au lait cru selon des méthodes artisanales. (fermé le dimanche). Tél : 04 42 50 14 32.

Le collège des Garrigues rappelle des souvenirs à Majo : elle avait occasion d’y travailler il y a quelques années. La piste s’enfonce maintenant dans les garrigues. Beaucoup moins d’habitations dans la forêt de Rognes.

Nous reprenons notre route jusqu’à la ferme de Pataconit, immense bâtisse qui manifestement a fait l’objet d’agrandissements au cours des années. Nom bizarre qui me fait penser à la Patagonie, région géographique dans le cône Sud de l’Amérique du Sud ; la Patagonie comprend donc principalement le Sud de l’Argentine et le Sud du Chili. Je m’attends donc à des noms propres à consonance espagnole et, curieusement, le propriétaire de la ferme en 1838 s’appelle Rias Louis ; il possède terre, broussailles, pâture, mais son habitation est déjà vacante. Nous en faisons le tour, admirant les caves voûtées et le réservoir creusé dans la roche.

Champ de fèves Champ de poisA la sortie de la forêt de Rognes, nous longeons deux champs : un de fèves et un de pois ; la fève a débuté une seconde floraison, tellement l’automne a été doux : on devine ses touches noires sous les pétales blancs resserrés. Même observation pour les pois : à l’époque de leur semis, leurs fleurs ont presque la vivacité du printemps.

Poste de ravitaillement 3, Petit-Saint-Paul, D15 : soupe à la courge
Chemin carraire (saunier)De la marmite fumante, s’exhale une délicieuse et légère odeur : c’est la soupe à la courge préparée par l’équipe du comité des fêtes de Rognes. Nous en boirons deux fois non sans avoir promis d’en remercier ses créateurs. Traversée de la route D15 de Lambesc à Rognes et poursuite sur le chemin de la carraire.
Il pourrait bien avoir plusieurs usages, comme :

  • Le transport du sel :

    le chemin saunier est la route qui, actuellement, relie celle du Bassin de St Christophe (au Plan) à la route de Lambesc (Petit Saint Paul). […] C’est par lui que le sel récolté dans l’étang de Berre était acheminé aux delà de la Durance. Annales 9 de l’association les Amis du vieux Rognes

  • et le passage des troupeaux transhumants :

    Les carraires sont issues de coutumes remontant au XII et XIVé siècle instaurées par les Comtes de Provence. Les seigneurs donnèrent le droit de passage pour permettre le passage des troupeaux de moutons partant de la basse Provence […] vers la haute Provence, lors de la transhumance. […] Les propriétaires n’étaient pas dépossédés du sol sur lequel elles étaient tracées. […] un arrêté du parlement de l’ancienne province de Provence du 21 juillet 1783 imposa leur rétablissement. OFME

TORTUE LUTH GUYANE PLAGE MANARocher tortuePour le déjeuner, nous nous installons sur un rocher en forme de tortue marine (voir photo de gauche prise sur une plage la nuit en Guyane Française) TerresDeGuyane.fr ; des groupes de la randonnée de la courge se succèdent sans s’arrêter ; des murs et rochers couverts de mousse témoignent d’un micro endroit humide où pourraient bien se cacher quelques champignons ; d’ailleurs, alors que nous pique-niquons, une jeune femme s’arrête et cueille des girolles. Quand elle aura quitté les lieux, nous essaierons d’en faire autant… sans succès. Sur la petite éminence en face et sur le chemin, quelques pierres striées portent les traces de la scie qui les a coupées. Pierre de RognesLes carrières de pierre de Rognes n’étant pas proches, je ne m’explique pas pourquoi il y en a tant sur ce chemin et à ses abords. Auraient-elles été récupérées ?

6 carrières, 10 ouvriers, notent les Amis du Vieux Rognes dans les annales 9. Autrefois les troupeaux transhumants s’arrêtaient dans les anciennes carrières, grand cirque rocheux propice au repos des moutons. L’étoile du Pastre, Julien Ventre, L. Clergeaud, J.L. Giard et Cheminements Editions, 1998

Pour la restauration des monuments, on utilise aujourd’hui la pierre de Rognes, de même origine géologiques [que la pierre de Bibemus] mais de meilleure qualité, car moins poreuse et sans argile.

Il y a 18 millions d’années, la mer recouvre Rognes, envahissant profondément l’actuelle vallée de la Durance. La mer chaude, peu profonde, abrite une riche faune tropicale […]. Au fond de l’eau se dépose un sable argileux, cimenté par une vase calcaire jaune englobant les restes de la riche faune marine, […] : c’est le Miocène de Provence.
Avec le temps, cette boue durcie donne une roche coquillière jaune facile à travailler : la Pierre de Rognes.

Traces de chariots sur la route du selMajo me fait remarquer le long de la D15, des traces de chariots creusées sur l’ancien chemin saunier Saint-Cannat-Gontard. En 1665, note l’abbé Martin, Louis Arquier, propriétaire du Petit-Saint-Paul, se plaint de l’état du chemin saunier. C’est un chemin peu connu, datant de bien avant les romains.

Un terme est planté (…) près de la jonction du chemin de Saint-Cannat à Rognes et du chemin salier allant de Saint- Cannat à Cadenet, lit-on dans un document du 15 mai 1790. […] Il est mentionné plusieurs fois aux abords de Caire, du quartier de Robert et de la Font du Vabre, lors des recensements et remises en état des carraires particulières, à la fin du Moyen Age. Recherches sur les voies préromaines de la Trévaresse et du plateau de Rognes vers la Durance, Maurice Coquet, 1967

Salier selon Mistral, saunier selon le dictionnaire, c’est de toutes façons l’ancienne voie du sel.

Sortie de la forêt vers St MarcellinPeu avant Caire Val, notre direction s’infléchit vers l’est longeant un espace boisé qui s’ouvre comme une fenêtre sur le chemin du Véou. Les vignes ici sont plus rousses qu’à Saint-Paulin.
Coprin pieLe coprin bigarré attire inévitablement l’attention des curieux avec ses plaques blanches qui se dessèchent et son grand pied. Parce que ses couleurs rappellent le plumage de la pie, on l’appelle aussi coprin pie. Il pousse de juin à novembre dans l’humus des bois de feuillus mais n’est pas un très bon comestible. Ses bords  commencent à s’étaler : il va bientôt mourir. Dans la famille des coprins, il y a le chauve et le chevelu, celui des charbonnières, des chaumes, des orties,… Champisosies

Le chemin rural prend fin lorsqu’il croise la départementale D66D ; nous marchons alors sur la route heureusement peu fréquentée ; au loin, nous reconnaissons le dernier point de ravitaillement installé sur le sentier qui mène à la chapelle Saint-Marcellin. Nous sommes sur le circuit des Vignerons. Sigle fédération internationaleQuelques sigles IVV (Internationaler Volkssport Verband soit Fédération Internationale des sports populaires) sur fond de couleur complèteront désormais le balisage.
Circuit des vignerons

Poste de ravitaillement 4, D66D : chapelle Saint-Marcellin

Au dernier point de ravitaillement, nous dégustons un vin rosé de pays de Rognes, léger et désaltérant. Les joyeux membres d’un club de randonnées devisent avec bruit devant la chapelle Saint-Marcellin. Le cadre champêtre et le banc de pierre du jardin, incitent à la pause méditative, n’est-ce pas Majo ? L’ensemble des bâtiments est formé d’un enclos, d’une chapelle romane du XIIè siècle, d’un ermitage du XVIIè siècle… gouttière-escargotet d’une gouttière en forme de coquille d’escargot ! La restauration des lieux a été entreprise en 1988. Le tremblement de terre de 1909 l’avait fortement endommagée.
Le premier ermite de Saint-Marcellin, fut frère Esprit, natif de Puyloubier, agréé par son Eminence le cardinal de Grimaldi, archevêque d’Aix. On lui donna un logement, un habit, avec permission de quêter p1our se procurer de quoi vivre […] à condition qu’il remplirait sa charge avec zèle et par sentiment de religion et qu’il entretiendrait la chapelle dans une grande propreté. 1661. Monographie du village de Rognes, Marie Tay, Barlatier-Feissat, 1885, consultable sur le site www.e-corpus.org
Les traditions ont repris depuis 1988, avec la messe, la bénédiction des vendanges et un repas champêtre à l’ombre de magnifiques chênes.
Des graffitis de bateaux, de chapelles ornent les murs de l’ermitage mais le plus ancien trésor découvert aux abords est une pièce de tiers sous dor site sixbid.commonnaie royale de SIGEBERT III datant du VIIè siècle, preuve de l’occupation ancienne des lieux. Selon , Guiral Almes, les Amis du Vieux Rognes, annales 12. Sur le site sixbid.com, la pièce, bien qu’écoincé [ndlr : terme non français utilisé en numismatique], a été évaluée à 2000€…

EgliseLa randonnée touche à sa fin ; au fronton de l’église paroissiale Notre Dame de l’Assomption la ‘république française’ s’affiche fièrement. Construite en 1607, elle renfermerait des trésors d’art.

Blason de Rognes sur la façade d'une maisonNous passons par les ruelles plutôt que par la voie principale, découvrant de jolis encadrements de porte et, sur quelques maisons, le blason de Rognes gravé dans la pierre. Donné en 1625 par les syndics de la ville – à la suite d’un procès opposant les habitants à la châtelaine, Julie d’Agoult qui voulait imposer ses propres armes –, il représente un verrou qui met les habitants à l’abri du loup [ndlr : le loup figurait sur les armoiries de la famille d’Agoult et désigne la châtelaine].

Après avoir récupéré mon sac de confitures, nous profitons du défilé musical au son des cornemuses : original en Provence !

chapelle Saint-DenisRetour au parking en passant devant la chapelle Saint-Denis, aux beaux reflets dorés au soleil ; elle a été érigée en 1720, suite à la plus grande épidémie de peste, en remerciement à saint Denis, patron de la commune. Lire l’article le mur de la peste sur randomania+

Une des plus agréables et faciles marches FFSP que j’ai eu occasion de faire car elle privilégie les passages dans la nature par les champs et la forêt. Les points de ravitaillement sont bien répartis. L’ambiance est détendue et conviviale. La mise en valeur des produits locaux est un plus.

fete courge trace ffsp_panoImage de l’itinéraire 13km900, 3h45 déplacement seul (5h30 au total avec le marché et le pique-nique), 86m dénivelée (+225, – 225) – la partie entre le parking sur la route d’Aix et l’office du tourisme (570m) environ n’est pas comptée.

©copyright randomania.fr

 
Dernière modification le 03 Déc 2015

Retour en haut de page

4 thoughts on “Rognes : 4ème randonnée de la courge, 2015”

  1. Moi, Antoine de Tounens, roi de Patagonie
    Auteur : Jean Raspail
    Sur une modeste tombe d’un petit cimetière du Périgord, on peut lire cette épitaphe : Ci-gît Orelie-Antoine Ier, roi de Patagonie, décédé le 18 septembre 1878. La plus étrange épopée qui se puisse concevoir… Durant les vingt-huit années du règne d’Orélie-Antoine, le rêve et la réalité se confondent aux bornes extrêmes du monde, là-bas, en Patagonie, au détroit de Magellan. Qui est Antoine de Tounens, roi de Patagonie, conquérant solitaire, obscur avoué périgourdin embarqué sur les flottes de la démesure, son pavillon bleu, blanc, vert claquant aux vents du cap Horn ? Un fou ? Un naïf ? Un mythomane ? Ou plus simplement un homme digne de ce nom, porteur d’un grand destin qu’il poursuivra toute sa vie en dépit des échecs, des trahisons, des sarcasmes qui peupleront son existence… Es-tu roi de Patagonie ? Je le suis ! Il n’en démordra pas. Roi il fut, quelques jours au moins, et toute une vie. Des sujets, il en eut : Quillapan, cacique des Araucans, Calfucura, cacique des Patagons, mais aussi Verlaine, Charles Cros, le commodore Templeton, le général Chabrier, l’amiral Dumont d’Urville, l’astronome Camille Flammarion, le colonel von Pikkendorff, Véronique, reine de Patagonie, aux multiples visages, et tant d’autres, le coeur débordant d’émotion, qui se déclarèrent un jour ou l’autre, l’espace d’un instant, sujets du roi Orélie-Antoine. Car nous sommes tous des Patagons.
    Là-bas, en Patagonie, l’homme devient roi. Sa longue nuit s’illumine.
    1981Grand Prix du Roman de l’Académie Française

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *