Journée du patrimoine avec les Drailles de la Mémoire à Cassis

Publié le Catégories ----- * Marseille et environs 13, 13 Bouches-du-Rhône, Inédit, Rando à thème, Rando familialeMots-clés , , , , ,
 

Journée bien remplie, animée par l’association Les drailles de la Mémoire à Cassis représentée par André Jayne, son président, Léo et Serge, chacun ayant des connaissances spécifiques qu’il partagera avec le groupe de 50  personnes. Journée tellement riche en informations que j’ai dû choisir celles dont j’allais vous parler.

Avec moins d’un quart d’heure de retard sur l’heure prévue, nous partons sur le chemin vicinal qui longe le château de Fontblanche, un des domaines viticoles1 qui produit l’appellation d’origine contrôlée ‘vin de Cassis’ existant depuis 1936 ; basée sur une douzaine de cépages, blanc, rouge ou rosé, elle a été mise en valeur cette année par un livre de recettes : 36 recettes de Provence cuisinées au vin de Cassis, Robert Monetti, Guy Broglia-Sautel, Ces Arts Augustes, 2016.

sea line Chemin de LonguelanceÇa commence fort avec des informations marquantes : nous apprenons que le pipe-line qui amène les boues rouges de Gardanne à la mer, passe sous la route ; la première fois que je l’ai vu à ciel ouvert le long de la voie de Valdonne (photo ci-contre à gauche), j’avais été surprise par ce long tuyau de couleur verte dont les riverains ne connaissent même pas la fonction…
emplacement du paléo-lacA droite, dans la plaine, sur 400 m de long et 300 m de large et sur une profondeur moyenne de 50 m, il y avait autrefois un lac, un paléo-lac exactement. Carole Romey, auteure de la thèse Histoire des paysages et de l’occupation humaine du massif des Calanques depuis 300 000 ans, université Aix-Marseille, 2013, pense même que la rivière souterraine du Bestouan a été un jour en connexion avec ce lac ; cette rivière de 4 km de long, que les plongeurs ont pu remonter sur 2 km 665 en 1991, se trouve justement 80 m en dessous de nous, à la limite de ce lac.

Il [le paléo-lac] a été formé par la dissolution du calcaire barrémien et/ou par l’effondrement d’une cavité karstique. […] L’enregistrement sédimentaire venant du paléo-lac […] retrace le paléo-environnement glaciaire du massif des Calanques au Pléistocène supérieur. […] En outre les prospections géophysiques mettent en avant une probable connexion entre le poljé de la plaine de Cassis et la rivière souterraine du Bestouan. Les analyses des sédiments du Bestouan étayent cette interprétation et montrent qu’il s’agit d’un milieu dont les conditions ont varié dans le temps […]. Cependant l’analyse des céramiques collectées sur les deux sites fouillés (Ferme Blanche et Fontblanche) confirme l’occupation de la plaine de Cassis par l’Homme depuis l’Âge du fer.

L'âne sur le chemin vicinalcaroubierUn vieil âne passe la tête à notre passage ; une poule faisane fait les cent pas dans un enclos ; quand Serge nous affirme que la caroube, graine du caroubier, était l’unité de poids utilisée jadis au Moyen-Orient, j’ai cru que c’était une blague. C’est vrai, les commerçants ont retenu le carat, dérivé de caroube, pour son poids et sa taille uniformes (0.20 g).

Domaine de FontblancheRéservoir de béton Grappe de raisinAndré a l’autorisation de traverser le domaine viticole1 de Fontblanche ; au loin, un groupe d’ouvriers travaillent dans les vignes ; les grains desséchés du raisin blanc ont souffert du manque d’eau tandis que les grains bleu foncé du raisin noir sont gros et appétissants (qui me dira de quel cépage il s’agit ? cinsault ?).

La femme du dernier seigneur de Jullans-Fontblanche Louis César de Garnier, a épousé  Françoise de Garnier en 1789 ; Françoise est fille naturelle de François-Xavier de Garnier, conseiller et secrétaire du roi, issu d’une famille établie à Cassis au début du XVIIIè ; elle hérite de ce domaine situé au Plan, sur la route de Roquefort (voir cadastre napoléonien, 1811, plan A section Le Plan – état de section images 24 à  28) ; l’arrière-fief de Jullans avait été partagé entre deux frères vers 1580 donnant naissance à Jullans-Saint-André et Jullans-Fontblanche, aujourd’hui sur la commune de Roquefort ; le nom de Fontblanche vient donc de là et d’une fontaine se trouvant dans son fief. Répertoire des travaux de la Société de statistique de Marseille, notice historique sur le fief de Jullans, son église romane et ses seigneurs, Dr BarthélémySociété de statistique de Marseille, impr. Nicollet (Aix-en-Provence), 1877

En 1918, Emile Bodin achète le château de Fontblanche ; une cuvée spéciale du domaine Bodin rend hommage à la chapelle Notre-Dame des Lumières, détruite à la Révolution puis reconstruite au siècle dernier par l’ancien propriétaire, Charles de Villepays [ndlr : qui avait épousé une descendante de Louis César de Garnier-Fontblanche]. Selon le guide Hachette des vins.

Moût de raisinPoint de vueLe moût de raisin déposé en gros tas, nous incommode par son odeur forte. De là, la couronne de Charlemagne et le bau de la Saoupe semblent bien loin et pourtant, nous y grimperons tout à l’heure.
André nous fait remarquer :

  • ancienne aire à battreune ancienne aire de battage, bien exposée au soleil, dont on reconnait les rayons en pierre – raidisseurs – permettant de maintenir d’autres pierres, plus petites, calées et bien serrées entre elles (selon cugistoria)
  • puis une pierre arrondie tout contre le bas de l’ancien portail : une pierre pierre chasse-roueschasse-roue (XIXè probablement) destinée à empêcher les roues des anciennes voitures de détériorer le pilier. Dans un virage, elles replaçaient les charrettes dans « le droit chemin » en les aidant à tourner. Et le petit patrimoine regorge de ces formes diverses.
    Le chemin de Saint-Vincent rejoint une petite route, le chemin du Plan d’Olive, passe près d’un autre réservoir de béton puis de la station d’épuration qui a fait l’objet d’une vidéo polémique il y a quelques mois.

Concombre gicleurAu bout du chemin, d’anciennes trémies des carrières Lafarge ; non loin de la gare, après le pont, Serge s’arrête à côté d’une plante au nom bizarre : le concombre des ânes  ; une personne, plus curieuse que moi, s’approche dans le but d’observer le fruit ; petit cri de surprise ; elle ne comprend pas ce qui s’est passé ; elle réitère ; le fruit sous pression s’est ouvert, a provoqué une explosion qui projette ses graines ; dans la nature, c’est plutôt grâce à la gravité, au vent, ou à l’eau, que les graines sont dispersées ; pour ceux qui n’ont rien vu, voir la vidéo sur le concombre gicleur.

Maison ComteAndré m’interpelle, avec ce concombre d’âne, je suis à la traîne ; nous passons devant la maison de maître ‘Comte’ qui a un air de château avec sa tourelle. Ce toponyme figure sur la carte IGN de 1950 ; entre cette carte et celle d’aujourd’hui tout une histoire…

Remonter le temps 1950-2015

Une 2 CV dans le mehari club de CassisLe méhari club de Cassis est installé sur ancienne friche industrielle. De belles ‘2 CV’ y sont exposées. La société Citroën leur ayant confié l’ensemble de ses outillages d’origine pour la reproduction de pièces de Méhari et de 2CV, il est un acteur incontournable du marché. En méhari, le responsable vient nous ouvrir le portail du fond qui rejoint rapidement le chemin du Brigadan. A noter pour ceux qui referont le parcours.

Puits communal du BrigadanBrigadan à Cassis, Bégadan à Peyrolles ; même consonnance. Coïncidence ? brigadeù en provençal désigne des débris de roches concassées, selon le dictionnaire du félibrige, dans les deux cas, même situation près d’une carrière… Bref arrêt devant le puits communal du Brigadan puis nous arrivons dans le domaine de Lafarge Granulats. Erosion dans les marnesJolie teinte bleutée des marnes aptiennes pour cette troisième carrière avec de belles traces de ravinement dans la ligne de plus grande pente ; déposées en milieu marin profond, elles contiennent donc quelques fossiles (rostres de bélemnites, ammonites,,…), mais nous n’en avons pas cherché. Centre de formation à l’enseignement de la biologie, carrière Comte. Dans la montée, sur la gauche, un gouffre profond n’attire que moi !

Barre rocheuse avec abri sous rocheLe sentier se fait étroit, parfois en descente raide, tourne, s’infiltre dans les bois et descend toujours avec ses quelques racines piégeuses peintes en rose fluo… bientôt nous stoppons à quelques mètres de la corniche calcaire rocheuse de la Marcouline ; à 200 m à vol d’oiseau, azilien-extrait-bspf_0249-7638_1954le petit abri sous roche de Marcouline a révélé un gisement de silex du paléolithique supérieur, unique dans la région à l’époque de sa découverte : difficile d’imaginer que des gens ont pu vivre là. Un gisement azilien2 à Cassis (B.-du-R.) : Tour d’horizon de la préhistoire provençale, Max Escalon de Fonton, Bulletin de la Société préhistorique de France, 1954, volume 51 Numéro 1

Entrée de la grotte des JanotsC’est Léo qui emmène maintenant les volontaires par une rude montée jusque dans la grotte des Janots très proche de la ligne de chemin de fer et du tunnel de Colongues, la seule grotte importante à proximité des deux rivières souterraines de Cassis ; le défilé commence, chacun muni d’une lampe torche, entrant dans l’accès souterrain sec qui se termine sur une salle haute et humide.

Elle a fait l’objet d’importants travaux de désobstructions par le Club Alpin Français de Marseille. Malgré 23 m de galerie artificielle, le conduit n’a jamais été débouché en aval. Cette grotte est isolée des galeries amont des rivières souterraines. Cassis et ses rivières : Grottes et avens, Association Cassis la rivière mystérieuse, G.E.M.I.S.C., Cassis, la rivière mystérieuse, mars 2013 [merci André pour la revue !]

canalisationNous rejoignons le petit groupe de ceux qui ont choisi de se reposer. Nous passons sous le pont du train et longeons la grosse canalisation d’eau parfois encore enterrée, parfois à nu.

Le territoire Est de la Communauté Urbaine de Marseille est alimenté en eau brute par une branche du canal de Marseille : la dérivation de La Ciotat. Cette branche franchit le massif de la Couronne de Charlemagne en empruntant le tunnel SNCF des Janots. Les ouvrages sont anciens, très difficilement exploitables et sous-dimensionnés. L’objet du projet consiste à les sortir du tunnel SNCF.
Les travaux consisteront en la réalisation d’une nouvelle galerie en parallèle du tunnel SNCF entre le siphon des Janots (amont) et le siphon du Pain de sucre (aval) […] et de pouvoir y faire transiter un débit objectif de 450l/s puis de 1000l/s. Marché public galerie des Janots

poste de chasse fixeUn petit bout de route, passage au dessus du tunnel des Janots et montée à un petit sommet sans nom que j’appellerais bien le sommet de la chasse à la glu car il y a là un poste de chasse bien camouflé, et une baguette fixe posée sur deux supports verticaux pour la chasse aux grives et aux merles ; quand André nous explique le principe de cette chasse, certains (les dames surtout…) semblent horrifiés par la technique qui n’est pas approuvée partout en France mais l’est dans les Bouches du Rhône, le Var, les Alpes-de-Haute-Provence, par arrêté ministériel du 17 Août 1989. D’ardents défenseurs de la tradition ont eu gain de cause. point de vuePour ceux qui préfèrent, depuis ce sommet, une vue sur l’autoroute qui serpente et sur les monts Carpiagne et Saint-Cyr.

[…] l’on procéda pour la première fois à la technique de la baguette fixe, l’oiseau s’attrapant par les pattes. La chasse aux vergants-site-ass-defense-chasse-tradigluaux consiste à capturer les grives à l’aide de bâtonnets enduits de glu que l’on dispose à des endroits bien précis autour d’un poste ou d’une cabane. Des appelants sont placés autour de l’installation afin de charmer ses congénères de passage.  Association nationale de défense des chasses traditionnelles à la Grive

ancien puits artisanalNous redescendons par le pas de Belle-Fille vers la couronne de Charlemagne mais les plus courageux, à nouveau, feront un aller et retour jusqu’à un puits artisanal, petit rond bleu sur la carte de 1950, contenant toujours de l’eau mais envahie par la végétation.

faille dans la barre rocheuseCmontée par le GR‘est là que le sport commence. Il va falloir s’attaquer à la Couronne de Charlemagne, cette masse calcaire que l’on voyait depuis les vignes ce matin. Le GR est caillouteux, très caillouteux ; nous passons non loin de la tour de ventilation du tunnel des Janots ; baie de Cassisquand nous sommes au sommet, nous avons le temps d’admirer la baie de Cassis et celle de la Ciotat… et constatons qu’il va falloir redescendre pour mieux remonter ; tentées d’abord par le raccourci mené par Léo, nous préférons finalement le GR qui, par de larges lacets, évitera de rouler dans les cailloux ; au pied de la barre rocheuse, certains cherchent des fossiles de rudistes. L’un d’entre nous déniche un gros spécimen.

fossile rudisteLes rudistes, mollusques bivalves, étaient les principaux organismes bâtisseurs de récifs dans les mers et océans peu profonds du Crétacé. […] Les rudistes, d’une hauteur généralement inférieure à 20 cm, atteignaient parfois plus d’un mètre. […] La présence associée aux rudistes de fossiles de madréporaires permet d’envisager que les rudistes avaient un mode de vie identique à ceux des coraux actuels. Ces éléments détritiques riches en quartz [ont été] arrachés au Massif corso-sarde méridional par des fleuves qui coulaient dans une direction sud-nord. Olympiades des geosciences 2008

Le vent se lève, bousculant ceux qui n’ont pas de bâton pour s’aider. L’objectif c’est le bau de la Saoupe et son antenne mais quand nous serons à 300 m d’altitude, André nous fait grâce de la dernière montée et propose d’attendre la collation offerte par la commune. En voilà une bonne idée ! des boissons, du raisin, du cake tout en faisant le bilan de la journée. Les derniers kilomètres jusqu’au boulevard des Albizzi se feront en mini-car.

Un parcours centré sur le patrimoine et abordant aussi bien l’histoire que la géologie, la botanique, le monde actuel, le tout dans une ambiance détendue, avec des interlocuteurs qui connaissent bien leur sujet. Comme deux passages négociés par l’association passent sur terrain privé, je vous joins un autre itinéraire pour les éviter. A noter pour les marcheurs non avertis que ce parcours n’est pas optimisé d’un point de vue randonnée, car le plus dur physiquement se trouve à la fin du parcours.

jdp 2016 Cassis les Drailles de la MémoireImage de l’itinéraire avec les Drailles (avec parties privées), 13km900 (après corrections), 4h35 déplacement seul (8h20 au total), 283m dénivelée (+709 m, -553 m). Ajouter 3km200 pour revenir au parking à pied

itinéraire sans partie privéeImage de l’itinéraire proposé (route simplifiée sans parties privées ), 12km500, 4h30 déplacement seul (entre 5h30 et 6h au total, avec pique-nique), 283 m dénivelée (+709m, -553m). Ajouter 3km200 pour revenir au parking à pied.

1viticole :renvoie à la vigne, donc à la production du raisin.
vinicole : renvoie au vin, donc à tous les autres aspects qui ont lieu après la récolte, dont la vinification, l’élevage, la commercialisation et la dégustation
2azilien : 8 000 ans avant notre ère. Faciès caractérisé par des pointes aziliennes, lames courtes à bord retouché convexe, des petits grattoirs unguiformes et des harpons plats en bois de cerf.

©copyright randomania.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *