De la tour de la Keyrié à la fontaine des tuiles


Temps incertain, nuageux et venteux ; je ne partirai pas loin ; et pourquoi pas le circuit que m’avait signalé ma fille ? une boucle sur le plateau de la Keyrié passant par la Fontaine des tuiles. Le chemin de la Fontaine des tuiles conduisait autrefois à Vauvenargues, Jouques et Rians.
Je me gare le long de la route, près du centre équestre des Pinchinats où à 9h30 la fête bat déjà son plein (Il est sans doute possible de se garer à l’intérieur du centre équestre quand il est ouvert). Cette fraîche vallée où l’eau coule abondamment a été traversée par le canal romain de la Traconnade venant de Jouques ; quelques vestiges subsistent dans certaines propriétés privées. Cinq moulins à farine y avaient été construits.

Banquette de pierreL'entrée du chemin noirIl va me falloir monter jusque sur le plateau en longeant de belles propriétés et beaux domaines de l’époque faste du village des Pinchinats. Le panneau à l’entrée du chemin noir en dit long ! Il y a même une banquette de pierre aménagée à mi-hauteur de la côte ! route étroite, fréquentée tout de même par les riverains qui descendent vers le centre ville.

Depuis l’arrêté n° 63/98 du 20 octobre 1998, durant toute l’année, à l’exception des véhicules autorisés, la circulation sur le plateau de la Keyrié et notamment sur les pistes DFCI de 1ère catégorie CO 103 et CO 102 est interdite à tout véhicule à moteur. Vous circulerez donc parmi les VTT et les coureurs à pied mais pas avec les quads ou les véhicules 4×4.

Tour de la KeyriéLa tour de la KeyriéJe retrouve la tour de la Keyrié rafistolée à la base depuis ma dernière visite en 2007 (lire tour de César, du prévôt ou de la Keyrié ?) ; on ne peut plus y accéder par l’escalier  métallique ; sur le côté gauche de la piste, à intervalles réguliers, des panneaux signalent la propriété privée « La Tour », du nom de A. M. de la Tour-Keyrié, auteur d’un album de gravures sur le vieil Aix et  d’un livre intéressant pour les amateurs d’histoire locale : Promenade d’un étranger à Aix description des principaux monuments, objets d’art, églises, fontaines, musée, institutions libres et de l’État, etc., précédée de l’histoire civile et religieuse, Aix, 1896 ou Excursions aux environs d’Aix, Makaire, 1890

LavogneLa piste forestière traverse le plateau sans permettre aucune vue sur la Sainte-Victoire ou sur la chaîne de la Trévaresse : il y a bien trop d’arbres qui cachent la vue. Un panneau informe les randonneurs au sujet des jours de battues aux sangliers dans cette zone. Quand je tourne à gauche vers la Fontaine des tuiles, un long, très long grillage isole les marcheurs du domaine de chasse de Saint-Marc Jaumegarde : sanglier dans le domaine de chasse (photo Coralie)dans ce domaine, vous êtes certain de tuer du gibier (sangliers, cerfs, félins… parait-il) puisqu’il ne peut fuir ! Dans ce cas particulier des propriétés clôturées, la chasse en espace clos hermétique est possible toute l’année et tous les jours. Vous y verrez parfois un sanglier s’approcher du grillage (Photo Coralie de mademoisailescoco).
Domaine de chasse de Saint-Marc J.

Pourquoi ce nom de Jaumegarde ? réponse dans le blog de geneprovence

cadastre 1830 fontaine tuiles

Il faut une quarantaine de minutes pour rejoindre la Fontaine des tuiles. Sur le cadastre napoléonien, c’est dans un provençal non académique que figure ce nom que A.M. de la Tour-Keyrié écrit Fouen dei Teoule. Dans son livre, il raconte que M. Signoret, qui habite non loin de la fouen dei Teoule, utilise sa salive pour guérir les tâches des yeux !

Au XVIIIe siècle, La « Font des Teules » était une ferme avec une source, un puits et un grand verger d’amandiers. L’eau étant rare et précieuse, les propriétaires récupéraient l’eau du toit vers des bassins d’où le nom de « fontaine des tuiles ».
La maison « noble » a été construite vers 1820, de l’autre côté du chemin, en face de la ferme. L’accès se faisait par une belle allée de cèdres. Elle comprend des dépendances, un chenil et un espace pour la basse-cour. Selon l’Echo des Pinchinats du 26 juin 2021

Abri modulaireA l’approche de la Fontaine des tuiles, un espace modulaire jaune est posé sur le sol, à gauche de la piste ; on ne voit que lui ! Mais à quoi sert-il ? par la fenêtre, je peux apercevoir un petit espace cuisine et une table. Peut-être à l’usage de ceux qui exploitent le bois pour la trituration1 puisqu’un projet existait dans ce sens ?
ArbousesUn arbousier lourdement chargé de fruits, a perdu presque tous ceux qui étaient mûrs : ils feront le régal des rongeurs et des renards. J’en trouve quelques uns que je m’empresse de manger : la peau granuleuse contraste avec la chair tendre un peu fade.

Le fruit de l’arbre aux fraises (Arbutus unedo), n’a rien à voir avec la gariguette ou la mara des bois. Il met un an pour arriver à maturité, se mange cru à maturité ; sa peau granuleuse hérissée de tubercules pyramidaux devient rouge orangé quand il est mûr en octobre-novembre. On peut le consommer en confiture, en jus ou en liqueur. les arbouses proposées en sirop dans les restaurants chinois ne viennent pas du même arbre, mais d’une plate orientale.
L’arbousier était un arbre sacré chez les romains qui en déposaient un rameau sur les cercueils en signe de protection. Il parait que l’arbousier résiste bien aux feux. D’après A la rencontre de l’arbre aux fraises, N. Tordjman, P. Robin, Passion rando le magazine de la FFRandonnée, n°33, octobre-novembre-décembre 2014

Maison à la Fontaine des TuilesBorne et crochetPeu de choses dans le quartier de la Fontaine des tuiles : cette grosse maison (dont le nom ne serait pas dû à une ancienne tuilerie mais à l’eau récupérée à partir de la toiture), des bornes à l’entrée du chemin avec un crochet (pour quel usage ?) mais pas de font (Font désigne l’eau qui jaillit, fontaine, source, voir commentaire de UndeBauugnes), qui se trouve à l’intérieur de la propriété nommée Fontaine des Tuiles.

Je redescends maintenant vers les Pinchinats par une route fortement dégradée et étroite. Sur le côté droit, quelques vignes. Un air de campagne aixoise que l’on a du mal à imaginer si près de la ville.

Au niveau de la route des Pinchinats, une série de belles bastides ont été construites, rivalisant par leur taille ou leurs jardins : le château de la Gaude (petit détour sur la droite au carrefour avec la route des Pinchinats), de la Mignarde. L’allée du château de la Mignarde est si grande que je ne peux apercevoir le château ; dommage ! il appartenait autrefois à M. Rigaud, maire d’Aix.

L'allée du château de la Mignarde Jardin à la française du XVIIIe siècle dessiné par Nicolas Ledoux. Belle statuaire et miroir d’eau. Résidence d’été de Pauline Bonaparte. Le parc, peuplé de statues, enveloppe de verdure la bastide qu’un fils de pâtissier aixois, Jean-Sauveur Mignard, entrepreneur de l’architecte Ledoux, fit profondément remanier et somptueusement décorer en 1775. Chacune des pièces de réception a ses particularités : salle à manger aux murs tendus de papier peint représentant la culture du riz en Chine, deux salons aux fines gypseries, boudoir à coupole, grand salon ordonné par des pilastres plaqués et par deux colonnes encadrant une vaste radassière. Extrait des bastides d’Aix

Je passe devant le domaine de Tournon du nom de son premier propriétaire Pierre Tournon en 1662 ; son fils en a hérité, l’a légué à deux écuyers d’Aix qui l’ont revendu à  Louis Hubert.

Eglise des PinchinatsEn 1861, est posée la première pierre de l’église des Pinchinats ; la bénédiction le jour de la Sainte-Anne a lieu un an plus tard. Monseigneur Chalandon baptise la cloche « Claire » en 1863. De chaque côté du portail de l’église, une statue de Notre Dame des Champs et une croix de mission.

Stèle de la baronne de VitrollesLa stèle que je découvre est surprenante : même ceux qui habitent dans le coin ne la connaissent pas. Le baron Régis de Vitrolles, chef de bureau au ministère des affaires étrangères, a épousé Renée Chénon de Léché en 1920 à Paris. C’est une ancienne famille du Berry. Blessée mortellement le 19 octobre 1948 à Aix-en-Provence, sa femme a sa stèle sur la route des Pinchinats. Elle a été renversée par un jeune cycliste de 16 ans, ouvrier agricole. Merci à M. H. qui en explique les circonstances dans un commentaire à la suite de cet article (Les Dernières dépêches, 21/10/1948).

Naissance le 01/09/1889, à Le Subdray (18), CHENON DE LECHE Renée Anne Marie-Jeanne ; Père : CHENON DE LECHE Léopold Joseph, Mère : HARANGUIER DE QUINCEROT (D’) Marie Lucie ; décédée à Aix en Provence le 31/10/1948

Le Figaro, 10 juin 1920 : Aujourd’hui sera béni en la basilique Sainte-Clotilde le mariage du baron Régis de Vitrolles, consul de France, chef de bureau au ministère des affaires étrangères, chevalier de la Légion d’honneur, avec Mlle Renée de Léché. Information obtenue sur le forum geneprovence

La balade se termine chez mademoisailescoco qui ne cuisine que des légumes frais et des desserts aussi bons que beaux.

C’est une balade familiale sur des pistes forestières un peu ennuyeuses et sur des routes étroites sans trottoir. La route des Pinchinats est incontestablement dangereuse pour les piétons. Pour ceux qui souhaiteraient uniquement parcourir le plateau, la solution est de déposer une voiture à chaque extrémité (une à l’entrée du chemin de la Tour de Keyrié et l’autre dans le quartier de la Fontaine des tuiles).

fontaine des tuiles_trace_trk_panoImage de l’itinéraire 10km100, 166m dénivelée (+208, -208m), 2h30 déplacement (2h45 à 3h au total)

1trituration : opération de broyage par friction, combinant un mouvement de frottement et une forte pression (préparation de la pâte à papier par exemple)

Château La Coste : parcours d’art et architecture


Marcher dans la nature sans la dénaturer, à la recherche d’œuvres d’art moderne d’artistes reconnus, Les vignesvoilà une idée qui me plait. Pour 15€ par adulte, on visite un musée à ciel ouvert dans la propriété privée de château la Coste, connue d’abord pour ses vins ; avec un plan des œuvres à découvrir mais pas de commentaires sauf les jours de visites guidée, on déambule librement. Ensuite, il est évidemment possible de déguster du vin et d’en acheter, une opération de communication qui porte ses fruits.

Le diaporama ci-dessous suit l’ordre de la visite proposée ; les numéros et lettres (quand il s’agit de bâtiments) correspondent aux points du plan.

Ce projet [a été] initié il y a 4 ans par son propriétaire [celui de château La Coste] l’homme d’affaire Irlandais Patrick Mckillen […]. Et pour cette première dans la région, il n’a pas fait les choses à moitié ! Il s’est entouré des 4 meilleurs architectes de tous les temps, tous lauréats du Prix Pritzker, à savoir Tadao Ando, Frank Gehry, Jean Nouvel, Norman Foster et Renzo Piano. La plupart des œuvres présentées sont le fruit d’une collaboration entre le domaine, les artistes et les architectes. Ils ont été invités à découvrir le lieu en amont du projet afin de choisir précisément l’emplacement et de trouver l’inspiration In situ afin de créer des œuvres uniques pour Château La Coste. Même l’araignée [accroupie] de Louise Bourgeois a été créée avec l’idée qu’elle flotterait sur l’eau et que le bassin serait dessiné par Tadao Ando, nous précise Juliette Vignon. L’espace est aujourd’hui ouvert au public et propose des promenades culturelles et bucoliques à travers bois, collines, vignes et oliviers. Au côté des illustres architectes vous pourrez vous émerveiller devant les œuvres d’art de Louise BOURGEOIS, Alexander CALDER, liam GiILLICK, andy GOLDSWORTHY, GUGGI, tatsuo MIYAJIMA, jean michel OTHONIEL, jean PROUVÉ, sean SCULLY, richard SERRA, tom SHANNON, michael STIPE, hiroshi SUGIMOTO, TUNGA, Franz WEST. Extrait du site sortir en Provence

Prévoir 2 heures et une bonne paire de chaussure !

4 – Louise Bourgeois, crouching spider, 2003

Une grande araignée accroupie au milieu du bassin dissimule habilement le parking visiteur.

5 – Larry Neufeld, DONEGAL, 2013

Une série de petits ponts de pierre bâtis sur un petit ruisseau, apportent une touche d’Irlande aux collines provençales.

6 – Sean Scully, Wall of Light Cubed, 2007

D’un poids de 1000 t, ce formidable empilement de blocs de calcaire et de marbre a été entièrement taillé dans une carrière au Portugal.

7 – Tunga, Portails, 2011

L’artiste brésilien a édifié deux portails. L’un d’eux, au pilier magnétique, a été couvert de pièces, que ce soit par les visiteurs ou par l’auteur lui-même. Attention à ceux qui portent un stimulateur cardiaque !

8 – Andy Goldworthy, Oak room, 2009

La voûte de la salle circulaire souterraine se compose d’un entrelacement de longues branches de chêne. A la température d’une cave, elle s’ouvre par un mystérieux portail construit dans un long mur de pierre, à la manière des tombes égyptiennes. Une fois à l’intérieur, par l’ouverture de la porte, seuls sont visibles la colline de la Quille et l’ancien village du Puy.

9 – Franz West, Faux-pas, 2006

Si ce n’est la couleur, la silhouette se confondrait avec celle des arbres dénudés… Faut-il comprendre « faux (ou) pas » plutôt que faux-pas ?

10 – Tadao Ando, Origami benches, 2011

Des banquettes de repos permettent des haltes nécessaires pour les marcheurs fatigués et des moments de méditation bénéfiques pour les autres.

Chapelle E – Tadao Ando, 2011

Tadao Ando a brillamment transformé une ancienne chapelle au sommet d’une petite butte en une cage protectrice avec des effets visuels inédits à l’intérieur qui utilisent la lumière naturelle. Ceinte d’un mur de béton, d’une structure de verre et d’acier, elle jouxte un jardin japonais.

11 – J.M. Othoniel, Croix, 2007-2008

Artiste sculpteur, né en 1964 à Saint-Étienne, en France, […] il a progressivement inventé un univers imaginaire aux aspects multiples (dessins, sculptures, photographies, écrits, chorégraphies ou vidéos). La « Croix » de Jean-Michel Othoniel, telles de grosses perles rouges enfilées, s’adosse à la « Chapelle » de Tadao Ando.

Continuer la lecture de Château La Coste : parcours d’art et architecture

Bruxelles pour une journée


Que retenir de la capitale belge ?

  • Les pralines au chocolat ! les meilleurs artisans chocolatiers y sont installés ; pas besoin d’aller jusque là pour trouver les plus grandes marques dans toutes les villes du monde,
  • les bières belges, très nombreuses, pour tous les goûts : nous avons goûté la blanche rosée ; ne pas les acheter dans les boutiques spécialisées à Bruxelles : elles sont nettement plus chères ; les grandes surfaces du nord de la France ont toutes un rayon bien achalandé avec les mêmes bières,
  • La circulation automobile : pratiquement aucun panneau routier ; sans GPS et sans carte routière – j’avais loué une voiture dont la prise allume-cigare était en panne – c’est quasiment impossible de garder son sang-froid ; préférer le train au départ de la gare de Lille,
  • l’eau du robinet servie à table au restaurant et les toilettes sont payantes,
  • les magasins qui ferment tôt (17-18h) mais certains grands chocolatiers restent ouverts tard pour les touristes,
  • une grand-place fleurie éblouissante de couleurs, les maisons des corporations et leur façade baroque, bâties après la destruction de la ville par les Français en 1695 et restaurées au XIXè siècle,
  • le Manniken Pis signifiant « le môme qui pisse », est une statue en bronze d’une cinquantaine de centimètres : fontaine représentant un petit garçon nu en train d’uriner. A l’occasion du 67è anniversaire de l’indépendance de l’Indonésie, il portait le costume traditionnel indonésien,
  • le palais royal (visite gratuite) et le célèbre Heaven of Delight (2002) : plus de 1 million de carapaces de scarabées thaïlandais décorent le plafond et les lustres de la salle des miroirs du palais. Cet artiste contesté a fait scandale début novembre 2012 par son lancer de artistique depuis les marches de l’hôtel de ville… Voir l’article du Point et les vidéos sur YouTube

L’avis de mademoisailesCoco sur Bruxelles.