--- Saisie d'un commentaire en bas de page ---

Réclavier, vallon du Pin


Départ à côté de la quatrième gare de Meyrargues, celle de Réclavier, halte voyageurs sur la ligne Marseille-Briançon dont le train s’arrêtait ensuite à la première gare de Meyrargues, non loin de l’auberge des 3 gares ; la seconde, devenue propriété privée, c’est le départ de la ligne Central-Var de la Compagnie des Chemins de Fer du Sud de la France Meyrargues-Nice. La troisième gare, c’est le départ de la ligne ‘BdR’ Arles-Meyrargues de la Compagnie des Chemins de Fer Régionaux des Bouches du Rhône. Réclavier n’est plus desservie ; une seule gare demeure en service à Meyrargues sur la ligne vers les Alpes.

La météo ce jour à cet endroit :
Avec le vent et la température ressentie

En crapahutant derrière la halte de Réclavier, on peut voir l’entrée du tunnel et ce qui fut probablement un réservoir d’eau pour les machines à vapeur.

Ce tunnel cachait un canon à longue portée sur rail en 1944. Ses obus de 255 kg devaient pilonner la flotte qui tenterait d’attaquer par Marseille (40 km à vol d’oiseau ; un obus ordinaire pesait 5 kg).
Les Allemands firent des tirs de calibration : un observateur sur la côte téléphonait la position des impacts en mer pour parfaire les réglages.
Un témoignage écrit nous apprend que les détonations affolaient le bétail au Puy-Ste-Réparade (8 km à vol d’oiseau).
Bataille de Peyrolles (20/08/1944), montage vidéo par Claude M.

Il faut suivre la route qui longe la voie mais j’ai pu profiter d’un passage entre deux rangées d’arbres ; sur la droite, la carrière de Réclavier, plate-forme de recyclage qui bénéficie, d’une installation spécifique de tri, qui permet d’accueillir et de revaloriser les matériaux de déconstruction du BTP et les bennes à gravats des déchetteries. Durance Granulats

Un peu plus loin, une fontaine Bayard délivre encore de l’eau fraîche par un robinet moderne, bien pratique pour remplir sa gourde. Etait-ce la fontaine publique du quartier ? Elle puise sûrement son eau dans le Grand Vallat. Elle se situe en bordure de la propriété Lameinaud de 1813, mais celle-ci s’écrit l’Ameynaud de l’autre côté du Grand Vallat… puis Lamenaude en 1950. On écrivait les toponymes, comme on les entendait !

Je traverse la voie ferrée sur un passage à niveau non gardé ; la piste n’est fréquentée que par les riverains. Puis c’est la montée par le vallon du Pin le long de propriétés privées bien à l’abri des regards. Enfin, un chemin sans goudron continue de monter jusqu’à la cote 397 où je fais une petite pause. Les gorges du Pas de l’Etroit se devinent derrière les arbres.

La descente fort agréable vers Meyrargues commence par le point de vue sur le château ; progressivement le sentier rétrécit jusqu’à la chapelle Sainte-Marie Mère de Dieu, première église du village, que des bénévoles entretiennent avec soin.

Cette chapelle, contemporaine du château de Meyrargues, était dédiée à Notre-Dame des Près […]
En 1649, pendant la Fronde, la chapelle fut détruite entièrement et il faudra attendre 1710 pour que la chapelle soit reconstruite […] Unité Pastorale Val de Durance

Je m’assois sur un des bancs du large porche entouré d’un muret. Une prière est peinte au dessus de la porte ;  la pièce est voutée et l’autel porte une statue de la Vierge, des objets d’offrande et plusieurs plaques gravées en ex-voto. Une agréable pause sur le chemin de Saint-Claude.

Au carrefour après la chapelle, la route devant mène au château ; celle sur la droite par un rapide aller-retour aux trois arches du pont aérien de l’aqueduc romain de Traconnade venant de Jouques (760 m Aller-retour).

Pour le retour, pas d’autre moyen que la route mais elle donne des vues variées sur le château d’en haut ou d’en bas. Dans les bois à gauche de l’avenue de la République, 30 m au dessus dans le talus, il y a quelques années on pouvait encore voir les vestiges de la voûte de l’aqueduc romain où le curé du village avait dissimulé des armes de la résistance en 1944 ; avant de tourner dans le chemin de Réclavier, repérez en face de vous les ruines informes des piles du pont romain de Réclavierremplies d’un mélange compact de pierres et chaux qui les solidifie – portant l’aqueduc de Traconnade.
A lire dans ce blog Vestiges romains de l’aqueduc de Traconnade

Une balade moitié sur route, moitié sur chemins, proche de la ville d’Aix pour ceux qui n’ont pas beaucoup de temps ou s’intéressent aux romains.

Image de l’itinéraire 6km150, 2h, 149m dénivelée (+300, -300). Avec les variantes visites gare Réclavier, arches de l’aqueduc romain et piles du pont de Réclavier compter la demi-journée.
Télécharger la trace au format .gpx

©copyright randomania.fr

Une réflexion sur « Réclavier, vallon du Pin »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.