Forcalquier, découverte de son aqueduc de plus de 500 ans



22 octobre 2016

Je refais le parcours avec Yves Provence (qui a posé deux nouvelles caches…) et un petit groupe de la communauté Onvasortir. Pour ne pas me répéter, je ne vous signale que ce qui a changé depuis 2009 ou ce que je sais de plus.
* Les photos de 2016 *
Option de départ : au lieu de prendre le GR, j’ai pris le « chemin du milieu », espérant trouver des vestiges de l’aqueduc de Forcalquier ; je n’ai trouvé que quelques vieilles pierres équarries et un tunnel de pierres sous un profond couvert végétal : est-ce lui ?… quand le chemin se termine face à une maison, passer sur la droite à la barrière, dans le champ, et remonter jusqu’au GR6.
Point 3B du livre : les Mourres. Le balisage du GR 6 a été effectué ; un panneau d’information explique la formation des Mourres : il y a 25 millions d’années, sur les rives d’un lac, des îlots de végétation ont incrusté du calcaire ; les « formes » (souvent des champignons) ont un pied en calcaire marneux blanc friable, un chapeau en calcaire gris dur.

Et si on s’éloigne du site spectaculaire des Mourres de quelques kilomètres […] On retrouve cette alternance des couches blanches tendres et dures grises. […] Gabriel Conte propose de lier ces formations alternées à l’arrivée progressive de la mer, tantôt ouverte, tantôt par l’intermédiaire de lacs côtiers. P. Coste

UN PAYSAGE LUNAIRE EN HAUTEPROVENCE AVEC UNE VUE, Thierry9076

Les Mourres, earthcache de fredevils

GR6 au nord de Forcalquier : au point N 43.98629°, E 005.76940° le GR6 traverse une propriété privée ; il faut passer sous la barrière de fils souples.

Entre les points 6 et 7 du livre, cheminement peu visible en sous-bois, guetter les cairns !

Mère des FontainesMère des fontaines : elle se trouve en bordure de route ; l’ancien captage bouché du XVIè se trouve à gauche du nouveau captage fermé par une porte en fer. Il réunissait les puits Saraire et Avril, la source des Templiers, le captage des Pénitents. C’est là que démarre l’aqueduc que l’on retrouve côté gauche du chemin. Il a fonctionné pendant 250 ans, c’est à dire plus longtemps que la plupart des grands aqueducs romains. Extrait du panneau d'informationIl traverse les ravins en souterrain sur des gués appareillés de très grosses pierres. Recherche sur l’aqueduc de la Mère des Fontaines, à Forcalquier, J. Bourvéau-Ravoux, Bulletin n°10, 2007, Patrimoine du pays de Forcalquier
Association Patrimoine de Forcalquier

Merci à Jeanine B. et Janette Q. de m’avoir permis de récupérer en un temps record le numéro 10 du bulletin de l’association Patrimoine du pays de Forcalquier

L’aqueduc de la Mère des Fontaines, Yves Provence

Regard d'entretien (zoom)500 m après la Mère des Fontaines, en levant les yeux vers la colline, vous verrez au loin l’aqueduc dans un bancaù avec un regard d’entretien latéral.

Ce circuit autour de la pierre sèche méritait bien d’être parcouru une seconde fois. L’automne ne porte-t-il pas de belles couleurs ?

Paysage automnal

Continuer la lecture de Forcalquier, découverte de son aqueduc de plus de 500 ans

©copyright randomania.fr

De la chapelle Saint-Estève à la chapelle Saint-Pierre à Rians



J‘étais déjà allée à la chapelle Saint-Pierre située au sommet d’une colline (552 m), en partant du village de Rians à l’est ; cette fois, je pars de la chapelle Saint-Estève située à l’ouest, à la frontière avec Jouques.

chapelle saint-EstèveLe cadre de la chapelle Saint-Estève1 est désormais aménagé pour les pique-niques avec quelques places de parking ; bien avant la christianisation, a été retrouvé puis perdu un autel dédié aux déesses-mères Gerudiatae : Matribus Gerudatiabus, Julia Minia v(otum) s(olvit) l(ibens) m(eritis). D’après le corpus inscriptionum latinarum XII, 505 et Ralph Haeussler, Pouvoir et religion dans un paysage gallo-romain : les cités d’Apt et d’Aix-en Provence. Romanisation et épigraphie, Lattes, 2001. Traversant les frondaisons, les rayons du soleil mettent en valeur la pierre jaune. Intérieur chapelle st estèveEloignée du village, d’architecture romane, avec une nef et une abside semi-circulaire, elle daterait du XIIè siècle ; la porte est couverte d’un larmier mouluré. Il s’agit d’une ancienne possession templière dont on ne sait à qui elle a été attribuée quand les templiers ont été arrêtés. Le notaire Barthélémy de Vaurelhas y était passé en 1308 lorsqu’il faisait l’inventaire des biens de la commanderie d’Aix.

Entrée de la chapelle saint-EstèveC’est ainsi qu’on les [les membres chargés de faire l’inventaire des biens templiers] voit successivement à Saint-Estève du Val de Rians où l’ordre possède une petite exploitation rurale, puis à Rians où, à la suite d’une criée publique, quelques tenanciers font acte de présence.[…] Une fois la dévolution faite, les hospitaliers, […] ont procédé à une fusion des biens du Temple avec les leurs ; […] les granges de la Galinière et de Saint-Étienne du Val de Rians, [sont] absentes du procès-verbal. Dans le premier cas il s’agit sans doute d’un oubli ou de l’utilisation d’une autre désignation […]. Quant à l’autre, certes plus petite [saint-Estève], on ne sait ce qu’il en est advenu. La fin des Templiers en Provence : l’exemple de la viguerie d’Aix, Benoît Bocage, Provence historique, 1999

Les moutons ont trop chaud !Direction la ferme de la Grande Bastide ; les moutons qui ont déjà chaud, se sont regroupés sous les arbres au fond du pré. Je reconnais sur la gauche un pont typique du XIXè appartenant à l’ancien canal du Verdon. Cette route est classée ‘sentier d’exploitation’, voie privée rurale dont l’usage est commun à tous les riverains.

Oratoire saint-FiacreL’oratoire Saint-Fiacre est placé à l’entrée du chemin qui mène à cette ferme de la Grande Bastide ; gravées sous la statue, les dates probables de sa mort et de son décès : 610-670. Dans le premier temps de sa fondation, Fiacre accueille les pèlerins de passage ; durant la seconde étape, Faron accorde à Fiacre la quantité de terre et de bois qu’il sera capable de délimiter, tout autour de sa maison, par un fossé creusé de sa propre main en une journée de travail. Le saint se met en prière, puis marche en traînant derrière lui son bâton qui creuse le sol d’un sillon large et profond tandis que s’abattent de part et d’autre les arbres qu’il touche. C’est le patron des jardiniers, guérisseur des hémorroïdes, chancres et cancers. D’après Fiacre (saint) wikipedia

Continuer la lecture de De la chapelle Saint-Estève à la chapelle Saint-Pierre à Rians

©copyright randomania.fr

Circuit du canyon à Simiane-Collongue



J‘ai changé mon programme de randonnée hier soir quand je me suis aperçue que l’espace forestier des Quatre-Termes était en niveau noir, donc interdit à la circulation. Pas très loin, j’ai trouvé le circuit permanent de la FFSP baptisé « circuit du canyon » qui a l’avantage de faire deux boucles qui se rejoignent au milieu et que l’on peut donc adapter aux marcheurs ou au temps dont on dispose. L’espace forestier est celui de l’Etoile.

Pylônes haute tensionCette randonnée ne correspond pas à ce que je recherche : peu de patrimoine, des points de vue enveloppés dans des lignes à haute tension qui se croisent et sous lesquelles on passe sans arrêt, des longues pistes forestières sans intérêt, une montée en fin de parcours qu’il vaut mieux éviter aux heures chaudes. Le plus intéressant et le plus aventureux, c’était de parcourir la ligne de crête d’une colline sans nom, contrefort du massif de l’Etoile, entre la Galère et l’Oasis puis les sentiers variés qui terminent le parcours sur la colline de Peycaï.

Chemin du château de GuiHaute falaise derrière les arbresDépart du parking le long de la D59 en centre ville. Je retrouve le chemin de Bedouffe que j’avais déjà emprunté lors d’une précédente randonnée (la colline Peycaï) puis le chemin du château de Gui : de hautes barrières rocheuses font penser à un canyon ; une grotte puis un pont-aqueduc du canal de Marseille. Le trajet continue en sous-bois jusqu’au carrefour de Jean Le Maitre. Asphodeline ? Piste coupe-feuUn raccourci à points verts permet par une sente de rejoindre la piste forestière coupe-feu dont les hauteurs sont bordées de pins penchés par le vent. Tout le long de celle-ci, desséchées, de longues tiges dressées portaient de belles fleurs jaunes (asphodèle ?) à l’époque de leur floraison.

Continuer la lecture de Circuit du canyon à Simiane-Collongue

©copyright randomania.fr