Sur le chemin poissonnier à Eguilles et Coudoux

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, 13 Bouches-du-Rhône, Geocaching et jeux, Inédit, Rando familialeMots-clés , Un commentaire sur Sur le chemin poissonnier à Eguilles et Coudoux
 

A partir du cadastre napoléonien, je me suis amusée à suivre le chemin poissonnier qui traverse Eguilles Coudoux section A5 1832 Archives dép. 13et Coudoux, repérant d’où il venait et où il allait. C’est le moins connu des chemins saliers qui reliaient Berre à Gontard, sur les bords de la Durance. J’avais eu occasion de le découvrir lors de la 4ème randonnée de la courge à Rognes, grâce aux traces de chariot dans le sol. La Région de Rognes, Tournefort et Beaulieu à travers l’histoire : un terroir provençal dans l’Antiquité et au Moyen âge, Maurice Coquet, D. Wapler, 1970
Il porte des noms différents selon les communes qu’il traverse et selon les époques : chemin salier (en Provence) ou saunier, chemin du sel, ou poissonnier car y étaient transportés le sel et les salaisons de poissons. Parfois les toponymes en ont gardé le souvenir. A Velaux par exemple, dans le recensement des routes et chemins, on parle de chemin vicinal n°6 dit « salier ». A Coudoux, le chemin poissonnier est toujours porté sur la carte IGN ; de nombreuses rues (du, des) poissonnier(s), à Paris ou bien ici, sont explicites. Dans sa Statistique du département des Bouches-du-Rhône: avec Atlas …, Volume 2, Christophe de Villeneuve écrit que

les salyens portaient le sel à ce marché [Pertuis] et en rapportaient du blé et les autres produits agricoles qui leur manquaient.

Ce chemin du sel est donc bien antérieur à l’époque romaine.

Recherches sur les voies préromaines de la Trévaresse et du plateau de Rognes vers la Durance - Maurice Coquet

Un chemin salier évite les obstacles naturels autant que possible, passe souvent près des lieux de vie : chapelles, tombeaux, fontaines (Fouen du Vabre à Rognes) ; le long de celui-ci, des débris antiques y ont souvent été délaissés ; il relie les oppidums comme Roquepertuse à Velaux, Pierredon à Eguilles, Entremont à Aix. Les Romains probablement en ont récupérés quelques uns pour leur propre trafic commercial. Sur les six chemins saliers de la Trévaresse, cinq se croisaient à Conil, près du château de Beaulieu, à Rognes. D’après Recherches sur les voies préromaines de la Trévaresse et du plateau de Rognes vers la Durance, Maurice Coquet, 1968

borne limite Eguilles (mairie)J’arrive sur les lieux par la voie aurélienne ; juste avant de tourner vers le ball-trap Artémis et la bastide du Loup, j’ai le temps d’apercevoir la borne-limite sculptée de la commune d’Eguilles, identique à celle située devant la mairie (ci-contre). Le chemin salier n°VI traverse la route ici, d’un côté menant à Saint-Cannat, de l’autre à Berre par Coudoux. Je me suis garée peu avant le pont de la ligne TGV : au delà, les voitures sont interdites.

sentier la Bourdonnièrevigie de VentabrenTrès proche du ball-trap Artemis, j’entends les nombreux coups de fusils ; je tourne vers la Bourdonnière sur un chemin moins impersonnel que la grande piste mais qui retentit tout autant des coups de fusils. point de vue chemin st HilaireA partir du quartier de Saint-Hilaire, je vais rester sur les hauteurs, non sans apprécier toutes les montagnes visibles que j’ai identifiées grâce à PeakFinder.org : la Sainte-Baume, le pilon du Roy et la chaîne de L’Etoile ; Point de vue depuis la vigieje vais dominer la plaine où se blottissent Ventabren et Coudoux qui ont poussé comme des champignons. Un petit détour par la vigie de Ventabren et son large point de vue s’impose.

La vigie de Ventabren, par theyoungstone

Continuer la lecture de Sur le chemin poissonnier à Eguilles et Coudoux

 
Dernière modification le 02 Août 2016

Retour en haut de page

Les collines de Charleval

Publié le Catégories ----- * Aix et Durance, 13 Bouches-du-Rhône, Rando familialeMots-clés , 2 commentaires sur Les collines de Charleval
 

Suite à ma première marche populaire à Mallemort, j’avais envie de découvrir un peu plus la chaîne des Côtes ; les hauteurs n’étant pas très élevées, je supposais que ce ne serait pas une randonnée difficile. Ses flancs nord en pentes douces sont entaillés de nombreux vallons (vallons du Dragon, du Castellas, du Cuou de Peyrou) qui s’opposent aux flancs sud plus abrupts. Vous pouvez vous garer dans le centre ou bien à la piscine près du canal EDF, après le pont.

Plan de Charleval 1835La particularité assez évidente de Charleval1 quand on s’y promène, est que c’est un village récent : pas de petites ruelles étroites mais des rues assez rectilignes et des monuments des XVIIIè et postérieurs.

Quand, à sa majorité, César de Cadenet prend la direction des affaires de la famille, il doit lutter contre l’hostilité des gentilshommes. Charleval n’est alors qu’une vaste propriété en grande partie inculte, acquise en 1677. Pour la peupler, il adresse un appel aux habitants des communautés environnantes : soixante-quatre cultivateurs consentent à venir fonder le nouveau village grâce à un bail emphytéotique qui leur donne l’entière propriété du terrain moyennant une redevance annuelle et perpétuelle. Chaque volontaire a aussi reçu un lopin de terre pour construire sa maison dans le village. Quand tous les emphytéotes auront construit leur habitation, César de Cadenet construira son château en dernier. D’après J.-B. Astier, histoire de Charleval, Editions Provence, 1980 et Masson P., Bergounhoux E.Bouches-du-Rhône (Les) : encyclopédie départementale : Monographies communales, T 15, Société anonyme du « Sémaphore » ; Archives départementales des Bouches-du-Rhône, 1933 [images 282-286 sur le site e-corpus.org].

oratoire sainte-PhilomèneL’oratoire sainte-Philomène, près d’un chêne majestueux, est construit en pierres de taille, à base carrée, une niche séparée de la base par une corniche.
ancienne culture de chou ?Je traverse le canal de Marseille et longe quelques champs à l’abandon : on reconnait sans doute une ancienne culture de chou ; moins banale, la culture du tabac : jusqu’en 1929 Charleval était la seule commune ayant le droit de la château de Valbonnettecultiver. Après les berges du canal, j’entre dans le bois de Sainte-Croix où quelques postes de chasse sont installés dans le domaine de Valbonnette ; en contre-bas, le château de Valbonnette est seul dans son écrin de verdure.

domaines seigneuriaux charleval valbonnetteConstruit en 1669, près du castrum du même nom dont les ruines sont cachées par la végétation, le château de Valbonnette est une coquette bastide. Ce n’est qu’en 1741 que fut officialisée la séparation du domaine en Valbonnette-lez-Sainte-Croix et Valbonnette-lez-Charleval. D’après Château, ville et pouvoir au Moyen-âge, A.-M. Flambard Héricher, J. Le Maho, Tables rondes du CRAHM

Continuer la lecture de Les collines de Charleval

*** Le sentier des aiguiers, Saint-Saturnin les Apt

Publié le Catégories ----- * Luberon 84, ----- * Monts de Vaucluse 84, Geocaching et jeux, Rando à thème, Rando sportiveMots-clés , , , Un commentaire sur *** Le sentier des aiguiers, Saint-Saturnin les Apt
 

Cela faisait bien longtemps que je voulais faire ce sentier extrait de 25 balades sur les chemins de la pierre sèche, Florence Dominique, le Bec en l’air, 2008 ; avec mes amis Claire & Denis, nous n’étions allés que jusqu’aux aiguiers1 Grognard.

Les photos de Yves Provence

balisage du sentierDépart du parking des Longuets sur la D230 qui mène à Sault ; le parking est peu visible surtout si aucune voiture n’y est encore garée. Des poteaux de bois portant une marque verte baliseront le circuit. Les lettres identifiant les points d’intérêt sont reportés sur la carte IGN en bas de page.

Au virage en épingle à cheveux, direction les Romanes ; je m’engage par erreur vers la Thébaïde, bordée d’un muret de pierres (je n’ai pas vu le modeste panneau de bois à l’entrée) au lieu de la contourner par la droite ; les propriétaires attablés pour le petit déjeuner me remettent gentiment sur la bonne voie.

aiguiers bessons aiguiers bessonsLes aiguiers Bessons2 (A, B) se font face de part et d’autre du chemin ; à droite deux bassins séparés par un mur de pierre. On accède au second à ciel ouvert par trois marches taillées dans la pierre.

Puis direction la Cassette ; sur la gauche, un petit sentier conduit à l’aiguier de Barralié (C) ; l’impluvium est envahi par les pins ; trois abreuvoirs en pierre taillée sont construits à proximité ; un escalier d’accès est creusé dans la roche pour accéder au réservoir : les deux toits de pierre sèche couvrent deux bassins séparés dont la longueur totale est de presque 7m. Compte tenu de l’ombre, il est bien difficile de faire des photos convenables ; celles du livre ont été prises en hiver : c’est mieux !


la Cassette la CassetteJ’ai d’abord trouvé deux cabanes écroulées avant de trouver la grande cabane de forme oblongue avec un élégant décroché qui souligne le début de la voûte ; elle s’ouvre sur des champs de lavande. Le panneau l’appelle borie de la Cassette (D) ; borie est un terme impropre pour cabane mais c’est celui que tout le monde connait…

Continuer la lecture de *** Le sentier des aiguiers, Saint-Saturnin les Apt